Depuis mercredi soir 22 h, la délégation CGT de Carrefour Supply Chain a lancé une grève illimitée devant l'entrepôt situé à Sennecé-les-Mâcon.

« Nous sommes en grève à la suite d'un appel national de la CGT Carrefour Supply Chain concernant les négociations annuelles obligatoires (NAO), la prime covid et l'amélioration des conditions de travail », indique Jean-Noël Perdrix, délégué syndical CGT. « Monsieur Bompard, P.D-G de Carrefour a annoncé en 2020, des chiffres énormes, jamais vus chez Carrefour, et il propose 1 % d'augmentation à tous les salariés. Ils sont montés à 1,2 %. Nous avons toujours travaillé pendant le covid. Nous avons pris des risques et aujourd'hui, nous n'avons aucun remerciement, aucune compassion !

Hier, nous avons entrepris notre quatrième réunion NAO pour n'obtenir que 85 centimes de plus pour tous les salariés. Le gros problème, c'est le manque de considération de la direction pour ses salariés. Nous avons toujours livré les magasins, même pendant la crise. La direction ne veut même pas négocier la prime annoncée par le gouvernement. C'est la catastrophe. Aujourd'hui, les salariés sont déçus et amers face à ce mépris de la direction. »

Selon le délégué syndical, 80 % des salariés de l'entrepôt sont en grève. Actuellement, 15 entrepôts seraient bloqués en France. La grève est nationale.

« Nous, nous voulons travailler et une part du gâteau, poursuit-il. Quand on gagne de l'argent, on le redistribue aux actionnaires et aux salariés. Il y a des gens qui sont morts du covid chez Carrefour, d'autres qui sont malades. On veut juste notre dû et une reconnaissance. »

Pascal Ménard, secrétaire du Comité Social d'Entreprise (CSE), précise que l'union locale CGT soutient leur mouvement.

Une quarantaine de camions a d'ores et déjà été bloquée aux barrages filtrants installés depuis hier soir.

M. A.

 

 

Photos : M. A.