vendredi 3 février 2023

François Bergez.JPG

 

 

Originaire de Bourg en Bresse, François Bergez, bénévole au Pont, a été responsable du service Communication de la Caisse d’allocations familiales de l’Ain pendant plusieurs années. En juin 2018, il prend sa retraite à Bourg en Bresse.

« À la rentrée 2018, j’ai voulu donner du sens à une partie de mon temps libre en m’engageant comme bénévole », confie-t-il. « Après avoir passé 35 ans de ma vie professionnelle dans le social, poursuivre dans cette voie était pour moi une évidence. »

Le jeune retraité dynamique se met alors en quête d'organisme ou d'association dans le social. Très vite, il tombe sur une annonce de l’association Le Pont, qui recherchait des bénévoles pour la campagne hivernale des maraudes sur Mâcon, dans le cadre du 115, le Samu social. Il prend contact rapidement et découvre le fonctionnement de l’association, ses valeurs, ses missions, le déroulement des maraudes, ce qui correspondait bien à ce qu'il souhaitait.

« Le début a été difficile. J’ai pris une claque, notamment au démarrage. La confrontation avec la réalité de terrain a parfois été violente et douloureuse. Mais l’accompagnement et le soutien des professionnels de l’association Le Pont m’a beaucoup aidé. » 

Ce bénévole passionné entame cet hiver, sa 3ème campagne de Samu social. Il a aussi participé aux maraudes d’été en 2019 et 2020.

« La soupe ou le café proposé lors d’une maraude n’est qu’un prétexte pour aller au-devant des personnes dans la rue, écouter et engager la conversation. La relation se tisse dans le partage, le respect de l’autre et le non jugement. Le plus important est de prendre le temps de la rencontre. Au fil des semaines, une relation de confiance se crée.

Cet accompagnement de proximité permet de recréer du lien social qui manque tant à ces personnes. La maraude aide à réaliser une veille sociale. Elle permet de s’assurer qu’il n’y a pas de problème administratif bloquant l’ouverture de droits sociaux ou la recherche d’un logement, ou encore un souci de santé. Lorsque cela arrive, nous passons rapidement le relais aux professionnels concernés. Nous sommes un trait d’union, un relais, un facilitateur.

Ce travail d’aide et d’accompagnement me plaît beaucoup. Il rejoint mon activité professionnelle antérieure. La maraude est très nourrissante pour moi. La relation de proximité avec les personnes rencontrées m’apportent énormément. Aller à la rencontre de l’autre permet l’échange, le partage, des découvertes et un enrichissement réciproque. C’est une véritable leçon de vie, de courage. »

Et en dehors des maraudes...

Ce fervent accompagnateur social a aussi un autre engagement bénévole toujours auprès du Pont avec des cours d'alphabétisation et de Français dispensés à de jeunes majeurs en attente de titre de séjour. En 2020, il a ainsi accompagné 2 fois par semaine un jeune Guinéen en formation d’apprentissage en boulangerie. Là aussi, la confrontation avec les difficultés rencontrées au quotidien par les jeunes migrants a été rude.

Après 2 ans de bénévolat associatif, il dresse un premier bilan. Pour lui, lors des maraudes, le lien entre professionnels et bénévoles est très fort. Chacun s’enrichit de l'expérience de l'autre. La connaissance et la technique du professionnel est complétée par le regard moins institutionnalisé du bénévole.

Après avoir été salarié une quarantaine d’années, François apprécie le statut particulier du bénévole détaché de tout lien hiérarchique et libre d’agir et de parler comme bon lui semble.

François Bergez est également engagé auprès de la Sécurité Civile comme radio-amateur depuis une vingtaine d’années. Avec 15 autres radios de Saône et Loire, il est habilité par les services de la Préfecture pour réaliser des recherches en cas de chute d’ aéronef. Il s’agit de localiser le plus rapidement possible la balise de détresse se trouvant à bord par la technique de radiogoniométrie. En Saône et Loire, pour entretenir et améliorer la technique de détection, il participe à 4 exercices annuels sur le terrain et le dernier vendredi de chaque mois à un exercice de transmission.

Une autre passion, la préhistoire

François apprécie le riche patrimoine préhistorique de notre région et notamment le musée de Solutré.

Il y a 20 ans, Il a participé à la phase finale de l’expédition Mammuthus dans l’arctique sibérien russe, lorsque le mammouth Jarkov a été extirpé des glaces.

« Une sacrée aventure avec un bond de 20 000 ans en arrière ! Je garderai toujours en mémoire le moment où le mammouth, enfermé dans un bloc de glace de plus de 23 tonnes a pu en être extrait. Et le vol majestueux du bloc au-dessus des steppes de Sibérie, soulevé par le plus gros hélicoptère civil au monde…

Aujourd’hui, ce mammouth est toujours maintenu dans un laboratoire à une température de -15°C où des scientifiques du monde entier étudient ses organes intacts ! Cela me laisse rêveur. J'imagine les mammouths se baladant entre les roches de Vergisson et de Solutré à l'époque », conclut-il.

M.A.

 

Réforme de retraites : 7 manifestations mardi en Saône-et-Loire !

À l'appel de nombreux syndicats, y compris lycéens et étudiants

CHEZ LES VIGNERONS D'IGÉ : Découvrez la nouvelle gamme Terroirs des Brigands

Médaillé d'or au concours des vins de la St-Vincent des Mâconnais et Beaujolais. Promo jusqu'au 28 février - publi-info

MÂCON - Lycée Dumaine : Elena Monate remporte la sélection régionale de la Coupe Georges Baptiste

Depuis 1961, la Coupe Georges Baptiste est un concours destiné aux jeunes élèves en cours d’études dans les Arts de la table dans les établissements d’enseignement hôtelier de France des classes suivantes : Terminales Cap, Bac Professionnel, Bac technologique et 1ère en Brevet Professionnel.

CHARNAY - Christine Robin « On est sur un territoire qui grandit, on a besoin de travailler conjointement, vous et nous »

Madame le maire et son adjointe Katia Casteil, en charge du développement et de l’animation économique et commerciale, ont rencontré les acteurs économiques publics et privés de la ville lors de la cérémonie des vœux ce matin à la salle Ballard.

SENNECÉ-LES-MÂCON : Très belles et uniques pièces au salon de la collection

Organisé par les clubs cartophiles et philatéliques mâconnais, le 41ème salon de la collection a présenté ses trésors ce dimanche 29 janvier.

POLITIQUE : Les Républicains de la 1ère circonscription partagent la galette : « Tout doucement mais sûrement vers 2026…»

Près de 50 personnes ont répondu présentes ce vendredi 27 janvier à l’invitation très conviviale d'épiphanie que leur avait adressé leur responsable de la circonscription LR du Mâconnais.

PEDAGOGIE : 3 classes mâconnaises fabriquent des objets en impression 3D à l'ENSAM Cluny

Ce 27 janvier, trois classes d'écoles élémentaires mâconnaises ont fabriqué des objets en impression 3D dans le cadre d'un concours proposé par l'École nationale supérieure d'arts et métiers (ENSAM) de Cluny.

SAÔNE-ET-LOIRE : Une très légère baisse des interventions en 2022 pour les pompiers

La tradition des vœux est encore d’actualité, et le colonel Frédéric Pignaud directeur départemental des services d’incendie et de secours de Saône-et-Loire, commandant le Corps départemental de sapeurs-pompiers de Saône-et-Loire, s'y est prêté volontiers en adressant les siens aux pompiers ainsi qu’au président du Conseil départemental André Accary.

CONSEIL RÉGIONAL : La commission permanente du 27 janvier attribue 600,7 millions d'€ d'aides

223 769 € iront à la cité de l'entreprise de Mâcon pour la réhabilitation d'un bâtiment dont le coût global est estimé à 1,12 millions ; 40 000 € iront au recrutement d'un animateur numérique au PETR Mâconnais Sud Bourgogne.

SAÔNE-ET-LOIRE : La délinquance en légère augmentation

L’État-major départemental de la sécurité réunit tous les services de l’état impliqués dans la lutte contre la délinquance. Présentation a été faite du bilan statistique de leur action en 2022. Tous les chiffres police et gendarmerie. À noter, une forte hausse du nombre de victimes de VIF enregistrée en gendarmerie de Mâcon et cambriolages en zone police. 

SAÔNE-ET-LOIRE : 38,4 millions d'€ d'investissement du Département pour les routes et infrastructures en 2023

Sébastien Martin avait rendez-vous ce matin à Viré avec les maires du Mâconnais pour présenter le programme des investissements du Département dans les routes et infrastructures en Mâconnais. Le détail par commune des investissements routiers dans le Mâconnais.

MÂCON : La ROPN, pour vous servir

Un sigle de plus direz-vous... Certes, mais ce dernier est nouveau et sérieux. Rencontre avec la Réserve Opérationnelle de la Police Nationale.

ACADÉMIE DE DIJON : En septembre 2023, les moyens seront en baisse mais les taux d’encadrement augmenteront

On comptera environ 3 100 écoliers en moins à la rentrée prochaine et 171 postes seront supprimés ainsi que l'a indiqué le recteur de l'académie de Dijon Pierre N’Gahane ce jeudi 26 janvier.

MÂCON - Vœux au personnel municipal : « Cette période de covid a renforcé ma fierté d’être le maire de cette collectivité »

Après 3 ans d’absence, la traditionnelle cérémonie des vœux au personnel municipal a pu avoir lieu.

SAÔNE-ET-LOIRE : Un cas de grippe aviaire à Marcigny

Une zone de contrôle est mise en place