lundi 25 octobre 2021

Lamberet_Saint-Cyr-Sur-Menthon_Usine_005.jpg

50 postes sont à pourvoir immédiatement !

 

Après la baisse d’activité subie en lien avec la crise sanitaire, Lamberet fait preuve en 2021 de confiance dans ses projets d’avenir et recrute à nouveau 50 collaborateurs pour répondre à l’augmentation de son carnet de commande de semi-remorques frigorifiques.

Un plan industriel et produit d’avenir

Suite à une année marquée par un recul de son marché et des perturbations de production liées à la crise sanitaire, Lamberet met en œuvre en 2021 un plan industriel et produit, source d’opportunités à long terme.

Sur le plan industriel l’entreprise mène un projet d’extension de 40 000 m2 de son site historique de Saint-Cyr/Menthon dans l’Ain. Sur le plan produit, son programme d’innovations Live2Pure a reçu le soutien du plan France Relance, officialisé lors de la visite du site de Saint-Cyr par la Préfète de l’Ain, le 15 mars dernier. Ce programme doit renforcer le positionnement favorable de Lamberet face à la compétition internationale, aux mutations du transport vers le « dernier kilomètre » et la transition énergétique.

Le succès des innovations de la marque, primées à Solutrans 2019, sont ainsi à l’origine de la reprise de la croissance de son carnet de commande en 2021. Forts de ces nouveautés, les véhicules frigorifiques Lamberet offrent un niveau d’efficacité supérieur en exploitation. Ils font bénéficier les transporteurs d’un avantage compétitif opportun dans leur environnement actuel, cumulant pression sur les coûts et activité contrainte par la crise sanitaire.

Dans ce contexte, Lamberet réalise une montée en cadence et recrute 50 collaborateurs pour son usine de Saint-Cyr/Menthon. Ce programme fait suite à une précédente opération représentant 40 recrutements réalisée en septembre 2020, ce qui portera à 90 l’augmentation du nombre de collaborateurs sur le site depuis cette date.

Le site de Saint-Cyr/Menthon réunit 600 employés et s’étend sur une surface de 200 000 m2. Il accueille la fabrication des semi-remorques et porteurs frigorifiques Lamberet, ainsi que le siège et l’un des deux centres R&D du groupe.

50 postes à pourvoir immédiatement

Lamberet recherche en priorité des profils expérimentés pour pourvoir les 50 postes en cours de recrutement. Ceux-ci se répartissent entre des agents d’atelier qualifiés, des carrossier-peintres, des électriciens, des frigoristes, des logisticiens-caristes, des soudeurs et des techniciens de maintenance.

Une première expérience dans l’industrie, un intérêt pour la technique, un sens du Client et la recherche de la qualité dans le geste de production constituent les éléments essentiels pour intégrer Lamberet.

Ces 50 emplois sont à pourvoir sur les lignes de fabrication de l’usine de Saint-Cyr sur Menthon, organisées en équipes de 2x8 ou 3x8 (maintenance). Ces postes s’adressent aussi bien au personnel féminin que masculin, Lamberet étant engagé dans une démarche volontaire de féminisation et de parité dans ses ateliers et services supports.

Pour ce surcroît d’activité prévu au moins jusqu’à la fin de l’année 2021, les recrutements seront réalisés en intérim.

Forts de la confiance de nos Clients, du soutien de l’état et du savoir-faire de nos collaborateurs, Lamberet mise sur l’avenir d’un point de vue industriel, produit et humain.

Erick Mejean, Directeur Général de Lamberet

Pour postuler

Les candidat(e)s disposant des qualifications nécessaires qui souhaitent postuler doivent transmettre directement à Lamberet leur candidature avec CV et lettre de motivation, par email (communication@lamberet.fr) ou courrier (LAMBERET - Service RH, 129 route de Vonnas, 01380 St-Cyr/Menthon).

 

Lamberet_Corporate_Projet_Extension_Usine_Saint-Cyr-sur-Menthon.jpg

TERRITOIRES D'INDUSTRIE : Une nouvelle étape du programme est annoncée

Marie-Guite Dufay, représentant les Régions de France, et Sébastien Martin, président de l'AdCF-intercommunalités de France, étaient à Bercy pour cette annonce ministérielle. Les premières conclusions sont attendues pour janvier 2022. 146 territoires sont concernés, dont deux en Saône-et-Loire.

PRISSÉ : Un nouveau chai à futs pour les Vignerons des Terres Secrètes

Il peut accueillir désormais jusqu'à 947 pièces bourguignonnes

VINS DE BOURGOGNE À L'EXPORT : La suspension de la taxe Trump dope les ventes au USA

Les États Unis sont le 1er marché en valeur des vins de Bourgogne en 2020, second marché en volume, derrière le Royaume Uni.

La CCI 71 et le CESER Bourgogne Franche-Comté échangent sur les perspectives de développement du frêt et de la multimodalité

Michel SUCHAUT, président de la CCI de Saône-et-Loire, a accueilli vendredi 1er octobre, à la CCI à Mâcon, Dominique ROY, président du CESER Bourgogne-Franche-Comté, accompagné des membres du Bureau et de la commission Mobilités-Energie.

ÉCONOMIE - CCI DE SAÔNE-ET-LOIRE : Accord de libre échange entre l’Union européenne et le Vietnam, des marchés à développer et à découvrir

Si l’exposition internationale consacrée à Maï-Thu à Mâcon rencontre un franc succès, les acteurs du territoire n’ont pas souhaité s’arrêter à l’aspect culturel de cet événement et lui donner un élan économique et social avec la venue de l’ambassadeur du Vietnam ce jeudi…

ÉCONOMIE - Alain Griset à Mâcon : Le commerce indépendant face au ministre délégué aux PME...

Interpellé par Virginie De Battista, présidente de Mâcon Tendance, association des commerçants.es du centre ville, le ministre délégué aux PME a largement évoqué le cas particulier du commerce ce jeudi matin en préfecture.

ÉCONOMIE - Alain Griset à Mâcon : « Malgré la dette, nous n'augmenterons pas les impôts des entreprises »

La croissance permettra de rembourser. Et oui, la foi en la croissance retrouvée est de rigueur à quelques mois de la présidentielle ! Point de croissance, point de salut. Retour sur la visite du ministre délégué aux PME en préfecture de Mâcon.

BATIMENT : 200 emplois à pourvoir en Saône-et-Loire, et une activité en croissance de 14% !

Fabien Rossignol, Président de la FFB71, a livré un premier bilan "post-covid" alors que son mandat à la tête de l'organisation patronale départementale touche à sa fin.

ECONOMIE : + 13,15% de chiffres d'affaires pour les entreprises de Saône-et-Loiresur au 1er semestre 2021

Laurent Letourneaux, président du MEDEF 71, évoque la situation économique en cette rentrée 2021

ECONOMIE - Michel Suchaut : «Pour la Saône-et-Loire et la Côte d'Or, bientôt la naissance de la CCI Métropole de Bourgogne»

Président (photo) et directeur de la CCI de Saône-et-Loire travaillent depuis le début de la mandature à la fusion des CCI de Saône-et-Loire et Côte d'Or. Un projet qui aboutira au 1er janvier 2022. Les principes et les enjeux de cette nouvelle organisation en détail. 

ENTREPRISE : Ekks-Granini France à Mâcon, un après crise entre ambition et innovation

Vendredi dernier, Florence Frappa, directrice générale d’Ekks-Granini France, a réuni l’ensemble des salariés du site de Mâcon pour évoquer la situation de l’entreprise. Une première depuis dix-huit mois et le début de la crise sanitaire.

MÂCON : Bientôt le temps des grands changements à Weldom !

L'enseigne de bricolage, jardinage et décoration présente à Mâcon depuis 2004 va connaître un remodelage et un agrandissement à partir de la rentrée.

ECONOMIE : «Les entreprises prises au piège du prix des matières premières» alerte la CPME 71

L'organisation patronale observe une augmentation moyenne sur un an de 25,2 % des matières premières importées, et des hausses qui crèvent parfois les plafonds...

PRISSÉ : Une crise sanitaire bien amortie pour les Vignerons des Terres secrètes

Ils étaient rassemblés en assemblée générale vendredi.

ENTREPRISE : Lamberet recrute pour son site de Saint-Cyr-sur-Menthon

Lamberet_Saint-Cyr-Sur-Menthon_Usine_005.jpg
50 postes sont à pourvoir immédiatement !

HOTELLERIE FRANÇAISE : -59% de baisse d'activité en France, -88% à Paris !

UMIH LAISSEZ NOUS TRAVAILLER 2611.jpg
« (...) Cette réalité est niée par le Gouvernement. La situation devient intolérable quand nous voyons à l’inverse d'impétueux groupes nationaux et/ou mondiaux sans vergogne, s'enrichir de notre misère », déplore le président de l'UMIH Hôtellerie.