jeudi 13 mai 2021

Un an après la première décision gouvernementale de fermer les salles de spectacle, plus de soixante lieux culturels sont aujourd'hui occupés.

Communiqué

Depuis ce jour, l'écho de leur slogan : « Occupons, occupons ailleurs qu'à l'Odéon. Occupez, occupez partout où vous voulez ! » résonne partout en France.

Théâtres, opéras, médiathèques… Ce sont aujourd'hui plus de soixante lieux culturels qui sont occupés par des intermittents et précaires du spectacle, des autrices et des auteurs, des étudiants, des travailleurs du secteur de l'évènementiel.

« S'il y a un tel engouement, souligne Denis Gravouil, secrétaire général de la fédération CGT du spectacle, c'est parce que les gens en ont ras-le-bol de n'avoir vu préservés par le gouvernement que les rapports marchands. Ils veulent de la joie, de la bonne humeur, de la culture, des échanges hors richesse marchande. »

Vendredi 12 mars, lors de la cérémonie des Césars, Denis Gravouil et Salomé Gadafi ont précisé que « la lutte va au-delà des revendications pour la culture car nous exigeons travail et protection sociale pour […] toutes et tous ».

Ils réclament notamment l'annulation de la réforme de l'assurance chômage qui se ferait au dépend des « intérimaires, saisonniers, guides conférenciers, extras de l'hôtellerie restauration, agents de la sécurité ».

Ils demandent la reconduction au-delà du 31 août 2021 de l'année blanche pour les intermittents du spectacle (c'est-à-dire le prolongement des droits au chômage même quand le nombre d'heures de travail requis n'a pas pu être effectué), ainsi que son élargissement à tous les travailleur.es précaires, extras et saisonniers, ainsi qu'une baisse du seuil d'heures minimum d'accès à l'indemnisation chômage pour les primo-entrant.es ou en rupture de droits.

Ils réclament aussi des moyens pour garantir les droits sociaux (retraite, formation, congés payés...) dont les caisses sont menacées par l'arrêt des côtisations.

Une mobilisation qui fait tâche d'huile partout en France avec plus de 60 lieux culturels occupés… Une mobilisation qui aura trouvé un écho au cours de la cérémonie lors de laquelle l'actrice Corinne Masiero a enlevé le costume de Peau d'Âne ensanglanté qu'elle portait pour dévoiler, écrit sur son dos, le slogan : « Rends-nous l'art Jean ».

L’union locale CGT de Mâcon souhaite apporter tout son soutien au monde de la culture et reste à disposition de tous ceux qui auraient besoin d’aide humaine ou matérielle pour faire aboutir les revendications.

En vous remerciant par avance,

Fraternellement

Emilie QUANDALLE – SG UL CGT Mâcon

 

EDITO : Mitterrand, 2 ans de présidence de la République à gauche, 12 ans on ne sait où

De belles et grandes chose ont été réalisées la première année de son élection, comme la retraite à 60 ans, la 5ème semaine de congés payés, la création de l'ISF, l'augmentation du SMIC. Et puis après ? On cherche, on cherche encore, et l'on trouve si peu.

VELORUTION EN MÂCONNAIS : Pour le 8 Mai, les cyclistes ont fait le pont !

Répondant à l’appel de l’association Mâcon Vélo en Ville (M2V), association pour la promotion de l’usage du vélo en ville qui revendique 300 adhérents, une centaine de cyclistes, dont de nombreuses familles, se sont retrouvés devant la mairie de Saint-Laurent pour la 8ème Vélorution.

LA ROCHE VINEUSE : Pour la ministre Elisabeth Moreno, l'égalité homme/femme passe aussi par l'entrepreneuriat féminin

C'est ce qu'est venu dire la ministre déléguée à l’Égalité entre les femmes et les hommes, à la Diversité et à l’Égalité des chances ce jeudi à La Roche Vineuse, à la rencontre des Entrepren'heureuses. 

MÂCON - DAVAYÉ : Bernard Delaye, une vie dédiée au vin de Bourgogne et d'ailleurs

Portrait d'un homme de passion, reconnu entre autres aujourd’hui pour être le président du concours des Grands vins de France à Mâcon, maintenu cette année grâce à une organisation parfaitement huilée.

PETR MÂCONNAIS SUD BOURGOGNE : Un budget primitif 2021 adopté sans polémique !

PetrBudget230321 (2).JPG
Le comité syndical du Pole d'Équilibre Territorial et Rural (PETR) s'est réuni mardi soir à la salle de la Verchère.

DAVAYÉ : VitiLab, un espace inédit dédié à la viticulture et au numérique au domaine Les Poncetys

Vitilab Davaye220321.jpg
Un lieu d’un nouveau genre va faire son apparition sur le site de Vinipôle Sud Bourgogne à Davayé : le VitiLab - Innovative Viticulture, espace dédié au numérique et à la robotique en viticulture.

CRISE SANITAIRE : L’union locale CGT de Mâcon soutient les personnels de la culture

Un an après la première décision gouvernementale de fermer les salles de spectacle, plus de soixante lieux culturels sont aujourd'hui occupés.

DAVAYÉ - Lycée Lucie Aubrac : Artisans du monde présente la face cachée de nos vêtements

Artisans du Monde.jpg
Maud, bénévole de l’association « Artisans du monde », est intervenue devant les élèves du club solidarité du lycée pour aborder les faces cachées de la confection d’un jean.

SAÔNE-ET-LOIRE : Sept médecins spécialistes déjà recrutés par le Département, une antenne renforcée à Pierreclos

SANTE centre de sante departemental 2 phase 2.jpg
André Accary a accueilli ce mardi matin son homologue de l’Yonne, Patrick Gendraud, pour une présentation du centre de santé départemental. L’occasion aussi de faire un point sur les objectifs, réalisés et à venir, dans le domaine de la santé…

REGION DE MÂCON : Ciel jaune et sable partout ce matin...

SABLE SAHARA MACON - 1.jpg
A voir aussi, notre prise de vue vidéo à St-Amour. Actualisé : Les photos de Sandrine, à Senozan et les photos de David, à Charnay. Actualisé à 12h35 : les photos de Michel à Mâcon et à Oran (Algérie) !

EDITO : Contre le covid, le vaccin, c'est bien, le traitement c'est bien aussi

Ne donnons pas à nos enfants une raison de plus de nous haïr dans 10 ans ou 15 ans.

VINS DU MÂCONNAIS : Une femme à la présidence de l'Union des producteurs de Pouilly-Fuissé, une première !

CheveauPdte2021 (3).JPG
Aurélie Cheveau a reçu ce vendredi la visite et les félicitations du président du Conseil départemental André Accary et de son vice-président en charge de l'agriculture Frédéric Brochot. L'ODG a été créée en 1929 et n'avait encore connu aucune femme à la présidence !

RÉGION DE MÂCON : Le député Benjamin Dirx à l’heure du premier bilan de mandat

voeux Benjamin Dirx 2021 (12).JPG
Le député du Mâconnais présente ses vœux aux habitants et profite de l'occasion pour faire un premier bilan de mandat, ainsi qu'un point sur l'actualité du territoire et nationale, entre crise sanitaire et plan de relance…

MÂCONNAIS-BEAUJOLAIS AGGLOMÉRATION : Retour de la truite dans la Denante, des efforts enfin récompensés

DENANTE DAVAYE.jpg
Une pêche électrique avait été réalisée en octobre 2020 pour estimer l'état du cours d'eau.

PHOTOS : Un léger manteau neigeux recouvre le Mâconnais

Neige_Charnay_DD_16012021_0010.jpg
Actualisé : les photos de Marie, à Charnay, au petit matin.

MÂCONNAIS SUD BOURGOGNE : Une nouvelle vision de l'aménagement du territoire en 2040 avec le PETR

ScotCharnay2021.jpg
Le PETR (Pôle d’Équilibre Territorial et Rural) Mâconnais Sud Bourgogne a tenu jeudi soir une réunion de pilotage sur le SCoT (Schéma de Cohérence Territoriale), après plusieurs mois au ralenti en raison de l’épidémie de COVID et du report des élections municipales.

VIN DE BOURGOGNE - Julien Guillot : « Le Mâcon-Cruzille, un vin de paysage »

JULIEN GUILLOT MACON CRUZILLE - 1.jpg
L'interprofession des Vins de Bourgogne (BIVB) met à l'honneur cette semaine l'appellation Mâcon-Cruzille. L'occasion d'écouter un de ses fervents promoteurs, Julien Guillot, du Domaine des vignes du Maynes. Il dit sa vision de ce qu’il appelle « un vin de paysage, où le travail du vigneron est inhérent à celui de l'environnement qui l'entoure », et nous met le vin à la bouche...

ÉLECTIONS PROFESSIONNELLES - Émilie Quandalle (CGT Mâcon) : « Ce scrutin est essentiel pour faire entendre votre voix et défendre vos droits »

Les élections professionnelles dans les TPE pour élire vos représentants syndicaux auront lieu en mars et avril.

MATERNITÉ DE MÂCON : Les naissances toujours en baisse

naissance-de-bébé.jpg
Pour la première fois depuis 20 ans, le nombre de naissances à la maternité passe sous les 1 400.