jeudi 29 septembre 2022

 

À l'appel de 13 organisations politiques et associatives, la marche pour le climat s'est déroulée ce samedi à Mâcon. Elle a lieu partout en France.

Les manifestants se sont retrouvés sur la place St-Pierre pour quelques interventions. Philippe Henri, écologiste, membre de EELV Mâcon, a évoqué tour à tour la catastrophe de la Roja et du torrent d'eau qui a tout emporté, les incendies qui a dévasté l'Amazonie, poumon de la terre, ravagé la Californie, ceux de l'Australie, suivis des inondations records, avec migration de troupeau de mygales qui parfois traversent des zones d'habitations. « La température moyenne en Europe est déjà supérieure de 2°C par rapport au XIXe siècle et les prévisions font état de 4°C au mieux pour la fin du siècle. Les scientifiques nous préviennent aussi que des régions entières du globe pourraient devenir inhabitables tellement il y fera chaud et humide. »

Et d'enchaîner sur le crédit carbone de la France : « Est-il acceptable que la France ait consommé le 17 mars le crédit carbone annuel qu'elle s'était engagée elle-même à respecter pour limiter le réchauffement planétaire ? (...) »

Présence à noter dans la manifestation de Stéphane Guiguet, vice-président du Conseil régional. « Le projet de loi n'est pas à la hauteur de l'enjeu. Sur la publicité et sur les délais, les choses à revoir. La date de 2030 est bien trop lointaine. On sent malheureusement que les lobbies ont repris le pouvoir. La convention citoyenne ne s'y est pas trompée en attribuant une note moyenne sur les six grandes thématiques de 3,8/10 ! Il n'y a pas de volonté politique. Le président devrait s'inspirer de la Région Bourgogne-Franche-Comté, qui éco-conditionne toutes ses aides financières. Marie-Guite Dufay est par ailleurs très engagée dans l'hydrogène. Là est la filière d'avenir pour sauver la planète. »

 

 

 

« Pourquoi manifester aujourd’hui ? » Philippe Henri a répondu :

 

« Parce que le projet de loi Climat et résilience proposé par le gouvernement est, a priori le dernier sur l’environnement de ce quinquennat, est très loin d’être à la hauteur des enjeux. Le Haut Conseil pour le Climat, un organe composé par des scientifiques et créé par le gouvernement lui-même, a considéré que l’État n’avait pas respecté ses engagements de réduction des émissions de GES et conclut que ce projet de loi “ne permettrait pas à la France de rattraper son retard dans la transition bas-carbone.” Le Conseil national de la transition écologique “s’inquiète de la baisse insuffisante des émissions de GES induite par cette loi et demande de mobiliser les moyens, leviers d’action et outils de politiques publiques nécessaires”.

 

Ces institutions ont également regretté le manque de transparence de l’étude d’impact fournie par le gouvernement, ainsi que le peu de temps qui leur était accordé pour rendre un avis.

 

Cette loi est censée être issue des travaux de la Convention Citoyenne sur le Climat et pourtant, les 150 citoyennes et citoyens qui la composent sont extrêmement critiques, sur ce projet de loi. A la question “dans quelle mesure les décisions du gouvernement relatives aux propositions de la Convention Citoyenne pour le Climat permettent-elles de s’approcher de l’objectif fixé ?”, les 150 ont donné au texte une note de 2,5 sur 10 !

 

Le projet de loi sera examiné par les députés à partir de lundi et jusqu’au 18 avril. Ils ont encore le pouvoir de lui donner l’ambition nécessaire pour nous permettre de lutter efficacement contre la crise climatique.

 

Aujourd’hui, nous sommes rassemblés pour leur dire ceci : “Relevez l’ambition de ce texte !” Nous devons à nos enfants, le droit de vivre sur une planète accueillante et qui pourra assurer à leur enfants, des conditions de vie agréables. Et pour ça, aujourd’hui, nous ne devons pas baisser les bras. »

 

 

 

Laurence Boubet, militante écologiste de longue date, membre d'ATTAC, a pris la parole pour indiquer quelques gestes citoyens à faire ‒ ou ne pas faire ! ‒ pour lutter contre le réchauffement climatique. « Éviter d'acheter sur Amazon. Un emploi créé à Amazon, ce sont six emplois détruits dans les commerces de moins de 250 salariés ; Si vous avez un smartphone, gardez-le le plus longtemps possible ; quittez le Crédit agricole, la BNP ou la Société générale si vous y êtes... ces banques ont augmenté de 30% en 2019 et 2020 leurs investissements dans les énergies fossiles ; ne conservez pas tous vos e-mails, c'est très consommateurs en énergie etc. »

 

 

 

Marine Pasquier a également pris la parole pour le Collectif Mâconnais Pesticides et Santé, saluant le récent soutien du Conseil constitutionnel pour les chartes associatives. « Il nous a donné raison, c'est un pas de plus, très important, dans le sens de la lutte contre l'utilisation des produits dangereux. »

 

 

 

Enfin, Henri Grenard, adhérent EELV Mâcon, a interpellé le député devant sa permanence : « Si nous sommes là dans la rue, c'est pour vous demander de prendre vos responsabilités dès lundi. (…) Vous devez améliorer très nettement la loi proposée. Il n'est pas admissible que toutes propositions des associations et députés soient rejetées, vous devez convaincre le gouvernement ! Nous voulons une loi climat pour aujourd'hui, pas pour demain ou après-demain. (…) »

 

 

Eric Prost, musicien et porte parole du Collectif Occupons Mâcon, a donné rendez-vous ce dimanche pour une manifestation pour la culture. Elle aura lieu sur l'esplanade du Breuil, en face du théâtre, à 15h.

 

 

Photos © Rodolphe Bretin

 

 

 

 

 

 

 

Les manifestants ont marché dans les rues du centre-ville, jusqu'à la préfecture

 

 

 

 

 

 

 

HURIGNY : Au plus près de la réalité pour un exercice incendie à l’école primaire

9 h 15 ce matin à l’école primaire d’Hurigny, travail scolaire et calme studieux règnent dans chaque classe de l’école, depuis le CP jusqu’au CM2. Le directeur, David Duquennoy, arpente le couloir de l’établissement…

ALIMENTATION : L’UFC-Que Choisir 71 part en campagne pour rendre obligatoire le Nutri-Score !

L'association de défense des consommateurs sera vendredi matin au centre E.Leclerc Mâcon.

CRÊCHES : Un road trip solidaire au profit de la Fondation Frédéric Gaillanne

Le club de foot local de la JSC et deux Crêchois habitués à sillonner les routes en vélo participent à ce beau projet qui les mènera jusqu’à Barcelone d’ici dix jours…

LA ROCHE-VINEUSE : La Fête des Solutions écologiques, c’est ce vendredi avec Écogit’Actions

Rendez-vous de 9 h à 18 h pour une journée festive, gourmande et musicale pour sensibiliser à l'environnement.

MÂCON : Les 10 ans du Spot, un anniversaire solidaire

Rendez-vous le 5 octobre pour un challenge sportif et des animations.

MÂCON : Le sport à l'honneur au conseil municipal de rentrée

Trois délibérations ont été votées lundi soir concernant des équipements sportifs (terrains de padle, de basket 3x3, rénovation du COM). Une quatrième a concerné le PASS, Parcours d’Accompagnement Sportif pour la Santé. Les délibérations complètes soumises au vote et adoptées.

MÂCON : Une future Maison de produits du terroir en centre ville

Elle a fait l'objet d'une délibération hier soir en conseil municipal et d'un court échange avec l'opposition de gauche. 

CLESSÉ : Introduction par la dégustation pour cette 1ère de « Vélo et fromages en Mâconnais »

Le week-end est chargé pour les amateurs de vélo ou de fromage, ou les deux conjugués. C'est en effet un week-end (23-24 et 25) festif et gourmand qui se déroule du coté de Clessé. Et ce pour partir à la découverte des terroirs du mâconnais et de son patrimoine.

CHÂNES : Nouveau gîte communal et nouvelle agence postale !

Chânes, village du sud-mâconnais au cœur du vignoble du cru St-Véran, bien connu pour son FestiChânes estival, a vu l'inauguration d'un gîte et d'une agence postale mercredi soir.

CRÊCHES-SUR-SAÔNE : 65 % de grévistes à Carrefour ce samedi

C'est l'estimation du syndicat FO, syndicat majoritaire au sein de l'hyper-marché (80 adhérents.es), appelant à la grève ce samedi. Les grévistes se sont postés aux trois entrées du magasin pour distribuer des tracts et faire signer une pétition.

SAÔNE-ET-LOIRE - Rentrée sociale 2022 : les retraités CFDT toujours sur le pont !

Érosion du pouvoir d’achat, réforme des retraites et dialogue social étaient à l’ordre du jour du Conseil de l'Union Territoriale des Retraités CFDT de Saône-et-Loire (UTR) réuni à Mâcon mercredi 21 septembre.

CHARNAY : Nouveaux bacs à compost gros volume rue de Pologne

Une première pour le territoire de l'Agglomération que ces bacs gros volume.

CLIN D'OEIL - Comité de jumelage de Mâcon : Ils partent vivre l’amitié à Neustadt

La municipalité de Neustadt, ville jumelée en Allemagne, a proposé à dix jeunes de ses villes jumelles un séjour du 23 septembre au 3 octobre autour du thème « Living the Friendship » (Vivre l’amitié).

CHARNAY - « Santé Services » : PROFITEZ DE L’OPERATION 1+1 DANS VOTRE MAGASIN

Santé Services, votre partenaire de proximité, se mobilise et vous propose une opération spéciale 1+1 sur la gamme PRODUITS INCONTINENCE TENA. Vous qui nous faites confiance au quotidien, n’attendez plus, et venez profiter de cette offre exceptionnelle ! Toute notre équipe se fera un plaisir de vous recevoir.

MÂCON - Centre scolaire Notre Dame Ozanam : Qualité et plaisir dans les assiettes !

Jean-Philippe Belville, le président de l’OGEC Notre Dame Ozanam, a fait le pari de la qualité pour la restauration scolaire de tout l’établissement.