samedi 8 mai 2021

Michelin, en partenariat avec l’association « Sites & Cités Remarquables de France », publie ce 15 avril un nouveau Guide Vert. Constitué de deux tomes, il réunit près de 300 villes et territoires parmi lesquels Mâcon et son patrimoine sont mis en valeur.

Dans le contexte de la crise sanitaire, cette parution a pour objectif de participer à la relance globale du tourisme et vise à soutenir les économies locales en proposant de (re)découvrir le territoire Français et son patrimoine. Ainsi, au titre de son label « Site Patrimonial Remarquable » attribué en 2021, Mâcon a toute sa place dans ces ouvrages qui parcourent la France entière.

« La ville de Mâcon est riche d’une histoire doublement millénaire. Le patrimoine qui s’offre aujourd’hui aux visiteurs constitue un héritage exceptionnel, que nous veillons à préserver et à valoriser. Les actions de rénovation entreprises au cours des dernières années permettront d’accompagner l’affirmation de la ville en tant que destination touristique à part entière. » Jean-Patrick Courtois, Maire de Mâcon.

« Les villes et territoires présentés dans ces guides détiennent un patrimoine exceptionnel qu’ils ont protégé, restauré et qu’ils animent : ils respectent l’héritage pour le transmettre et le faire vivre. Ils offrent à la fois leur passé et la modernité de ses usages, le temps d’une découverte et du plaisir à goûter les traditions », Martin Malvy, président de Sites & Cités.

« Sites et Cités remarquables de France est un réseau qui, avec ses 270 villes ou pays, est un condensé de ce que la France offre de plus beau ! Il fallait donc bien deux volumes pour couvrir le territoire. Ces guides apportent en plus de la sélection des Guides Verts Michelin, et la classification par étoiles, des expériences insolites et durables. » Philippe Orain, Directeur des Guides Verts Michelin.

Plusieurs labels nationaux récompensent les projets conduits ces dernières années

Le périmètre allant de la Place Gardon au quai des Marans a été classé « Site Patrimonial Remarquable » en 2021 par la Commission nationale de l’architecture et du patrimoine.

Cette distinction est attribuée aux villes, villages et quartiers dont la conservation, la restauration ou la mise en valeur présentent un intérêt public d’un point de vue historique, architectural, archéologique, artistique ou paysager. Elle a ainsi pour objectif de protéger et valoriser ces sites par la mise en œuvre d’un plan de valorisation de l’architecture et du patrimoine.

De plus, chaque année depuis 1983, Mâcon se voit décerner le label 4 fleurs et a déjà obtenu à deux reprises la plus haute distinction nationale : « La Fleur d’or ». Elle a aussi reçu en 2013 l’appellation « Station classée Tourisme » par le Ministère de l’Artisanat, du Commerce et du Tourisme, rejoignant ainsi les 321 autres villes françaises déjà labellisées telles que Lyon, Marseille, Nice ou Cannes.

Ces reconnaissances témoignent de la qualité de l’offre touristique proposée par la destination et récompensent les initiatives engagées depuis plusieurs années par la Ville en matière de sauvegarde de son patrimoine, d’animations culturelles et de mise en valeur de ses richesses naturelles.

Des programmes lancés en faveur de la préservation et de la valorisation du patrimoine

Ces dernières années, la Ville de Mâcon a mené de nombreux projets de restauration de ses monuments et d’amélioration de ses équipements touristiques.

Ainsi, la Cathédrale Saint-Vincent et la Maison de Bois, témoins de l’histoire de la cité, ont fait l’objet de rénovations récentes. Étapes incontournables de la visite de la ville, elles sont répertoriées dans le parcours du « Tracé de la Plume », inauguré en 2016. 550 flèches en bronze guident les Mâconnais et les touristes vers les 28 points d’intérêts de la ville, aussi présentés et commentés dans une application gratuite.

De même, un programme de réhabilitation des édifices historiques du centre-ville est engagé depuis plusieurs années. Celui-ci a notamment permis de restaurer la Maison du Bailli en 2011 et la résidence Soufflot en 2021. D’autres projets de ce type sont en cours de réalisation dans le cadre du programme « Cœur de ville cœur de vie » qui a débuté en 2018.

Par ailleurs, Mâcon a su se saisir de l’essor du tourisme fluvial en réaménageant le port de plaisance et le quai des Marans. Forte de ses 300 000 touristes annuels, dont 70 000 croisiéristes, elle est aussi reconnue pour son cadre de vie et pour la diversité des activités nautiques proposées sur la Saône.

 

VINS BOURGOGNE : Thiébault HUBER, réélu à la tête de Confédération des Appellations et des Vignerons de Bourgogne pour quatre ans

Jérôme Chevalier (Charnay) et Michel Barraud (Prissé) sont respectivement Président adjoint et trésorier.

MÂCON : Un moment Mitterrand à la veille des 40 ans de son élection

Le principal des « festivités » se déroulera au Creusot dimanche. Mais les journaux de l'époque rappellent que c'est bien à Mâcon que la campagne de François Mitterrand a été lancée au début du mois de février 1981, à l'issue des États généraux du cadre de vie organisés par le Parti socialiste au Palais des congrès.

SAÔNE-ET-LOIRE - Attaques de troupeaux : Ce n'est pas le loup selon l'OFB

Le préfet rappelle dans un communiqué que la divagation des animaux domestiques, notamment des chiens, est interdite

SAÔNE-ET-LOIRE : Un nouveau président pour l’UFC-Que Choisir 71

Après deux années à la présidence de l’association, qui compte près de 1 500 adhérents dans le département, Régine Humbert a choisi de passer la main. Gilles Castaing lui succède…

LA CHAPELLE DE GUINCHAY - Covid-19 : Le Vacci'bus tient sa promesse

Le Département a mis en place récemment le « Vacci’bus 71 », un dispositif de vaccination mobile accessible aux personnes de plus de 70 ans à mobilité réduite.

HÔPITAL DE MÂCON - Covid-19 : Une lueur d’espoir mais…

Si le nombre de patients atteints Covid admis dans les services de l’hôpital et de l’ensemble du GHT a diminué ces quinze derniers jours et si la vaccination montre ses premiers effets, la situation reste tendue en réanimation…

ÉDUCATION NATIONALE : 21 240 autotests distribués dans le département

` Suite à la tenue du Conseil Départemental de l’Éducation Nationale (CDEN), Fabien Ben, inspecteur d’académie, est revenu ce mardi sur la préparation de la rentrée scolaire 2021 dans le département, ainsi que sur la gestion de la crise sanitaire dans le premier et le second degrés.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ - Confinement du printemps 2020 : les plus modestes plus fragilisés

En Bourgogne-Franche-Comté, près de 20 % des personnes de plus de 15 ans estiment que leurs finances se sont dégradées lors du premier confinement du printemps 2020 mis en place pour juguler l’épidémie de Covid-19. L'analyse de l'INSEE en détail.

MÂCON : La laïcité exposée aux élèves de l'école Marcel Pagnol

Une oeuvre d'éducation populaire réalisée par le président de l'Union départementale des MJC.

SAÔNE-ET-LOIRE : Le comité départemental de la Ligue contre le cancer change de présidence

Christiane Dubois quitte la présidence après trente ans de services…

MÂCON : Un trafic de drogue démantelé en plein centre-ville

Le vendeur présumé était domicilié rue de Strasbourg, soit la rue de la préfecture de police...

SAINT-AMOUR : C'est parti pour le marché des producteurs locaux

C'était le 1er samedi du marché de la place des Marcs ce matin à Saint-Amour. Zoom sur le Jardin d'Augustin. A voir aussi, notre clin d'oeil à Laure Botton, vendeuse de fraises pour le CSBM.

WebTV 71 Agriculturez-vous : L’agriculture, solution aux changements climatiques

Initiative de la Chambre d'agriculture, produit par le journal L'Exploitant agricole de Saône-et-Loire, le deuxième plateau venait compléter le premier en déclinant sur le thème d’Agriculture et Environnement. À voir et à revoir sur macon-infos.

COVID-19 EN BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : Une décroissance lente de l’épidémie, mais toujours de fortes de tensions hospitalières

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
La vaccination s’ouvre dès ce week-end aux + de 18 ans présentant au moins une comorbidité, notamment une obésité. NDLR : Rappelons que 1,8% (1,9% la semaine dernière) des personnes positives au covid sont décédées en France depuis le début de l'épidémie ; 2,0% des personnes positives dans le monde (2,12% la semaine dernière). Des chiffres qui replacent les choses dans leur juste mesure.