mardi 20 avril 2021

Communiqué

Le groupe Gauche 71 au conseil départemental

s’est opposé à la proposition de carte scolaire pour la rentrée 2021

Le Conseil départemental de l’éducation nationale a délibéré ce jour sur le projet de carte scolaire pour la rentrée 2021.

Depuis un an, le contexte de crise sanitaire que nous connaissons aggrave les difficultés de scolarisation des élèves, inquiète les familles quant à l’avenir de leurs enfants et dégrade les conditions de travail des enseignants. Les situations de souffrance et d’isolement des élèves augmentent et elles nécessiteraient une prise en compte par un renforcement des moyens éducatifs, d’écoute et de soutien.

Pourtant, le « quoi qu’il en coûte » du Président de la République s’arrête à la frontière de nos écoles, collèges et lycées.
« Quoi qu’il en coûte ? », quand 270 heures de dotation horaires sont supprimées alors que l’on prévoit 73 élèves de plus à la rentrée dans nos collèges de Saône et Loire ?
« Quoi qu’il en coûte ? », quand plus de 110 postes sont supprimés au niveau académique ?
« Quoi qu’il en coûte ? », quand le manque de personnels sociaux et de santé dans les établissements n’est pas pris en compte, alors que la période actuelle révèle que ces missions sont essentielles pour la continuité éducative et le soutien aux élèves en difficultés ?

Pour le 1er degré, si l’on peut apprécier que 13 postes supplémentaires soient prévus en Saône et Loire, le projet présenté propose encore de fermer plus de 40 classes de maternelles et primaires dans des conditions pas toujours négociées avec les élus locaux, et alors que le contexte imposerait encore plus de concertation et d’accompagnement des élèves.

La période actuelle devrait inciter l’Etat à prendre véritablement en considération la nécessité de redonner à l’école républicaine les moyens de développer des conditions équitables d’éducation à tous les publics et sur tous nos territoires.
Malheureusement, les propositions de la carte scolaire pour la rentrée 2021 s’éloignent encore de cet objectif.
C’est pourquoi le groupe Gauche 71 a voté contre le projet de carte scolaire pour la rentrée 2021.

Pour le groupe Gauche 71
Violaine Gillet
Evelyne Couillerot
Co présidentes

 

AGRICULTURE : Marie-Guite Dufay défend «une PAC ambitieuse et vertueuse»

« La Bourgogne-Franche-Comté est la région la plus rurale de France. Nous avons des zones en grandes difficultés qui n’ont jamais été prises en considération. Cet état de fait doit changer, pour que la PAC puisse répondre aux grands défis agricoles », déclare la présidente du Conseil régional.

SAÔNE-ET-LOIRE - Politique : Olivier Damien, coordonateur départemental de l'Avenir Français

AVENIR FRANCAIS 71.jpg
Aujourd'hui à Paris, en présence de Marine Le Pen, il est procédé au lancement d'un nouveau parti gaulliste « L'Avenir Français ». Il rassemble des dissidents de Debout la France et entend être présent aux prochaines élections régionales et départementales.

LIBRE EXPRESSION : « Faut-il sauver Pierre & Vacances ? » s’interroge EcologicAction 71

Le groupe est le porteur de projet du Center Parc du Rousset.

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON - Budget : « Alors, Mâcon la ville aimée ?... les Mâconnais ont besoin de preuves »

Eve Comtet-Sorabella, cheffe de file du groupe Mâcon citoyens, a largement critiqué les orientations budgétaires lundi soir après la présentation du rapport d'orientation budgétaire. « Quand les villes socialistes et communistes font ce que nous faisons, c'est bien, pas quand c'est une ville de droite... » a répondu le Maire.