jeudi 6 mai 2021

 

Communiqué de la CGT Éduc’action Saône-et-Loire :

 

Pendant des mois les personnels ont dû faire face aux mensonges du ministre Blanquer, déclinés dans notre académie par la rectrice

Albert-Moretti : mensonges sur les masques en avril, mensonges sur la qualité de la reprise en juin, sur les activités estivales en juillet et aout, sur le nombre de contaminations en octobre, sur la qualité des masques en décembre, sur les résultats des tests de dépistages en mars...

Après la 2e vague, alors que la situation ne s’améliorait plus dans notre pays, nous avions encore de nombreuses semaines pour nous préparer à l'éventualité d’un nouveau confinement. Mais, nos dirigeants ont davantage cherché à dissimuler la faillite de leur politique en obligeant les directions d’établissement et les personnels à courir derrière une succession de pseudos protocoles renforcés.

 

Lors du Comité Technique Académique du 25 janvier 2021, les autorités rectorales continuaient à distiller la propagande du ministre Blanquer sur l’air connu de tous “tout va très bien Madame la Marquise” : « Il n’y a pas de contaminations en milieu scolaire ! », il ne faudrait pas prévenir les professeurs qui auraient eut un élève positif en classe, car il ne faudrait pas les « inquiéter ». Le lendemain, lors de la communication des chiffres à la presse, la Rectrice se félicitait presque d'un taux de positivité des tests de “seulement” 0,42%, bien inférieur à la moyenne nationale, mais pour autant bien supérieur au seuil d’alerte maximale fixé à 250 cas pour 100 000. Il y a quelques jours encore, la plupart des lycées de notre académie se préparaient à réorganiser la reprise des cours en classe entière.

 

Vendredi soir, les salles de classe fermeront donc, au minimum pour trois semaines dans le 1er degré et 4 semaines dans le 2d degré ! La CGT Educ’action fait l’amer constat que la politique de l'autruche du rectorat et du ministre nous ont envoyé droit dans le mur.Cette fermeture des écoles aura les lourdes conséquences que nous connaissons. Il y a désormais urgence à aider les équipes dans la mise en place de cette nouvelle phase d’enseignement à distance, car rien n’a été fait depuis un an pour l’anticiper. La fracture numérique subie par les élèves (particulièrement ceux-celles issue·es de milieux modestes) n’a été ni abordée, ni résolue. De même, rien n’est prévu pour s’attaquer aux conséquences néfastes du décrochage que beaucoup d’élèves vont affronter à nouveau. Cette inaction assumée des autorités académiques va une fois de plus fragiliser les élèves déjà précarisé·es. C’est inacceptable !

 

Ce naufrage annoncé laisse un sentiment de gâchis, alors même que depuis des mois la CGT Educ’action revendique un plan d’urgence pour l’École dans l’Académie de Dijon ! Plan d’urgence qui passe par une plus grande concertation avec l’ensemble des composantes de la communauté éducative ; par le recrutement massif de personnels enseignants, d’accompagnement et de vie scolaire, mais aussi de santé ; plan d’urgence qui met fin à des classes surchargées de la maternelle au lycée et enfin plan d’urgence qui établit un réel état des lieux des locaux !

 

Le Rectorat doit enfin accepter d’anticiper les choses, d'écouter les membres de la communauté éducative et prendre des mesures concrètes pour permettre la réouverture des établissements à partir du 26 avril dans des conditions pleines de protection (fournitures de masques chirurgicaux, adaptation des lieux et des temps de scolarisation, aménagement des épreuves...). Toutes les suppressions de poste prévues pour la rentrée 2021 dans notre département doivent être annulées.

L’heure n’est plus à la demi-mesure.

 

ELECTIONS DEPARTEMENTALES : Jean-Patrick Courtois et Christine Robin candidats du « quotidien des gens » sur Mâcon 1

C'est à Sancé, commune du nouveau maire Gilles Jondet, que les deux candidats et leurs remplaçants ont officialisé leur engagement.

RÉGIONALES : Avec Julien Odoul (RN) président, les subventions à l'éolien arrêtées et reverser à la protection de la biodiversité

Les candidats du Rassemblement National ont planté des arbres contre les éoliennes ce dimanche.

ÉLECTIONS DÉPARTEMENTALES : Claude Cannet et Hervé Reynaud candidats pour Mâcon 2, avec Sabrina Gelin et Jean Payebien

Claude Cannet est actuellement 2ème vice-présidente du Conseil départemental en charge des affaires sociales, du 5e risque, des seniors, des personnes handicapées et des offres de soins ; Hervé Reynaud est conseiller départemental en charge de la Culture et du Patrimoine. Ils seront donc candidat à leur succession (groupe Majorité départementale d'André Accary).

RÉGIONALES : «Une page se tourne pour les Républicains de la Nièvre» lancent Lucie Leclerc et Gilles Platret

« à nous d’écrire le chapitre suivant à l’encre de nos convictions ! »

ELECTIONS DEPARTEMENTALES : La gauche en piste pour Mâcon 1 et 2

Les deux binômes titulaires et suppléants de la liste nommée « Changeons d'air ! » se sont présentés cet après-midi au cours d'une conférence de presse. Mise à jour : ce qu'ils vont défendre

RÉGIONALES : «Rumeur d’accord entre DLF et LR en Bourgogne Franche-Comté» s'inquiète l'Avenir français

Rappelons que l'Avenir français en Saône-et-Loire est représenté par Olivier Damien, tête de liste 71 pour le RN emmené par Julien Odoul en Bourgogne Franche-Comté

RÉGIONALES - Stéphane Guiguet (PS) : « Le travail accompli n'a jamais été mis en valeur dans la constitution de la liste »

Mâcon Infos - Le Web Journal du Mâconnais - LYCÉES : Stéphane Guiguet  annonce « plus d'isolation thermique et plus de photovoltaïque »
Démissionnaire de son mandat de vice-président du Conseil régional à deux mois des élections, Stéphane Guiguet, joint par macon-infos, en dit un peu plus sur les raisons de sa décision.

POLITIQUE : Stéphane Guiguet (PS) démissionne de son mandat de vice-président du Conseil régional

Mâcon Infos - Le Web Journal du Mâconnais - LYCÉES : Stéphane Guiguet  annonce « plus d'isolation thermique et plus de photovoltaïque »
Le Mâconnais, actuel vice-président en charge des lycées et de l'apprentissage, claque la porte, dénonçant « des pratiques d'un autre âge » quant à l'élaboration de la liste conduite par Marie-Guite Dufay. Un véritable pavé dans la marre...

RÉGIONALES EN BOURGOGNE-FRANCHE COMTÉ : « Votez utile, votez RN » lance Julien Odoul

Julien Odoul a présenté ce matin, en conférence de presse à Mâcon, les 3 premiers noms qui figurent sur la liste Saône-et-Loire. L'occasion aussi de planter les premières banderilles à ses deux principaux adversaires, Marie-Guite Dufay et Gilles Platret. « Le bal des tartuffes a commencé » a-t-il ouvert...

Les annonces d’Emmanuel Macron sur la sécurité, «un plan de communication destiné à cacher un échec sans précédent»

Membre de l'Avenir Français et colistier de Julien Odoul (Rassemblement National), Olivier Damien, ancien commissaire divisionnaire de police, analyse les annonces d'effectifs supplémentaires de police en Bourgogne-Franche-Comté faites par le président de la République.

MÂCON : La Coordination StopLoiSécuritéGlobale alerte encore et toujours sur la loi, qui vient d'être votée

Les représentants des organisations membres de la Coordination Mâconnaise StopLoiSécuritéGlobale ont tenu une conférence de presse ce mardi après-midi au kiosque de l'Esplanade Lamartine. Ils dénoncent de potentielles dérives autoritaires. 

AGRICULTURE : Marie-Guite Dufay défend «une PAC ambitieuse et vertueuse»

« La Bourgogne-Franche-Comté est la région la plus rurale de France. Nous avons des zones en grandes difficultés qui n’ont jamais été prises en considération. Cet état de fait doit changer, pour que la PAC puisse répondre aux grands défis agricoles », déclare la présidente du Conseil régional.