FONDtr2

 

 

mardi 27 juillet 2021

IA DASEN FABIEN BEN3.jpg

 Fabien Ben, Inspecteur d’académie a présenté jeudi soir, en visio-conférence, les grandes lignes de la rentrée 2021 en Saône-et-Loire.

 

Dans le Premier Degré

À la rentrée 2021, le ministère de l’Éducation Nationale poursuit son action en faveur du premier degré pour assurer la maîtrise des savoirs fondamentaux et faire réussir les élèves dans un contexte sanitaire toujours prégnant. Cet effort national se traduit par un maintien de la dotation académique, malgré une perte prévisionnelle importante d’élèves. Ainsi, malgré une prévision de baisse d’effectifs à hauteur de 796 élèves, la Saône-et-Loire bénéficiera de 13 emplois supplémentaires.

Cette dotation permettra d’assurer et de poursuivre la politique nationale de réduction des effectifs sur les niveaux GS, CP et CE1. 89% des classes comprennent déjà, cette année, des effectifs inférieurs ou égaux à 24 élèves dans les classes aux enjeux fondamentaux.

La prise en compte des besoins des élèves dans un contexte sanitaire difficile conduit Fabien Ben à proposer le maintien de nombreux emplois au sein des communes rurales et des regroupements pédagogiques intercommunaux, en dépit de faibles taux d’encadrement prévisibles. On dénombre ainsi 31 emplois exceptionnellement conservés dans les écoles des communes de moins de 5000 habitants.

En ce qui concerne les conditions d’exercice des directeurs d’école, les quotités de décharge de direction sont améliorées. Le vivier des brigades de remplacement bénéficie dès cette année d’au moins 10 emplois supplémentaires.

La procédure de préparation de cette rentrée se poursuivra par un suivi continu de la situation des écoles pour d’éventuels ajustements en juin et septembre 2021, en veillant notamment à limiter les ajustements et à éviter des retraits effectués dans les jours de rentrée.

Évolution des emplois

Au niveau académique, le maintien de la dotation conjugué à une baisse prévisionnelle d’effectifs de 2120 élèves se traduit par une amélioration du taux d’encadrement (P/E 1) attendu à 6,27 (+0,11 point par rapport à la rentrée 2020). La Saône-et-Loire bénéficie d’une augmentation de 13 postes, nonobstant une prévision point, passant ainsi de 5,96 à 6,11 à la rentrée 2021.

Cette dotation d’emplois permettra, pour la rentrée 2021, d’assurer le dédoublement des classes en éducation prioritaire, de poursuivre la politique générale de réduction des effectifs sur les niveaux GS, CP et CE1, de soutenir la ruralité au regard d’un contexte sanitaire encore difficile, de poursuivre les politiques scolaires inclusives et d’amplifier la démarche d’accompagnement des directrices et directeurs d’école.

Aucune fermeture de classe n'est prévue mais des redéploiements sont attendus dans certaine écoles. 2 écoles sur Mâcon vont perdre chacune un poste à la rentrée : l'école Henri Matisse et Jean Moulin. L'école Marcel Pagnol bénéficiera d'un poste supplémentaire.

Évolution des effectifs

124 637 élèves sont attendus à la rentrée prochaine au niveau de l’académie, soit 2120 élèves de moins qu’à la rentrée 2020. 42 839 en Saône et Loire. Le département quant à lui devrait perdre 796 élèves par rapport au constat 2020, ce qui représenterait 37% de la baisse des effectifs de l’académie.

L'effectif moyen en maternelle sur Mâcon est de 21. « Aucune classe n'est surchargée précise l'inspecteur d'académie. »

Évolution des effectifs des élèves en situation de handicap en milieu scolaire

L’école inclusive reste également une priorité avec la création de deux unités spécialisées dans l’accompagnement des élèves autistes : une unité maternelle à Chalon-sur-Saône et une unité élémentaire à Mâcon. Après celles de Crissey, Digoin et La Roche-Vineuse, une quatrième unité localisée pour l’inclusion scolaire (ULIS) dédiée aux troubles du spectre autistique devrait être installée à Montceau-les-Mines. 

La création de nouveaux postes à profil est envisagée : des emplois d’enseignants en conséquence du dédoublement des classes en éducation prioritaire, un emploi de référent « directeur », des emplois en conséquence des mesures prises au niveau de l’ASH, un emploi dans une classe à horaires aménagés musicale et vocale à l’école annexe de Mâcon, des emplois de professeurs des écoles - maîtres formateurs (PEMF) associés à l’institut national supérieur du professorat et de l’éducation (INSPÉ).

Évolution du tissu scolaire : fusions d’écoles 

À ce jour, deux fusions d’écoles sont prévues par délibération municipale, portant ainsi le nombre d’écoles du département à 544 à la rentrée prochaine : Fusion des écoles maternelle et élémentaire de la commune d’Iguérande ; Fusion des écoles maternelle et élémentaire du groupe scolaire Roger Balan de la commune de Saint-Marcel.

Dans les collèges

La rentrée dans les collèges doit être contextualisée par la priorité donnée à la réforme du lycée, à la transformation de la voie professionnelle et des baccalauréats, qui sont soutenues pour des parcours toujours plus ambitieux et réussis.

La volonté de mieux prendre en compte les facteurs sociologiques, économiques et territoriaux (ruralité) des établissements a conduit à ce que l’allocation progressive de moyens (APM), qualitative, prenne une place plus importante dans le mécanisme générale d’allocation des moyens donnés aux collèges.

Le soutien à l’école inclusive prend la forme de l’implantation de deux unités localisées pour l’inclusion scolaire (ULIS) aux collèges Guillaume des Autels de Charolles et Jean Vilar de Chalon-sur-Saône. Par ailleurs, les élèves des ULIS sont pleinement décomptés dans les niveaux correspondants et, le cas échéant, justifient l’allocation d’un complément d’heures.

Le dialogue avec les établissements se poursuivra dans les mois à venir en fonction des prévisions affinées d’effectifs qui pourront être observées au cours du mois de juin 2021.

La prévision de la dotation de rentrée 2021 en Saône et Loire est de 26118,80 heures. Aucune fermeture de classe dans les collèges mâconnais pour septembre.

Des implantations d'ULIS dans deux collèges

À la rentrée 2021, 2 nouveaux dispositifs seront implantés au collège Guillaume des Autels de Charolles et au collège Jean Vilar de Chalon-sur-Saône.

 

GESTION DE LA CRISE SANITAIRE

Distribution de masques

Depuis la rentrée scolaire, les personnels de l’Éducation nationale sont équipés de masques lavables. Une première dotation a eu lieu à la rentrée de septembre, de 20 500 masques lavables adultes et 12 250 masques lavables enfants (les masques enfants étaient destinés à être remis en cas de suspicion de COVID).

Dans le premier degré, une dotation complémentaire a eu lieu début novembre, (réassort et remplacement des masques DIM), de 22 700 masques adultes, les personnels sont dotés de 6 masques. Le 9 novembre, 79 400 masques enfants ont été répartis pour être ponctuellement donnés aux élèves de familles en situation financière précaire, suite à l’obligation faite aux enfants de porter le masque dès 6 ans. Parallèlement aux distributions organisées à la DSDEN, il a été remis aux personnels vulnérables d’État du 1er et 2nd degré 12 470 masques de type 2.

Dans le second degré, les services du rectorat ont également remis en novembre des masques lavables en tissu : 35 452 masques aux adultes et 12792 masques aux élèves boursiers (6 masques par personne). Un millier de masques transparents a été remis aux équipes pédagogiques du premier et second degré en charge d’enfants sourds ou malentendants.

Total de masques distribués durant la seconde période dans le 1er degré : 56 670 masques adultes ; 91 650 masques enfants ; dans le second degré : 70 904 masques adultes et 25 584 masques élèves

 M.A.

 

CRÊCHES-SUR-SAÔNE - Roger Thévenot : « une faute a été commise lors de l’émargement des assesseurs sans intention de nuire et sans préjudice pour la personne »

Le droit de réponse du maire de Crêches suite aux accusations d'Alain Houdinet, chef de l'opposition au conseil municipal.

SAÔNE-ET-LOIRE : Nettoyage, sécurisation et, parfois, fermeture des voies vertes et bleues suite aux intempéries

Les violents orages qui se sont abattus sur la Saône-et-Loire dès vendredi soir ont provoqué de gros dégâts sur l’ensemble du département, notamment à hauteur des voies vertes de trois secteurs. Celui du Charolais Brionnais, déjà touché en juin du côté de Marcigny, est particulièrement concerné.

GASTRONOMIE : Marie-Guite Dufay rend hommage à Michel Lorain

Le chef historique du restaurant la Côte Saint-Jacques à Joigny avait atteint, en 1986, les trois étoiles du Guide Michelin. Il est décédé le 22 juillet dernier à l'âge de 87 ans.

MÂCON : « Pass sanitaire ? Passera pas ! » clament les manifestants

Sous la pluie, ils se seront retrouvés place St-Pierre pour clamer leur refus du PASS sanitaire samedi matin à Mâcon. Opposés au PASS tout court, opposés à l'obligation vaccinale anti-COVID, réunis sous un même cri “LIBERTÉ”. Une manifestation qui s'est déroulée dans de nombreuses villes en France ce 24 juillet. À voir aussi, notre vidéo.

MÂCON : Un ado se défenestre du 5ème étage

Non, il n'est pas mort et n'est pas quadragénaire... Actualisé à 17h45.

CHARNAY : La route de Davayé fermée à la circulation à partir de lundi

Et pour une semaine pour des travaux sur le réseau d’eau et d’assainissement…

MÂCON : Les spectacles de l’Été frappé concernés par le pass sanitaire

La Ville de Mâcon a communiqué ce matin les modalités de mise en œuvre du pass sanitaire…

DAVAYÉ : Vitilab inauguré, la transition numérique et robotique est lancée !

Le Vitilab a été inauguré ce lundi matin. Cette nouvelle structure dépendante du Vinipôle Sud Bourgogne est innovante à plus d’un titre…

LOUHANS : La Seille est entrée en phase de décrue

La Préfecture en appelle néanmoins à la prudence.