vendredi 26 février 2021
  • PCAET Donnez votre avis.jpg
  • MBA Aide au loyer bandeau.jpg
  • EPINOCHES MACON SENIORS - 1.jpg
  • HAUT BUGEY.jpg

EnqueTCovid2021.jpg

macon-infos est allé à la rencontre des Mâconnaises et des Mâconnais en ce début d'année afin de recueillir leurs sentiments sur ce sujet d'actualité ô combien brûlant.

 

Les personnes qui ont pris part à ces entretiens ont été questionnées sur le parking du carrefour market lundi après-midi et sur le marché des Gautriats tôt ce matin.

Cinq questions étaient posées :

1/ Que pensez-vous des mesures gouvernementales pour lutter contre le covid-19 (couvre-feu, reconfinement, fermeture des restaurants, des bars, des théâtres, des cinémas etc.) ?

2/ Connaissez-vous des personnes qui ont attrapé le covid ? Comment ont-elles réagi physiquement ?

3/ Vous ferez-vous vacciner contre le Covid-19 ? Pourquoi ?

4/ Le variant anglais vous fait-il peur ?

5/ Un voeux pour 2021 ?

 

Si vous aussi vous souhaitez vous exprimer, vous le pouvez en répondant à ces 5 questions et envoyez vos réponses (pas de limite de taille dans la réponse) à maconinfosrb@gmail.com. Précisez votre prénom, votre âge, votre profession et votre commune de résidence.

 

EnquetCovid2021 (1).JPG


Jim, 50 ans, pilote dans l'aviation civile

« 1) Le gouvernement fait face à une situation inédite. Je pense que les mesures ont été réfléchies. Il essaie d'apporter un équilibre. Pour le couvre-feu à 18 heures, c'est sans doute parce que la situation est très compliquée. Il est évident que l'on ne peut pas comparer. Et puis comparaison n'est pas raison. En revanche, là où je suis très critique, c'est sur les vaccins.

2) Dans ma famille, nous sommes cinq. Trois ont eu le covid, une forme bénigne, ma fille de 16 ans, mon fils et moi même. Nous n'avons pas eu de complication.

3) Oui, moi, je me ferai vacciner. Le vaccin est vraiment important. Plus vite nous serons vaccinés, plus vite notre vie reprendra son cours normal. Que l'on arrête de polémiquer sur les gens qui ne veulent pas se faire vacciner et que l'on pense déjà aux gens qui eux, le souhaitent. Le vaccin représente actuellement la seule solution pour reprendre une vie normale.

4) Non, pas d'inquiétude ou de peur vis à vis du variant anglais. On dit qu'il est plus contagieux mais pas plus dangereux. La question est, ces variants vont-ils emmener plus de gens en réanimation ?

5) Que 2021 nous permette de reprendre une vie normale le plus vite possible. »

 

Amandine, 36 ans, employée en usine

« 1) Les mesures ne sont pas assez importantes. Il faudrait repasser en confinement et vacciner un maximum.

2) Non, je ne connais personne qui a été touché, (3) mais je pense en effet que le vaccin est la meilleure solution pour arriver à éradiquer l'épidémie. Je me ferai vacciner, (4) même si le variant anglais ne me fait pas peur.

5) Mon voeux est évidemment que la situation aille mieux. Que l'on puisse reprendre une vie sociale un peu normale. »

 

EnquetCovid2021 (2).JPG

Didier, 53 ans, aide-soignant

« 1) Ce n'est pas appliqué comme il faut. On peut faire plus. Je travaille dans le médico-social et nous ne sommes pas inclus dans le Ségur de la santé. Nous n'avons n'a pas eu les primes comme les autres, ce n'est pas normal. 

2) On a eu pas mal d'agents atteints. Deux sont même en arrêt de travail longue durée. Desrésidents ont été infectés. Il y a eu un décès.

3) Le vaccin, pas pour moi, je suis anti. (4) Pourtant, c'est vrai, le variant anglais fait peur, car il se propage plus vite. Mais c'est aux gens de faire attention. Ils font n'importe quoi.

5) Nous pouvons avoir des vœux, ce n'est pas nous qui décidons de ce qui va se passer. Si j'en avais un, ce serait que ça aille mieux, bien sûr. Mais comme c'est parti, ça n'ira pas mieux. Moi, je vous dis qu'on est parti encore pour au moins une année. »

 

René, 72 ans, retraité

« 1) Peut-on en prendre d'autres, meilleures ? J'entends des gens prendre des tas de conseils mais qui ne les pratiquent pas eux mêmes. Pour l'instant, je m'en satisfais.

2) Oui, je connais des personnes atteintes, elles essaient de survivre... (3) Pour ce qui me concerne, plutôt que de mourir, je préfère me faire vacciner. (4) Mais je n'ai pas peur du variant anglais plus que des autres. Je n'y connais rien.

5) Je fais le voeu d'une année normale tout simplement. »

 

 

EnquetCovid2021 (3).JPG

Difoul, 34 ans, demandeur d'emploi :

« 1) Le couvre feu ne sert pas vraiment à grand chose. Pour ceux qui travaillent, il est difficile de faire ses courses. (2) Je ne connais personne qui soit atteint par le covid. (3) Quant au vaccin, je pense que je me ferai vacciner, à 70%, (4) car le variant anglais fait peur, oui. (5) Un seul voeu pour cette année : la santé. »

 

EnquetCovid2021 (4).JPG

Jean-Pierre, 57 ans, cadre commercial

« 1) Je pense que les mesures sont adaptées au maximum à la situation. Il y a des solutions qui ne sont pas toujours faciles à trouver. Et il y a beaucoup d'inconnues.

2) Dans l'entreprise dans laquelle je travaille, nous avons plusieurs usines. Celle de Saint-Etienne a été principalement touchée. On a eu des cas contacts et de nombreuses personnes sont restées chez elles avec des arrêts de travail. Nous avons géré la situation en fonction de notre plan de situation de crise. C'est maintenant derrière nous et pour l'instant ça va.

3) Oui, je me ferai sûrement vacciner, mais pas tout de suite. Je vais attendre un peu pour voir le retour des premiers résultats de vaccination.

4) Le variant anglais me fait peur oui, parce qu'apparemment il est plus virulent. On s'aperçoit malheureusement qu'il est déjà en France. Mais tous les variants me font peur. Après ce covid-19, ce sera le covid 21, 22 avec toutes les incertitudes. On s'aperçoit aussi qu'il y a beaucoup de virus qui reviennent, comme la grippe aviaire. Tout ça n'est pas très rassurant.

5) Mon voeu pour cette année est que l'on passe vite à autre chose. Que l'on puisse revivre normalement au moins au 2ème semestre 2021. »

 

EnquetCovid2021 (5).JPG

Monique, 60 ans, travaille à l'hôpital

« 1) Elles ne sont pas suffisantes. Chacun doit y mettre du sien.

2) Dans mon entourage, personne n'a été atteint. Mais je connais des résidents qui ont été infectés par le covid-19 et qui ont très bien réagi. Ils ont été affaiblis mais s'en sont sortis.

3) Je ne me ferai pas vacciner tout de suite. J'attends qu'il y ait un peu plus de recul. (4) Le variant anglais ne me fait pas peur.

5) Je pense qu'on s'en sortira mais ça mettra du temps. Je fais le voeu que la vie revienne avec plein de gaieté, du soleil et la santé pour tout le monde. »

 

EnquetCovid2021 (6).JPG

Daniel, 75 ans, chef d'entreprise en retraite

« 1) Des mesures, oui, je trouve ça normal. Il faut tout faire pour enrayer ce virus. Pour arrêter ça, il faut être strict. Le gouvernement n'a jamais été strict ! On a plus de 60 000 morts !

2) De mon côté, pas de malades jusqu'à maintenant. (3) Oui, je pense que je vais me faire vacciner, (4) car le variant anglais me fait peur. Mais le covid simple aussi. On ne vit plus, c'est la galère.

5) Les Français sont des égoïstes, voilà le problème ! Et nous sommes gouvernés par des gens irresponsables. Ils ne prennent pas les bonnes mesures, il ne fallait pas traîner dès le départ, on n'en serait pas là ! Que l'on arrête ce covid avant la fin de l'année.  »

 

GautriatsCovid2021 (1).JPG

Noëlle, 64 ans, assistante maternelle en retraite

« 1) J'estime que les mesures prises ne sont pas mal, mais il y aurait quand même encore à faire. Certaines choses ne sont pas très claires. Pourquoi ouvrir les grandes surfaces et pas les restaurants ? Entre autres.

2) Dans mon entourage, j'en ai eu déjà à la première vague qui ont été très touchées. Ces personnes ont rattrapé le covid une autre fois. Mon petit fils de 8 ans a été infecté avec 40 de fièvre pendant 4 jours, et des maux de tête.

3) Je me ferai vacciner, oui, par précaution et pour être un peu en famille.

4) Ce variant anglais me fait peur, oui, surtout pour les enfants.

5) Mon voeu : qu'il y ait un miracle. Que ce soit une guérison. Ce serait pas mal que l'on trouve vraiment quelque chose de sérieux pour reprendre une vie normale. »

 

GautriatsCovid2021 (2).JPG

Anne-Marie, 69 ans, retraitée

« 1) On ne sait pas trop ce qu'on ferait à leur place. Les mesures nous perturbent un peu parce qu'elles ne sont pas très fixes. Mais on s'en accommode.

2) Je connais des personnes qui ont été malades oui, mais personne n'a été hospitalisée. Il s'agissait de personnes entre 40 et 60 ans. Elles ont été malades pendant 8 jours, sans gravité.

3) Sur le vaccin, j'étais très sceptique, mais j'en ai marre, donc je vais me faire vacciner. (4) Le variant anglais est inquiétant quand on voit la contagiosité.

5) Mon voeu, que l'on s'en sorte, que la vie reprenne normalement et que l'on puisse revoir notre famille et les amis. »

 

GautriatsCovid2021 (3).JPG

Samet, 40 ans, maraîcher

« 1) C'est bien mais il pourrait y en avoir un peu plus. Sur les marchés, par exemple, personne ne surveille le port du masque. J'ai refusé deux personnes sans masque ce matin.

2) J'ai connu deux personnes atteintes du virus. Elles pensent avoir été infectées sur les marchés et donc elle ne viennent plus... (3) Je me ferai vacciner, oui, pour nous et pour les autres. (4) Le variant anglais fait peur.

5) Mon voeu, qu'il n'y ait plus de covid et plus de guerres. »

 

GautriatsCovid2021 (4).JPG

Jacqueline, 78 ans, secrétaire médicale en retraite

« 1) On ne sait plus qui écouter. Moi, ça m'inquiète. Je vois mon médecin cet après-midi pour la vaccination...

2) J'ai connu des gens touchés dès la 1ère vague, des gens de mon immeuble, mari et femme ont été infectés. Cela ne s'est pas trop mal passé, ce n'était pas des cas graves.

3) Je me ferai vacciner, je pense oui, c'est une sécurité. D'autant que le variant anglais me fait peur, en effet.

5) Mon voeu, que les dirigeants fassent ce qu'ils ont à faire. Que l'on ait tous une bonne santé et que tout se passe bien. »

GautriatsCovid2021 (5).JPG

Isabelle, 47 ans, agricultrice

« 1) Je n'écoute plus rien, cela ne m'intéresse plus. J'en ai tellement marre que j'ai éteint les informations définitivement. Je n'aimerais pas être à leur place !

2) Oui, j'ai connu des gens touchés par le covid, mais pas de cas graves. Ces personnes se sont fait soigner, tout simplement. Je ne me ferai pas vacciner, je laisse la priorité aux anciens. Le variant ne me fait pas peur.

5) Mon voeu : que les gens soient heureux ! »

 Propos recueillis par M.A.

 

COVID-19 - Vaccination en Saône-et-Loire : Plus de 28 000 personnes vaccinées au 24 février

Tous les chiffres de la vaccination en Saône-et-Loire. ACTUALISÉ

SAÔNE-ET-LOIRE : Planning de rendez-vous complet jusqu'au 26 mars dans les centres de vaccination covid

11 282 rendez-vous dans les centres de vaccination de Saône-et-Loire ont été pris pour le mois de mars.

HÔPITAL DE MÂCON - Covid-19 : Entre tension en réanimation et adaptation au quotidien

HOPITAL_MACON_CONF_COVID_2409_-_1.jpg
Un quotidien marqué par un nombre très important de passages aux urgences.

MÂCON - Lycée Dumaine : Un car à la renverse pour sensibiliser au port de la ceinture de sécurité

CAR RENVERSE LYCEE DUMAINE FEV2021 - 1.jpg
Mercredi, les élèves du lycée Dumaine ont assisté à une simulation pédagogique unique en Europe : le renversement d'un car sur le flanc avec sortie par la trappe du dessus. L’objectif : faire passer ce message « En car comme en voiture, je boucle ma ceinture ! »

MÂCONNAIS-BEAUJOLAIS AGGLOMÉRATION : Une nouvelle station d'épuration à La Roche-Vineuse

EpurationRVineuse240221.jpg
Mâconnais Beaujolais Agglomération poursuit son programme d’amélioration de la qualité de l’eau et des milieux aquatiques du territoire en rendant l’unité de traitement de La Roche Vineuse plus capacitaire et plus vertueuse.

MÂCON : Une maison de santé va s'implanter au nord de la ville

OSANTE MACON FEV2021.png
Le projet est porté par la société lyonnaise O Santé, fondée par des professionnels de santé et basée à Lyon.

SAÔNE-ET-LOIRE : Ouverture de la téléprocédure calamités agricoles pour sécheresse

Capture d’écran 2019-12-08 à 02.15.42.png
Suite à la nouvelle sécheresse de 2020, la totalité de la Saône-et-Loire a fait l’objet d’une reconnaissance de calamités agricoles pour perte de récoltes sur fourrages le 18 février 2020 par le comité national de gestion des risques en agriculture (CNGRA).

CLIN D'OEIL : Une sacrée prise pour Maurice, 84 ans !

Actualisé : La photo a choqué, nous la retirons.

MÂCON - Violences conjugales : Elle défonce la porte de la chambre à coups de couteau et de coups de pied

TGI_MACON.jpg
Si les victimes de violence conjugales sont majoritairement des femmes, ce samedi en matinée, quartier La Chanaye, c'est une femme qui a perdu le contrôle, menaçant de mort son conjoint. Ce qui s'est passé...

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : L'INSEE confirme la tendance au repli du nombre de décès

DECES BFC FEV2021.jpg
La Saône-et-Loire voit néanmoins une hausse conséquente par rapport à 2019, tout comme le Jura.

HÔPITAL DE MÂCON : La photographe Émilie Fontaine rend hommage au personnel soignant

Photographie Émilie Fontaine MACON 1902 (2).jpg
Peu d'images dans cet article, et c'est bien volontaire ! Artiste attachée à l'échange et au témoignage, la photographe Émilie Fontaine présente une exposition au sein de l'établissement ! Avant, espère-t-elle, d'aller à votre rencontre (« hors des murs »)...

MÂCONNAIS-BEAUJOLAIS AGGLOMÉRATION - Budget : Le président compte sur les entreprises qui se développent et celles qui arriveront

AGGLO MBA FEV20215 - 1.jpg
À l'ordre du jour du conseil communataire ce jeudi soir, le ROB, rapport d'orientation budgétaire et débat. Le conseiller communautaire-député a défendu l’Etat, la leader de l'opposition a critiqué une politique qu'elle juge à « contre-courant ».

MÂCON : L'EHPAD de la Résidence Départementale d'Accueil et de Soins très durement touché par le covid-19

Et ce malgré la vaccination précise la directrice dans un communiqué adressé à macon-infos le 11 février. Elle évocait un contexte de « cluster ». ACTUALISÉ : La situation s'est aggravée en quelques jours...

MÂCONNAIS-BEAUJOLAIS AGGLOMÉRATION : 1ers pas vers les bus à hydrogène

HYDROGENE BUS MBA FEV2021 - 1.jpg
Un appel à projet est actuellement lancé par l’ADEME, visant à subventionner les dépenses d’investissements des collectivités qui se lancent dans la création d’un écosystème à hydrogène sur leur territoire. C’est pour y candidater que MBA formalise aujourd’hui son engagement dans le projet de station hydrogène.

COVID-19 - Vaccination en Saône-et-Loire : 70 % des créneaux de mars déjà réservés !

VACCINATION centre appel 3.JPG
Depuis janvier et l’ouverture de la vaccination, une plateforme téléphonique départementale coordonne et centralise les appels, en plus des prises de rendez-vous via Internet et Doctolib. Visite au cœur de ce centre d’appels…