jeudi 22 avril 2021

ConVif 050321(20).JPG

Le Département de Saône-et-Loire est engagé de longue date dans la lutte contre les violences intrafamiliales (VIF). Depuis le 17 décembre, après le vote en Assemblée départementale, la collectivité a choisi de financer des postes d’intervenants sociaux en commissariat et en gendarmerie (ISCG).

 

Julien Charles, préfet de Saône-et-Loire, Florence Battard, vice-présidente, chargée des services publics et de la concertation citoyenne et engagée pour la prévention et la lutte contre les violences intrafamiliales et les collectivités territoriales concernées (Montceau-les-Mines, Mâconnais-Beaujolais Agglomération, Bresse Louhannaise Intercom), ont signé ce vendredi, au Conseil départemental, les trois premières conventions triennales État / Département / collectivités pour le financement de postes d’intervenants sociaux en commissariat et gendarmerie (ISCG).

Aujourd'hui, nous faisons un grand pas puisque nous signons les trois 1ères conventions qui permettront de cofinancer les postes d'ISCG sur 3 territoires, MBA, Montceau avec 4 communes et la Bresse Louhannaise Intercom. Nous continuerons le travail avec d'autres collectivités territoriales de façon à mailler l'ensemble du territoire de Saône et Loire et d'implanter des postes là où les besoins sont les plus urgents. Nous avons tenu compte des besoins exprimés par les forces de l'ordre pour implanter ces différents postes.

Florence Battard

Au regard de ses missions sociales, le Département intervient dans les domaines de la prévention, l’accompagnement des familles et la protection de l’enfance. Il est aussi partenaire de l’État, pilote de la politique de prévention de la délinquance dont relève la lutte contre les VIF.

En 2018, le Département a souhaité renforcer son engagement pour cette cause majeure avec une approche transversale et partenariale, en adoptant le programme départemental de lutte contre les VIF. L’objectif principal étant de travailler sur des actions autour de trois axes :

  1. Développer la prévention
  2. Mieux repérer et traiter ces situations complexes
  3. Faciliter la prise en charge des victimes.

L’Assemblée départementale du 17 décembre 2020 a approuvé la convention cadre État / Département / collectivités pour la création de six « Équivalents temps plein » (ETP) d’ISCG, à hauteur de 50% de la part restant à la charge des collectivités. Ces intervenants auront pour mission : d’accueillir, écouter les victimes, après un premier filtre des services de police et des unités de gendarmerie

- De réaliser une évaluation sociale en identifiant les problématiques des personnes concernées et évaluer leurs besoins

- D’informer les personnes sur les dispositifs existants, les procédures, leurs droits et les orienter auprès des partenaires compétents du réseau VIF.

Aujourd’hui, trois projets sont finalisés, permettant la signature de ces conventions avec 4 communes du bassin minier (Montceau-les-Mines, Blanzy, Saint-Vallier, Sanvignes-les-Mines) et deux communautés de communes (Mâconnais-Beaujolais Agglomération et Bresse Louhannaise Intercom’).

En Saône-et-Loire (S et L), le déploiement envisagé s’inscrit dans les suites du « Grenelle des violences conjugales » au cours duquel les forces de l’ordre ont procédé à une estimation et à une priorisation des besoins en matière de postes d’ISCG. 11 réseaux VIF sont implantés en S et L.

Trois premiers postes d’ISCG co-financés

Bassin minier

Le réseau VIF comprend 4 communes : Blanzy, Montceau-les-Mines, Saint-Vallier, Sanvignes-les-Mines. Ces communes ont acté la création d’un poste mutualisé de travailleur social réparti comme suit : un mi-temps d’intervenant social en commissariat à Montceau-les-Mines et un mi-temps d’intervenant social en gendarmerie

Mâconnais

Le réseau VIF est piloté depuis 2019 par Mâconnais Beaujolais Agglomération (MBA) à l’échelle de son territoire. La communauté d’agglomération a acté un co-financement pour :

Un ETP d’intervenant social en commissariat à Mâcon

Un mi-temps d’intervenant social en gendarmerie à Mâcon

Bresse Bourguignonne

Le réseau VIF est porté par la communauté de communes Bresse Louhannaise Intercom’ qui a décidé de cofinancer un poste d’intervenant social en gendarmerie.

Le Financement

1ère année : crédit de l’État de 80% , participation des collectivités de 20 % (dont 10 % financés par le Département)

2ème année : crédit de l’État de 40% , participation des collectivités de 60 % (dont 30 % financés par le Département)

3ème année : crédit de l’État de 30% , participation des collectivités de 70 % (dont 35 % financés par le Département)

Le Préfet a rappelé que le partenariat est essentiel en matière de prévention et de lutte contre les VIF, avant de saluer l'action de Nathalie Bonnot, déléguée départementale aux droits des femmes et remercier l'action du Département.

Bénédicte Kiehl Redon, commissaire divisionnaire, directrice de la sécurité publique a souligné le rôle précieux des ISCG : « qui apportent une réponse complète permettant une prise en charge totale des victimes. L'ISCG a 3 principales missions : évaluer les besoins de la personne accueillie, l'orienter vers les partenaires des réseaux VIF et lui apporter conseils et soutient dans ses démarches.

En 2020, plus de 800 mains courantes et 281 plaintes et procédures engagées ont été enregistrées (contre 283 en 2019). En janvier 2021, 23 plaintes ont été déposées par des femmes et 6 par des hommes.

Les ISCG ont procédé à près de 300 suivis sur l'année écoulée.

 M.A.

 

À lire aussi :

Maëva Piroddi, Intervenante Sociale

en Commissariat et Gendarmerie spécialisée dans les VIF

 

 

 ConVif 050321(3).JPG

Photos : M.A.

ConVif 050321(1).JPG

ConVif 050321(4).JPG

Jean-Patrick Courtois, Président de MBA 

ConVif 050321(5).JPG

Véronique Laure Verraest, Vice-présidente MBA chargée des politiques de la ville

ConVif 050321(8).JPG

Bénédicte Kiehl Redon

ConVif 050321(9).JPG

 Colonel Guillaume Dard

ConVif 050321(10).JPG

Maëva Piroddi, ISCG

ConVif 050321(11).JPG

Marcel Mascio, Président des PEP (Pupille de l'enseignement public)

ConVif 050321(12).JPG

Florence Battard & Julien Charles

ConVif 050321(13).JPG

ConVif 050321(14).JPG

ConVif 050321(15).JPG

ConVif 050321(16).JPG

ConVif 050321(17).JPG

ConVif 050321(18).JPG

ConVif 050321(19).JPG

ConVif 050321(20).JPG

SEGUR DE LA SANTÉ : Une 1ère enveloppe de 31 millions d'€ pour les établissements de santé de Bourgogne-Franche-Comté

Le GHT Bourgogne Méridionale reçoit 924 300€, dont 508 500€ pour l'hôpital de Mâcon. En Saône-et-Loire, la plus grosse enveloppe va à l'hôpital de Montceau-les-Mines.

SAÔNE-ET-LOIRE : L'eau du robinet conforme à la réglementation pour 93 % des habitants du département

Trop de pesticides pour 7% de consommateurs et la présence préoccupante de perturbateurs endocriniens pointe néanmoins l'UFC Que Choisir, qui publie sa 4ème carte interactive de la qualité de l'eau du robinet. Dans le Mâconnais, trois communes ont une qualité de l'eau du robinet jugée médiocre par l'association de défense des consommateurs.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : La 3ème vague épidémique n'a pas impacté la courbe des décès en mars

En Bourgogne-Franche-Comté, la mortalité évolue au niveau d'un plancher similaire à celui du mois de mars 2019 (source INSEE).

Participez au Job Dating Virtuel de l’Industrie le 30 avril. Inscrivez-vous au préalable, c’est obligatoire !

Publi-information - Vous recherchez un emploi ou une formation en alternance dans l’industrie ?...

SAÔNE-ET-LOIRE : Un Dijonnais, recherché depuis 4 ans, arrêté par les gendarmes à Marmagne

Faisant l'objet d'un mandat d'arrêt pour détention de téléphones en prison, il a été interpellé au cours d'un banal contrôle routier.

COVID-19 EN BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : L’épidémie continue de progresser dans la région

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
+8,8 % de tests positifs et 24 personnes en réanimation en Saône-et-Loire. Rappelons quand même que 1,9% des personnes positives sont décédées du covid en France depuis le début de l'épidémie ; 2,08% dans le monde. Des chiffres qui replacent les choses dans leur juste perspective. 

MÂCON : La ville mise à l’honneur dans le guide vert « Sites & cités remarquables de France »

Michelin, en partenariat avec l’association « Sites & Cités Remarquables de France », publie ce 15 avril un nouveau Guide Vert. Constitué de deux tomes, il réunit près de 300 villes et territoires parmi lesquels Mâcon et son patrimoine sont mis en valeur.

SENNECÉ-LÈS-MÂCON : Après la grève à Carrefour Supply Chain, des salariés devant la justice…

ACTUALISÉ - Requête en référé auprès du TGI de Mâcon : La direction de Carrefour Supply chain déboutée.

MÂCON : Une section sportive football au collège Schuman dès la rentrée

C’est une première ! Si par le passé, l’établissement avait déjà proposé des classes avec option sport (handball et natation), aucune section sportive optimisant à la fois la réussite scolaire et sportive n’avait été développée au collège Schuman. Un manque qui sera comblé à la rentrée prochaine.