On savait que les Charnaysiennes avaient de la ressource… Elles l’ont encore montrée ce soir face à Charleville pour clore cette saison éprouvante de la plus belle des manières…

Il reste douze minutes à jouer. Charleville mène de 21 points et maitrise la rencontre avec un troisième quart temps à sens unique pour les filles des Flammes Carolo, tant offensivement que défensivement… Autant dire que la tâche s’annonce difficile, voire impossible pour le CBBS.

Mais impossible n’est pas Charnaysien. Cette saison, les filles de Matthieu Chauvet ont prouvé qu’elles étaient capables du meilleur comme du pire, qu’elles avaient du cœur et ne lâchaient jamais. Et en cinq minutes à peine, elles ont réussi l’exploit de faire douter leurs adversaires et de revenir dans le match. La semaine dernière déjà, face au leader, elles étaient revenues de loin pour s’incliner sur le fil… Cette fois, elles ont été récompensées et accrochent leur huitième victoire de la saison.

Avant cette rencontre, son maintien en poche, le CBBS avait à cœur de terminer sur une bonne note. Et quoi de plus beau qu’une victoire à domicile, même dans un Cosec désespérément vide, pour clore cette saison. Le premier quart temps est pourtant difficile avec des Carolos qui ne laissent rien passer et infligent un 12-23 au bout de dix minutes. Le second quart temps est plus accroché, Charnay resserre défensivement et grappille petit à petit son retard. À moins cinq à la pause (27-32), tout reste à faire.

 

Un Charnay renversant

 

Mais à la reprise, Charleville revient aussi avec d’autres intensions, met plus d’intensité et creuse rapidement l’écart : +11 à la 22e puis +21 à la 28e minute. Tout réussit aux visiteuses et Charnay prend l’eau. Oui, mais Charnay ne lâche rien, réagit et ça paie ! À l’image de cette saison finalement, avec une équipe à réaction.

Dès la fin du troisième quart temps, le CBBS se remet en ordre de marche et revient à moins 15. Ce n’est que le début de la remontada, comme diraient certains. Grâce à un 16-2, les Pinkies reviennent à -3 à la 34e minute puis à égalité (67-67) une minute plus tard grâce à Promise Amukamara à trois points. Et cette très bonne dynamique continue puisqu’elles prennent six longueurs d’avance sur Charleville. Un adversaire qui lui non plus ne lâche rien malgré ses 27 ballons perdus tout au long de la rencontre… À une minute du buzzer, les deux équipes sont à égalité 73-73, avantage Charnay qui n’a que trois fautes collective à son compteur dans ce dernier quart temps et ne concède pas de lancers francs.

Meighan Simmons met tout le monde d’accord en prenant ses responsabilités avec un shoot à trois points à 30 secondes de la fin et un dernier panier à cinq secondes du terme. Deux paniers qui permettent aux Charnaysiennes de reprendre la main et d’accrocher cette huitième victoire de la saison. Score final : 79-77.

Quel match ! Après avoir compté 21 points de retard, elles l’ont fait. Pour le plus grand plaisir de leurs supporters (toujours aussi nombreux devant leurs écrans), de leurs dirigeants et de leur coach : « C’est la mentalité de cette équipe de ne jamais rien lâcher. C’était pourtant mal embarqué avec ce retard, mais on a réussi à les faire douter en fin de match en jouant plus haut, en mettant plus d’intensité défensivement. C’est bon de terminer la saison comme ça ! »

Place désormais à quelques jours de repos… pour les joueuses. Le staff lui va continuer son travail en coulisses et préparer la saison prochaine. La troisième en LFB.

D. C.