ScotCharnay2021.jpg

Le PETR (Pôle d’Équilibre Territorial et Rural) Mâconnais Sud Bourgogne a tenu jeudi soir une réunion de pilotage sur le SCoT (Schéma de Cohérence Territoriale), après plusieurs mois au ralenti en raison de l’épidémie de COVID et du report des élections municipales.

 

« Cette réunion est indispensable après le ralentissement vécu ces derniers mois. La concertation est extrêmement importante autour du PADD, le Plan d'Aménagement et de Développement durable. Ce soir, au bureau syndical et à la commission SCoT avec les nouveaux élus, il s'agit de leur présenter les travaux et de relancer le processus de concertation et d'élaboration du PADD, qui est tellement important pour notre territoire. »

Christine Robin, présidente du PETR.

Le Scot, document d’urbanisme intercommunal et intercommunautaire, est, pour Gérard Colon, membre de la Commission SCoT et urbanisme, aménagement de l'espace et du patrimoine, « un outil de planification nécessaire pour un schéma de développement dynamique et cohérent avec des priorités afin que tout le territoire en tire profit. »

Le cabinet d'urbanisme Urbicand en charge du SCoT a rappelé les enjeux qui se sont dégagés du diagnostic établi l’année dernière avant de présenter la méthode de travail pour élaborer le PADD. Que souhaitons-nous pour le Mâconnais Sud Bourgogne d’ici 2040 ?

Les enjeux d'aménagement et les premières « lignes directrices » esquissé par le Comité syndical en 2019 font apparaître 5 axes de travail :

1- Habitat et équilibres démographiques

2- Mobilités et accès aux services

3- Aménagement des espaces économiques et commerciaux

4- Valorisation des ressources locales

5- Protection du socle environnemental et paysager

Les enjeux du 1er axe : diversifier l’offre de logements pour répondre aux besoins des ménages - Revitaliser les centres bourgs et promouvoir la rénovation - Maîtriser la consommation d’espace pour l’habitat.

Parmi les pistes de réflexion, citons : renforcer l’offre de logements dans les polarités urbaines et rurales, globalement fragilisées et en lien avec le bien-être, préserver l'équilibre entre l’environnement et l'accès à la nature pour les habitants .

Enjeux du 2ème axe : Maintenir des pôles de services dynamiques - Maîtriser les besoins en déplacements et développer les modes alternatifs

Quelques pistes de réflexion : mettre en place une offre de services et de mobilité innovante en milieu rural pour mieux «couvrir» le territoire - Comment favoriser l’accès aux services pour tous (sport, santé, loisirs) ?

Enjeux du 3ème axe : Organiser les politiques d’aménagement économique à l’échelle du Scot.

Quelques pistes de réflexion : Donner la priorité au renouvellement et à la densification des espaces existants - Limiter les nouvelles extensions de zones d’activités/commerciales.

Enjeu du 4ème axe : Protéger et valoriser les espaces et activités agricoles

Quelques pistes de réflexion : Conforter les filières agricoles et forestières en travaillant la valeur ajoutée - Développer l’économie circulaire et la consommation «locale» des productions.

Enjeux du 5ème axe : Protéger la biodiversité et la ressource en eau - Améliorer la «performance énergétique» du territoire - Protéger les paysages et optimiser les aménagements touristiques

Quelques pistes de réflexion : Miser sur une urbanisation et une offre d’accueil de qualité, avec des formes urbaines innovantes - Aménager qualitativement les sites touristiques en veillant à la protection et à la mise en valeur des patrimoines (paysagers, bâtis).

Les élus travailleront à mettre en place une stratégie et des objectifs de développement divers et variés comme l’habitat, l’environnement, les paysages, le commerce, les déplacements, l’économie, etc.

L'objectif est de réfléchir à la maîtrise de l’équilibre démographique et résidentiel, à la réduction des trajets en voiture individuelle, à l’origine de nombreux problèmes environnementaux et de la saturation des axes routiers principaux.

La question de la consommation rapide d’espaces agricoles, naturels et forestiers et la dégradation des paysages dans un territoire portant une dimension touristique forte sera également sur la table, ainsi que celle du type de développement économique, en particulier autour du tourisme et des activités agricoles, souhaité. Comment plus généralement équilibrer le développement du territoire et la préservation de l’environnement ?

C’est à toutes ces questions qu’élus et habitants du Mâconnais Sud Bourgogne auront à répondre au cours de l’année, lors de la concertation menée par le PETR, avec comme fil conducteur l’amélioration du bien-être des personnes. Une exposition itinérante sera également présentée dans les communes, ainsi qu’un film 3D visible grâce à un casque de réalité virtuelle intitulé : « Bienvenue en 2040 ».

M. A.

 

ScotCharnay2021 (6).JPG

 Photos : M. A.

ScotCharnay2021 (7).JPG

Christine Robin

ScotCharnay2021 (9).JPG

Benoît Langard, directeur du PETR

ScotCharnay2021 (11).JPG

ScotCharnay2021 (10).JPG

ScotCharnay2021 (1).JPG

ScotCharnay2021 (2).JPG

ScotCharnay2021 (4).JPG

Casque virtuel