mardi 11 mai 2021

PARLEMENT ENFANTS CRECHES JULES PINSART DIRX22 - 1.jpg

Ils ont reçu ce lundi la visite de Benjamin Dirx, député de la circonscription. À lire aussi, la proposition de loi de la classe.


Une classe par ciconscription est chaque année désignée pour participer au Parlement des enfants. La 1ère circonscription, qui comprend la ville préfecture Mâcon, s'étend du Nord au Sud de Romanèches-Thorins à Fleurville. Cette année, ce sont les CM1-CM2 d'Anne-Sophie Dupic qui ont eu l'honneur d'être désignés apprentis députés.

Leur tâche ? Rédiger une proposition de loi sur le thème de l'alimentation durable et équilibrée. Elle sera soumie à un jury entre le 8 et le 19 mars.

Un jury national, composé de députés et de membres de l'Education nationale, sélectionne cinq propositions de loi parmi celles retenues par les jurys académiques. Les cinq classes finalistes seront invitées à l'Assemblée nationale le 15 juin.

Avant d'élaborer leur proposition de loi, les élèves ont réalisé des affiches pour comprendre comprendre comment la France est gouvernée, le fonctionnement du Parlement et connaître les différentes missions d'un député. Puis le temps est venu de la rédaction (voir la proposition de loi ci-dessous).

Anne-Sophie Dupic s'est dite très fière de ses élèves pour le sérieux dans le travail accompli, l'investissement, la motivation, et le vif intérêt dont ils ont fait preuve tout au long du projet. « C'est un projet pluridisciplinaire qui les a énormément intéressés. Ils ont préparé la visite la visite du député avec beaucoup d'enthousiasme et ont rédigé cette proposiiton de loi avec exposé des motifs et articles. Ce fut un très bon moment. »

Rodolphe Bretin

 

 


ACADEMIE DE DIJON
CIRCONSCRIPTION de Monsieur Benjamin DIRX

PROPOSITION DE LOI
DE L’ECOLE JULES PINSARD CRECHES-SUR-SAONE

Visant l’alimentation durable et équilibrée

 

Présentée
Par BAUDIN Eléa, BELALOUI Shaïna, BOREAU Anne-Julie, CHAGNY Eva, LAROSA Bianca, MATHIEU GUIRAL Louis, MZE HAMADI Rayane, RUBI Samuel, SORET Maël, VASSE PAYAN Tiana, YOSRI Mohand, ZEHNER Eva, AUDIER NOLAN, DUMON Lüna, HENNEQUIN- GOYON Théo, LAROCHETTE Erine, MARTIN Eliott, RECOULES Tristan, SIGNORET Manon, Vincent Lylou, FRONTIERE DUMONT Justin

Elèves de la Classe CM1-CM2 de Madame DUPIC

 

EXPOSE DES MOTIFS

Mesdames, Messieurs,

Tous les jours, l’alimentation est indispensable pour chaque être vivant : nous sommes actuellement plus de 7 milliards d’humains et nous serons 2 milliards de plus, d’ici 2050. Pourrons-nous alors nous nourrir de la même façon ?

Notre système alimentaire actuel a quatre limites :
- La malnutrition concerne une personne sur trois.
- Notre nourriture est trop riche en matières grasses, sucre sel et viande. Cela a des conséquences sur notre santé et l’environnement. Notre alimentation est peut diversifiée : 75% de ce que nous mangeons provient seulement de 12 plantes et de 5 espèce animales.
- Parmi ce qui est produit, un tiers de l’alimentation est gaspillé
- Les ressources naturelles sont fragilisées. Par exemple, les sources d’eau fraiches s’épuisent et les ressources en eau sont polluées.33% des sols sont dégradés. La biodiversité est menacée et la forêt tropicale disparait petit à petit.

A cause de ces quatre limites, il faut transformer notre système alimentaire en ajustant les quantités produites, en modifiant la transformation, la distribution et la consommation.
Il faut agir pour que notre alimentation devienne plus saine, équilibrée et durable en anticipant l’avenir de notre planète Terre qui accueillera de plus en plus d’être vivants.
C’est à nous, chaque être humain, de participer aux changements concernant notre alimentation. N’attendons pas pour agir !

 

Article 1

Chaque maison ou chaque appartement doit avoir au moins un composteur qui doit être gratuit.

Article 2

Il doit être obligatoire que tous les magasins alimentaires baissent les prix des produits biologiques pour que tout le monde puisse s’en procurer.

Article 3

Dans toutes les cantines, le pain non consommé par les élèves doit être donné à des associations humanitaires près de chez nous.

Article 4

Il doit être obligatoire d’arrêter les engrais chimiques et les pesticides pour stopper les maladies et la pollution.

 

 

PARLEMENT ENFANTS CRECHES JULES PINSART DIRX - 1.jpg

PARLEMENT ENFANTS CRECHES JULES PINSART DIRX - 2.jpg

PARLEMENT ENFANTS CRECHES JULES PINSART DIRX - 4.jpg

Benjamin Dirx, député, Roger Thévenot, maire de Crêches-sur-Saône,

et Anne-Sophie Dupic, professeure

PARLEMENT ENFANTS CRECHES JULES PINSART DIRX - 3.jpg

PARLEMENT ENFANTS CRECHES JULES PINSART DIRX - 6.jpg

PARLEMENT ENFANTS CRECHES JULES PINSART DIRX - 5.jpg

PARLEMENT ENFANTS CRECHES JULES PINSART DIRX - 15.jpg

PARLEMENT ENFANTS CRECHES JULES PINSART DIRX - 14.jpg

Présence également de Sylvie Boinot, conseillère pédagogique de circonscription (à gauche),

et de Aurélie Stasik, directrice de l'école

PARLEMENT ENFANTS CRECHES JULES PINSART DIRX - 13.jpg

PARLEMENT ENFANTS CRECHES JULES PINSART DIRX - 12.jpg

PARLEMENT ENFANTS CRECHES JULES PINSART DIRX - 8.jpg

PARLEMENT ENFANTS CRECHES JULES PINSART DIRX - 10.jpg

PARLEMENT ENFANTS CRECHES JULES PINSART DIRX - 9.jpg

PARLEMENT ENFANTS CRECHES JULES PINSART DIRX - 11.jpg

PARLEMENT ENFANTS CRECHES JULES PINSART DIRX - 7.jpg

MOUVEMENT OCCUPONS MÂCON : Quand Natacha (Sea Sheperd) parle du massacre des dauphins

Après un sketch croustillant sur le réchauffement climatique et sa récupération politique par le parti Europe Ecologie Les Verts, devenu le temps d'un après-midi Europe œnologie les verres, ce dimanche fut marqué par l'intervention d'une militante de l'association Sea Sheperd dressant le tableau noir de la pêche industrielle !

COVID-19 EN BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : L’épidémie recule doucement sans desserrer encore son étau sur l’hôpital

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
La vaccination s’ouvre dès lundi aux jeune de 16-17 ans présentant une pathologie à très haut risque de forme grave. NDLR : Rappelons que 1,83% des personnes positives au covid sont décédées en France depuis le début de l'épidémie ; 2,09% des personnes positives dans le monde. Des taux qui ne varient pas et qui replacent les choses dans leur juste mesure. 

VINS BOURGOGNE : Thiébault HUBER, réélu à la tête de Confédération des Appellations et des Vignerons de Bourgogne pour quatre ans

Jérôme Chevalier (Charnay) et Michel Barraud (Prissé) sont respectivement Président adjoint et trésorier.

MÂCON : Un moment Mitterrand à la veille des 40 ans de son élection

Le principal des « festivités » se déroulera au Creusot dimanche. Mais les journaux de l'époque rappellent que c'est bien à Mâcon que la campagne de François Mitterrand a été lancée au début du mois de février 1981, à l'issue des États généraux du cadre de vie organisés par le Parti socialiste au Palais des congrès.

SAÔNE-ET-LOIRE - Attaques de troupeaux : Ce n'est pas le loup selon l'OFB

Le préfet rappelle dans un communiqué que la divagation des animaux domestiques, notamment des chiens, est interdite

SAÔNE-ET-LOIRE : Un nouveau président pour l’UFC-Que Choisir 71

Après deux années à la présidence de l’association, qui compte près de 1 500 adhérents dans le département, Régine Humbert a choisi de passer la main. Gilles Castaing lui succède…

LA CHAPELLE DE GUINCHAY - Covid-19 : Le Vacci'bus tient sa promesse

Le Département a mis en place récemment le « Vacci’bus 71 », un dispositif de vaccination mobile accessible aux personnes de plus de 70 ans à mobilité réduite.

HÔPITAL DE MÂCON - Covid-19 : Une lueur d’espoir mais…

Si le nombre de patients atteints Covid admis dans les services de l’hôpital et de l’ensemble du GHT a diminué ces quinze derniers jours et si la vaccination montre ses premiers effets, la situation reste tendue en réanimation…

ÉDUCATION NATIONALE : 21 240 autotests distribués dans le département

` Suite à la tenue du Conseil Départemental de l’Éducation Nationale (CDEN), Fabien Ben, inspecteur d’académie, est revenu ce mardi sur la préparation de la rentrée scolaire 2021 dans le département, ainsi que sur la gestion de la crise sanitaire dans le premier et le second degrés.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ - Confinement du printemps 2020 : les plus modestes plus fragilisés

En Bourgogne-Franche-Comté, près de 20 % des personnes de plus de 15 ans estiment que leurs finances se sont dégradées lors du premier confinement du printemps 2020 mis en place pour juguler l’épidémie de Covid-19. L'analyse de l'INSEE en détail.

MÂCON : La laïcité exposée aux élèves de l'école Marcel Pagnol

Une oeuvre d'éducation populaire réalisée par le président de l'Union départementale des MJC.

SAÔNE-ET-LOIRE : Le comité départemental de la Ligue contre le cancer change de présidence

Christiane Dubois quitte la présidence après trente ans de services…

MÂCON : Un trafic de drogue démantelé en plein centre-ville

Le vendeur présumé était domicilié rue de Strasbourg, soit la rue de la préfecture de police...