samedi 17 avril 2021

 

Communiqué du ministère du Travail du 15 février 2021 :

Travailleurs précaires : prolongation de l’aide d’urgence jusqu’en mai 2021


Élisabeth Borne, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion annonce que l’aide exceptionnelle créée en novembre 2020 pour les travailleurs précaires est prolongée de trois mois, soit jusqu’au mois de mai 2021. Plus de 400 000 personnes ont d’ores et déjà bénéficié de cette garantie de revenu minimum de 900 euros net par mois.

Annoncée en novembre 2020 pour une durée initiale de quatre mois, cette aide d’urgence permet à toutes celles et ceux qui ont travaillé au moins 138 jours en CDD ou en intérim (soit plus de 60 % du temps de travail annuel), au cours de l’année 2019, mais qui n’ont pas pu travailler suffisamment en 2020 pour recharger leurs droits à l’allocation-chômage du fait de la crise, de bénéficier d’une garantie de revenu minimum de 900 euros net par mois. Cette aide initialement prévue pour couvrir les mois de novembre, décembre, janvier et février est prolongée pour les mois de mars, avril et mai 2021.

Plus de 400 000 personnes en ont d’ores et déjà bénéficié au titre des mois de novembre et décembre parmi lesquelles 165 000 jeunes de moins de 30 ans. Elle est versée automatiquement par Pôle emploi aux demandeurs d’emploi qui remplissent les critères fixés par le décret du 30 décembre 2020. Les versements sont effectués en fin de mois. Le dernier versement, au titre du mois de mai, aura donc lieu en juin 2021.

Pôle emploi a également adressé un courrier à plus de 100 000 bénéficiaires potentiels qui doivent encore fournir des documents complémentaires pour pouvoir percevoir cette aide. La prévision initiale de 450 000 travailleurs précaires pouvant en bénéficier sera donc atteinte, voire dépassée.

« Compte tenu des incertitudes liées à l’évolution de la situation sanitaire et des difficultés actuelles du marché du travail, j’ai souhaité que cette aide soit prolongée jusqu’à l’été pour protéger les travailleurs précaires. Celles et ceux, qui travaillaient beaucoup en 2019 mais enchainaient des contrats courts, ont été fortement pénalisés avec la crise. Avec cette prolongation, ils pourront donc bénéficier d’un revenu minimum mensuel garanti par l’État de 900 euros net pendant 7 mois. Cette aide inédite, d’un montant de plus d’un milliard d’euros, témoigne de la détermination du Gouvernement à protéger les plus fragiles en ces temps difficiles » déclare Élisabeth Borne, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, qui remercie les agents de Pôle emploi pour leur travail constant et leur dévouement au service de la protection des Français.

 

COVID-19 EN BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : L’épidémie continue de progresser dans la région

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
+8,8 % de tests positifs et 24 personnes en réanimation en Saône-et-Loire. Rappelons quand même que 1,9% des personnes positives sont décédées du covid en France depuis le début de l'épidémie ; 2,08% dans le monde. Des chiffres qui replacent les choses dans leur juste perspective. 

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Les réponses apportées par le Conseil régional à la crise conséquente au covid

Ce vendredi 9 avril, le conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté a présenté son compte administratif et voté un budget supplémentaire. La commission permanente a décidé de nouveaux engagements financiers. Des fonds européens viennent abonder le plan de relance régional.

COVID-19 - Académie de Dijon : Le nombre de classes fermées a bondi dans toute l'académie

Le rectorat établit un point de situation au jeudi 1er avril. En Saône-et-Loire, les écoles de Crêches-sur-Saône et Lucie Aubrac à Blanzy sont les plus fortement impactées par cette 3ème vague de covid.

Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme : Tous en bleu le 2 avril

Le déploiement des unités d’enseignement maternelles et élémentaires se poursuit en Bourgogne-Franche-Comté sous la conduite de l’ARS et des services de l’Education nationale.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : 131 places supplémentaires ouvertes dans les IFSI de la région ; 60 dans les IFAS

La présidente de la Région et le directeur de l'ARS étaient au centre hospitalier de Mâcon ce lundi 29 mars afin de présenter les engagements financiers significatifs au service du système de santé, des équipements et de la formation des soignants. ACTUALISÉ : le point sur la situation épidémique en Saône-et-Loire.

ÉDUCATION NATIONALE : Les profs appelés à la grève ce mardi

Capture d’écran 2019-12-08 à 02.15.42.png
Plusieurs orgnaisations syndicales appellent les enseignants de l'académie de Dijon à la grève ce mardi 23 mars.

BOURGOGNE - Cité des vins : 1ère pierre le 29 mars à Mâcon !

CITE VINS BOURGOGNE VIDEO - 1.jpg
L'interprofession annonce le lancement des travaux sur les trois sites Beaune, Chablis et Mâcon. À voir aussi, la vidéo de présentation des trois sites de la future cité.

VINS DE BOURGOGNE : Sotheby's est le nouveau partenaire des Hospices de Beaune

La plus ancienne et la plus célèbre vente de vins caritative du monde a terminé son contrat avec Christie's. Pour cinq ans, Sotheby's est le nouveau partenaire des Hospices de Beaune.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Marie-Guite Dufay demande à Olivier Véran que les infirmiers libéraux puissent vacciner contre le covid-19

Capture d’écran 2019-12-08 à 02.15.42.png
La Présidente de Région, interpellée par le conseil de l’Ordre des infirmiers de BFC, écrit ce jour à Olivier Véran pour lui faire part de son incompréhension. « A l'heure où la vaccination doit plus que jamais s'intensifier, il est incompréhensible que nos infirmiers et infirmières libérales ne soient pas autorisés par le gouvernement à vacciner au même titre que les sages-femmes et les…