lundi 18 octobre 2021

Mâconnais

 

Pari gagnant pour les gendarmes qui ont interpellé ce week-end un couple en flagrant délit de vol de câbles électriques.

Confrontée depuis fin novembre 2020 à un phénomène sériel de vols de câbles électriques servant à alimenter le réseau SNCF, la compagnie de gendarmerie de Mâcon n’a pas tardé à mettre fin au jeu du « chat et de la souris » avec les malfaiteurs.

Ce samedi soir 10 avril, le dispositif d’observation/surveillance composé par des gendarmes du peloton de surveillance de Mâcon et la brigade de Recherches éponyme, mis en place par le commandant de compagnie, a porté ses fruits.

À la tombée de la nuit, le véhicule vu sur les faits précédents est arrivé sur le site. Le conducteur, encagoulé et armé d’un couteau, a été interpellé alors qu’il venait de dégrader le coffret électrique pour accéder aux câbles et les couper. Quelle ne fût pas la surprise des gendarmes lorsqu’ils ont découvert que dans le véhicule conçu pour ne transporter que deux personnes, sa concubine et leurs deux enfants, dont un de 19 mois, se trouvaient à bord.

Inutile de dire que le motif de leur déplacement pendant les heures de couvre-feu ne revêtait aucun caractère de légitimité.

Les deux majeurs ont été placés en garde à vue et entendus sur les faits. Ayant tous deux des antécédents pour des faits similaires, leur garde à vue a été prolongée. Ils ont été présentés au procureur de la République avant d’être jugés en comparution immédiate ce lundi 12 avril après-midi.

Les réquisitions du ministère public ont été entendues et en partie suivies. En effet, en dépit d’une demande de relaxe de la part de leurs avocats, le premier a été condamné à 16 mois d’emprisonnement dont 10 ferme et révocation de 6 mois d’emprisonnement d’un précédent sursis et placé en détention. La seconde à six mois d’emprisonnement assortie d’un sursis avec mise à l’épreuve d’une durée de 2 ans, avec obligation d’accomplir un travail d’intérêt général. Les objets saisis ayant servi à commettre les faits ont par ailleurs été confisqués.

 

NAVOUR-SUR-GROSNE : à plus de 70km/h au dessus de la vitesse autorisée pour traverser le village

Excès de grande vitesse constaté aussi ce week end sur la RCEA, à hauteur de Milliy-Lamartine.

AUTOROUTE A6 : 2 morts dans un accident entre Vinzelles et St-Symphorien d'Ancelles

Jusqu'à 10,5 km de bouchon se sont constitués dans le sens Paris-Lyon. ACTUALISÉ À 12h00 : Les interventions sont terminées et toutes les voies sont ouvertes. La circulation reste difficile. L’important bouchon de 7 km tend à se résorber entre Vinzelles et St-Symphorien-d'Ancelles, au km 400.

LAIZÉ - CHALON : La gendarmerie de Mâcon interpelle les auteurs d’un vol avec violences en réunion et d’escroqueries

Le 3 mai 2021, sur fond d’une transaction de produits stupéfiants, le « client » donne rendez-vous à son « fournisseur »...

SENOZAN : Un chauffard à plus de 200 km/h ce week-end sur la RD 906

Les gendarmes de l'EDSR (escadron départemental de sécurité routière) ont procédé ce week-end à des rétentions immédiates du permis de conduire ainsi que des mises en fourrière administrative de deux motos et de six voitures dans le Mâconnais. Les prises en détail... 

SENNECÉ-LES-MÂCON : Deux blessés graves dans une violente collision sur la D103

ACTUALISÉ - la police lance un appel à témoin : si vous avez vu ou entendu quelque chose, aider la police dans son enquête. Prenez contact au 03 85 32 63 46 ou appeler le standard du commissariat au 03 85 32 63 63.

ROMANÈCHE-THORINS : Un agent d'APRR percuté par une roue de poids-lourd sur l'autoroute

ACCIDENT AGENT APRR AUTOROUTEA6 ROMANECHE2234 - 1.jpg
L'agent a été grièvement blessé et transporté à Lyon par l'hélicoptère du SAMU 69. Actualisé : L'autoroute a été ré-ouverte vers 11h15, après le départ de l'hélicoptère. ACTUALISÉ ce vendredi : l'agent d'APRR est toujours dans un état critique. Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes du détachement de la roue.