samedi 8 mai 2021

Communiqué de la préfecture de la région Bourgogne-Franche-Comté :

 

France Relance : huit abattoirs de Bourgogne-Franche-Comté soutenus pour un montant de près de 3 M€

 

Le renforcement de la souveraineté alimentaire passe notamment par la modernisation de l’ensemble des outils de production, parmi lesquels les abattoirs qui constituent un maillon essentiel pour les filières animales.

Le plan de relance prévoit ainsi de consacrer 130 M d’euros au niveau national pour accompagner ces entreprises d’abattage-découpe, avec pour objectifs de renforcer leur compétitivité, d’être exemplaire en matière d’hygiène alimentaire et de protection animale, de renforcer la sécurité des salariés, et de se développer à l’export.

Une première vague de sélection, concernant les projets déposés avant le 17 février 2021, a conduit à retenir les huit dossiers déposés, pour un montant d’aide de près de 3 M d’euros, et de plus de 7 M d’euros d’investissements (voir annexe). Ces huit abattoirs couvrent les départements de la Côte d’Or, du Doubs, de la Haute-Saône, de Saône-et-Loire, et de l’Yonne. Sept de ces projets concernent des abattoirs en place, certains étant des abattoirs de faible tonnage (autour de 1000 t /an). Un projet porte sur un nouvel abattoir mobile, « Le Bœuf Ethique », qui s’inscrit dans le cadre de l’expérimentation mise en place à la suite de la loi EGAlim de 2018. Ce projet innovant est une première en France, et sera suivi avec intérêt par les services de l’Etat.

Les crédits de France relance permettront, pour tous les abattoirs lauréats, un accompagnement sur un volet d’amélioration de la protection animale, au travers de la formation du personnel, de la mise en place de matériel de vidéo-surveillance, de box pour les animaux, de brumisateurs dans les aires d’attente, etc. Ces crédits doivent permettre ainsi de conforter l’emploi de près 400 salariés et de préserver un maillage territorial, important pour limiter les transports d’animaux.

D’autres structures d’abattage se sont manifestées depuis mi-février pour bénéficier également d’un accompagnement financier. Aussi, une deuxième vague de sélection est prévue d’ici l’été 2021.

 

VINS BOURGOGNE : Thiébault HUBER, réélu à la tête de Confédération des Appellations et des Vignerons de Bourgogne pour quatre ans

Jérôme Chevalier (Charnay) et Michel Barraud (Prissé) sont respectivement Président adjoint et trésorier.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ - Confinement du printemps 2020 : les plus modestes plus fragilisés

En Bourgogne-Franche-Comté, près de 20 % des personnes de plus de 15 ans estiment que leurs finances se sont dégradées lors du premier confinement du printemps 2020 mis en place pour juguler l’épidémie de Covid-19. L'analyse de l'INSEE en détail.

COVID-19 EN BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : Une décroissance lente de l’épidémie, mais toujours de fortes de tensions hospitalières

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
La vaccination s’ouvre dès ce week-end aux + de 18 ans présentant au moins une comorbidité, notamment une obésité. NDLR : Rappelons que 1,8% (1,9% la semaine dernière) des personnes positives au covid sont décédées en France depuis le début de l'épidémie ; 2,0% des personnes positives dans le monde (2,12% la semaine dernière). Des chiffres qui replacent les choses dans leur juste mesure. 

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : 578 interventions « prévention Covid » en 2021 par l'Inspection du travail

Compte tenu de la dégradation de la situation sanitaire, le protocole national pour la santé et la sécurité des salariés en entreprise face à l’épidémie de Covid-19 a été actualisé fin mars.

SEGUR DE LA SANTÉ : Une 1ère enveloppe de 31 millions d'€ pour les établissements de santé de Bourgogne-Franche-Comté

Le GHT Bourgogne Méridionale reçoit 924 300€, dont 508 500€ pour l'hôpital de Mâcon. En Saône-et-Loire, la plus grosse enveloppe va à l'hôpital de Montceau-les-Mines.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : La 3ème vague épidémique n'a pas impacté la courbe des décès en mars

En Bourgogne-Franche-Comté, la mortalité évolue au niveau d'un plancher similaire à celui du mois de mars 2019 (source INSEE).

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Les réponses apportées par le Conseil régional à la crise conséquente au covid

Ce vendredi 9 avril, le conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté a présenté son compte administratif et voté un budget supplémentaire. La commission permanente a décidé de nouveaux engagements financiers. Des fonds européens viennent abonder le plan de relance régional.