mercredi 14 avril 2021

 Capture d’écran 2019-12-08 à 02.15.42.png

Communiqué de l'Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) Bourgogne - Franche-Comté

La Bourgogne-Franche-Comté compte 129 600 résidences secondaires, soit 8 % de ses logements. Leurs propriétaires, pour moitié, habitent dans une autre région, notamment en Île-de-France, et près de 10 % résident à l’étranger. Plus âgés et plus aisés que la population résidente, ils sont pour la plupart également propriétaires de leur logement principal.

Les résidences secondaires sont anciennes et composées essentiellement de maisons. C’est dans l’Yonne qu’elles sont les plus nombreuses. Ce département accueille une part importante de Franciliens, tout comme la Nièvre qui attire aussi des Néerlandais en quête de nature et d’espace.

Le parc de résidences secondaires est moins étoffé à l’Est de la région, sauf dans les territoires où les sports de montagne sont très développés. Les propriétaires des résidences secondaires ont un niveau de vie relativement élevé dans l’Yonne et dans le Doubs. Leurs revenus sont en revanche plus faibles dans la Nièvre et en Haute-Saône.

 

RESIDENCES SECONDAIRES BFC2 - 1.jpg

 

Où se trouvent-elles donc en majorité ?

La réponse ci-dessous

RESIDENCES SECONDAIRES BFC - 1.jpg

 

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Les réponses apportées par le Conseil régional à la crise conséquente au covid

Ce vendredi 9 avril, le conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté a présenté son compte administratif et voté un budget supplémentaire. La commission permanente a décidé de nouveaux engagements financiers. Des fonds européens viennent abonder le plan de relance régional.

COVID-19 - Académie de Dijon : Le nombre de classes fermées a bondi dans toute l'académie

Le rectorat établit un point de situation au jeudi 1er avril. En Saône-et-Loire, les écoles de Crêches-sur-Saône et Lucie Aubrac à Blanzy sont les plus fortement impactées par cette 3ème vague de covid.

Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme : Tous en bleu le 2 avril

Le déploiement des unités d’enseignement maternelles et élémentaires se poursuit en Bourgogne-Franche-Comté sous la conduite de l’ARS et des services de l’Education nationale.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : 131 places supplémentaires ouvertes dans les IFSI de la région ; 60 dans les IFAS

La présidente de la Région et le directeur de l'ARS étaient au centre hospitalier de Mâcon ce lundi 29 mars afin de présenter les engagements financiers significatifs au service du système de santé, des équipements et de la formation des soignants. ACTUALISÉ : le point sur la situation épidémique en Saône-et-Loire.

ÉDUCATION NATIONALE : Les profs appelés à la grève ce mardi

Capture d’écran 2019-12-08 à 02.15.42.png
Plusieurs orgnaisations syndicales appellent les enseignants de l'académie de Dijon à la grève ce mardi 23 mars.

BOURGOGNE - Cité des vins : 1ère pierre le 29 mars à Mâcon !

CITE VINS BOURGOGNE VIDEO - 1.jpg
L'interprofession annonce le lancement des travaux sur les trois sites Beaune, Chablis et Mâcon. À voir aussi, la vidéo de présentation des trois sites de la future cité.

VINS DE BOURGOGNE : Sotheby's est le nouveau partenaire des Hospices de Beaune

La plus ancienne et la plus célèbre vente de vins caritative du monde a terminé son contrat avec Christie's. Pour cinq ans, Sotheby's est le nouveau partenaire des Hospices de Beaune.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Marie-Guite Dufay demande à Olivier Véran que les infirmiers libéraux puissent vacciner contre le covid-19

Capture d’écran 2019-12-08 à 02.15.42.png
La Présidente de Région, interpellée par le conseil de l’Ordre des infirmiers de BFC, écrit ce jour à Olivier Véran pour lui faire part de son incompréhension. « A l'heure où la vaccination doit plus que jamais s'intensifier, il est incompréhensible que nos infirmiers et infirmières libérales ne soient pas autorisés par le gouvernement à vacciner au même titre que les sages-femmes et les…

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ - Mars bleu : C'est le mois du dépistage du cancer colorectal

Tous les deux ans, les Bourguignons-Francs-Comtois de 50 à 74 ans sont invités à réaliser leur test de dépistage du cancer colorectal. À l’occasion de Mars bleu, campagne nationale de sensibilisation au dépistage de ce cancer, le Centre régional de coordination des dépistages des cancers rappelle l’importance de réaliser son test malgré l’épidémie de Covid-19.