vendredi 23 avril 2021

 

 

En tant que famille d'une parente, confrontée au décès du Covid, M. S. Sandrin a tenu à apporter un témoignage fort, au nom de milliers de familles endeuillées, et au vu de familles à venir, afin d'affronter plus sereinement et en toute connaissance de cause, le parcours auquel elles devront faire face.

« Il est bien entendu que ce témoignage a seul but d'informer et non de culpabiliser, de juger ou dénoncer des pratiques révolues.

Informer par rapport aux lois méconnues, ou non appliquées et mettre en exergue le combat de certaines pompes funèbres, dans l'intérêt des familles, afin de faire valoir leurs droits, alors que certaines administrations ne les appliquent pas. Par manque de connaissance.

Il y a un an de cela, les familles ne pouvaient pas voir leur défunt, pas de cérémonie, mise en bière immédiate… On était dans le flou. Depuis janvier fin février, les lois ont encore évolué : on peut laisser un défunt décédé du Covid sur son lieu de décès sans mise en bière immédiate. Seule obligation : s'il quitte son lieu de décès, il doit être mis en cercueil fermé.

Lorsque notre défunt, ce qui fut notre cas, décède dans un lieu de santé doté d'une chambre mortuaire, tel est le cas à Mâcon, il n'y a pas d’obligation de mise en bière immédiate : de 24 h, la nouvelle loi passée à 21 jours pour la période d'état d'urgence sanitaire. Dès que nous ne sommes plus en état d'urgence sanitaire, retour à 6 jours ouvrables.

Seule obligation, si un défunt décède à domicile du Covid et que la famille ne souhaite pas qu'il réside au domicile, il partira en cercueil fermé.

Les lois bougent et peuvent encore changer.

Notre conseiller funéraire en toute connaissance de cause, et à la pointe du remaniement des lois, de par l'évolution du Covid, a permis à notre famille, à notre défunte, un accompagnement dans le respect et la dignité de chacun, sous la haute autorité de la préfecture, laquelle renseignements pris, a donné raison à la société des pompes funèbres des quais de Saône.

Les familles ont des droits. »

M. S. Sandrin

 

SEGUR DE LA SANTÉ : Une 1ère enveloppe de 31 millions d'€ pour les établissements de santé de Bourgogne-Franche-Comté

Le GHT Bourgogne Méridionale reçoit 924 300€, dont 508 500€ pour l'hôpital de Mâcon. En Saône-et-Loire, la plus grosse enveloppe va à l'hôpital de Montceau-les-Mines.

SAÔNE-ET-LOIRE : L'eau du robinet conforme à la réglementation pour 93 % des habitants du département

Trop de pesticides pour 7% de consommateurs et la présence préoccupante de perturbateurs endocriniens pointe néanmoins l'UFC Que Choisir, qui publie sa 4ème carte interactive de la qualité de l'eau du robinet. Dans le Mâconnais, trois communes ont une qualité de l'eau du robinet jugée médiocre par l'association de défense des consommateurs.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : La 3ème vague épidémique n'a pas impacté la courbe des décès en mars

En Bourgogne-Franche-Comté, la mortalité évolue au niveau d'un plancher similaire à celui du mois de mars 2019 (source INSEE).

Participez au Job Dating Virtuel de l’Industrie le 30 avril. Inscrivez-vous au préalable, c’est obligatoire !

Publi-information - Vous recherchez un emploi ou une formation en alternance dans l’industrie ?...

SAÔNE-ET-LOIRE : Un Dijonnais, recherché depuis 4 ans, arrêté par les gendarmes à Marmagne

Faisant l'objet d'un mandat d'arrêt pour détention de téléphones en prison, il a été interpellé au cours d'un banal contrôle routier.

COVID-19 EN BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : L’épidémie continue de progresser dans la région

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
+8,8 % de tests positifs et 24 personnes en réanimation en Saône-et-Loire. Rappelons quand même que 1,9% des personnes positives sont décédées du covid en France depuis le début de l'épidémie ; 2,08% dans le monde. Des chiffres qui replacent les choses dans leur juste perspective. 

MÂCON : La ville mise à l’honneur dans le guide vert « Sites & cités remarquables de France »

Michelin, en partenariat avec l’association « Sites & Cités Remarquables de France », publie ce 15 avril un nouveau Guide Vert. Constitué de deux tomes, il réunit près de 300 villes et territoires parmi lesquels Mâcon et son patrimoine sont mis en valeur.

SENNECÉ-LÈS-MÂCON : Après la grève à Carrefour Supply Chain, des salariés devant la justice…

ACTUALISÉ - Requête en référé auprès du TGI de Mâcon : La direction de Carrefour Supply chain déboutée.

MÂCON : Une section sportive football au collège Schuman dès la rentrée

C’est une première ! Si par le passé, l’établissement avait déjà proposé des classes avec option sport (handball et natation), aucune section sportive optimisant à la fois la réussite scolaire et sportive n’avait été développée au collège Schuman. Un manque qui sera comblé à la rentrée prochaine.