vendredi 16 avril 2021

Communiqué de la FSU de Bourgogne-Franche-Comté :

Suppression de postes dans l'académie de Dijon : 113 annoncés en décembre,

au final l'équivalent de 148 postes en janvier !


Alors que le confinement a aggravé les inégalités scolaires, alors que les élèves subissent encore les effets du confinement, alors que les familles vivent dans des situations de plus en plus précaires, le ministère va continuer à faire des économies sur le dos de la jeunesse !

A la rentrée prochaine alors qu’il y aura 43 000 élèves de plus dans le second degré, le ministère prévoit la suppression de 1 883 emplois sur toute la France. Le « quoi qu’il en coûte » ne vaut apparemment pas pour la jeunesse !
Pour l’académie de Dijon, l’équivalent de 73 suppressions est prévu pour la rentrée prochaine par le ministère. Dans les documents transmis par le rectorat ce sera a priori l’équivalent de plus de 148 postes qui sera finalement supprimé.

L’addition est bien plus salée ! Et ce sont les lycées qui paieront le plus lourd tribut !
Selon les données transmises par le rectorat pour le comité technique académique, ce sera donc a minima une perte de l’équivalent de 77 postes en collèges, de 40 postes en lycées GT, de 34 postes en LP ; soit bien plus que les 73 postes prévus par le ministère.

Les élèves les plus en difficulté seront également impactés car les dotations des SEGPA seront également réduites !
Si on ajoute à cela la non-anticipation des conséquences sanitaires sur le passage du bac, c’est une rentrée 2021 qui s’annonce tout sauf sereine et tout sauf un mieux pour nos élèves.

La FSU dénonce fortement les conditions de préparation de rentrée et continuera à combattre ce désinvestissement dans l’éducation nationale.

 

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Les réponses apportées par le Conseil régional à la crise conséquente au covid

Ce vendredi 9 avril, le conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté a présenté son compte administratif et voté un budget supplémentaire. La commission permanente a décidé de nouveaux engagements financiers. Des fonds européens viennent abonder le plan de relance régional.

COVID-19 - Académie de Dijon : Le nombre de classes fermées a bondi dans toute l'académie

Le rectorat établit un point de situation au jeudi 1er avril. En Saône-et-Loire, les écoles de Crêches-sur-Saône et Lucie Aubrac à Blanzy sont les plus fortement impactées par cette 3ème vague de covid.

Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme : Tous en bleu le 2 avril

Le déploiement des unités d’enseignement maternelles et élémentaires se poursuit en Bourgogne-Franche-Comté sous la conduite de l’ARS et des services de l’Education nationale.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : 131 places supplémentaires ouvertes dans les IFSI de la région ; 60 dans les IFAS

La présidente de la Région et le directeur de l'ARS étaient au centre hospitalier de Mâcon ce lundi 29 mars afin de présenter les engagements financiers significatifs au service du système de santé, des équipements et de la formation des soignants. ACTUALISÉ : le point sur la situation épidémique en Saône-et-Loire.

ÉDUCATION NATIONALE : Les profs appelés à la grève ce mardi

Capture d’écran 2019-12-08 à 02.15.42.png
Plusieurs orgnaisations syndicales appellent les enseignants de l'académie de Dijon à la grève ce mardi 23 mars.

BOURGOGNE - Cité des vins : 1ère pierre le 29 mars à Mâcon !

CITE VINS BOURGOGNE VIDEO - 1.jpg
L'interprofession annonce le lancement des travaux sur les trois sites Beaune, Chablis et Mâcon. À voir aussi, la vidéo de présentation des trois sites de la future cité.

VINS DE BOURGOGNE : Sotheby's est le nouveau partenaire des Hospices de Beaune

La plus ancienne et la plus célèbre vente de vins caritative du monde a terminé son contrat avec Christie's. Pour cinq ans, Sotheby's est le nouveau partenaire des Hospices de Beaune.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Marie-Guite Dufay demande à Olivier Véran que les infirmiers libéraux puissent vacciner contre le covid-19

Capture d’écran 2019-12-08 à 02.15.42.png
La Présidente de Région, interpellée par le conseil de l’Ordre des infirmiers de BFC, écrit ce jour à Olivier Véran pour lui faire part de son incompréhension. « A l'heure où la vaccination doit plus que jamais s'intensifier, il est incompréhensible que nos infirmiers et infirmières libérales ne soient pas autorisés par le gouvernement à vacciner au même titre que les sages-femmes et les…