vendredi 18 juin 2021

Communiqué

L’insécurité permanente du nucléaire occultée

Le 26 avril 1986, le réacteur 4 de la centrale ukrainienne de Tchernobyl explosait, entraînant le pire accident nucléaire connu, produisant un panache radioactif qui pollua une bonne partie de l’Europe et de la Russie. Des centaines de milliers de personnes durent abandonner leur lieu de vie dans une zone d’exclusion de 2600 km2, la plus contaminée. Sans le sacrifice de dizaines de milliers de « liquidateurs » intervenant depuis sur la centrale, les conséquences de l’accident auraient été encore plus catastrophiques.

En France, la nucléocratie était dans le déni : la pollution s’arrêtait à ses frontières. Grâce à l’indépendance de la CRII-RAD, les français ont néanmoins été informés des conséquences sanitaires et agricoles.

Un accident comparable à Tchernobyl peut survenir en France n’importe quand, comme dans tous les pays exploitant le nucléaire. Les leçons de la catastrophe, comme celles de Fukushima en 2011, n’ont pas été retenues. La France reste le pays le plus nucléarisé du monde où, relativement à sa superficie, il y a le plus de probabilité d’un accident (erreur humaine, terrorisme, climat ..).

Jusqu’à présent l’illusion d’une industrie nucléaire française plus « sûre » que les autres ne survit que grâce à l’omerta imposée sur la situation réelle, et parce qu’elle a échappé par miracle à un accident majeur. L’état du parc nucléaire vieillissant et rafistolé est inquiétant : 21 tranches à l’arrêt, des incidents qui se multiplient, le refroidissement menacé par le climat, la sous-traitance aggravant le déficit des compétences. Le lobby s’enfonce dans une aventure dont les français et leurs voisins seront les cobayes. Aucune mesure ne serait en mesure d’assurer la sécurité des populations riveraines d’un accident majeur : ni sanitaire, ni d’évacuation. Et les contribuables et clients d’EDF paient cette gabegie : l’industrie est en faillite dissimulée, surendettée. La fuite dans les EPR aggravant cette situation.

Dans un pays, une planète, qu’un virus prévisible suffit à plonger dans la panique, révélant son incapacité à prévoir, à anticiper, un accident nucléaire aurait des conséquences inimaginables, irréversibles. Avant Tchernobyl ou Fukushima, les « experts » nous garantissaient que c’était impossible, impensable…Ce danger permanent nous est imposé, il est sans aucun fondement démocratique ; alors qu’il est encore possible de programmer la sortie du nucléaire et la transition nécessaire.

T. GROSJEAN - CAPEN 71 - porte-parole collégial

 

 

RÉGIONALES : Marie-Guite Dufay termine sa campagne par Igé, Mâcon et Chânes

Oenotourisme à Igé et à Chânes, économie sociale et solidaire à Mâcon, à la cave à musique, tel fut le point final d'une campagne qui lui a fait parcourir 9 000 km.

RÉGIONALES : Gilles Platret entame la dernière ligne droite de la campagne à Mâcon

Gilles Platret était venu en Mâconnais, à Prissé, en avril dernier, au lendemain de l’épisode de gel pour soutenir les viticulteurs du territoire. Deux mois après, le candidat Les Républicains était de retour en Bourgogne du Sud ce dimanche, dans la cité lamartinienne cette fois.

DÉPARTEMENTALES : Patrick Monin et Catherine Bouley (canton d'Hurigny) déroulent leur programme à Laizé

Les candidats soutenus par EELV, Gauche républicaine et socialiste et le PCF ont tenu réunion publique vendredi soir au poney club de Laizé. Devant une petite assemblée, ils ont déroulé leur programme, très écologiste.

MÂCON : Le PS 71 soutient la mobilisation contre les idées d'extrême droite

A l'appel de plusieurs organisations et syndicats, un rassemblement est organisé ce samedi à 15 heures sur l'esplanade Lamartine.

DÉPARTEMENTALES : Recrutement de professionnels de l'enfance, préservation des surfaces agricoles, territoire zéro chômeur avec «Changeons d'air !»

Les candidats.es de gauche soutenus par GRS, EELV, LFI et PCF ont donné rendez-vous ce mercredi à Mâcon en proximité de la future zone des Quatre pilles, à côté du quartier des Saugeraies, pour une conférence presse. Des propos entre critiques et propositions alternatives, avec un final en flèches acérées.

RÉGIONALES : Claire Mallard (Écologistes et solidaires ! BFC) à la pêche aux initiatives à Mâcon

La tête de liste EELV pour la Saône-et-Loire était à Mâcon cet après-midi pour mener campagne d'une façon relativement originale.

DÉPARTEMENTALES : LREM annonce son soutien à des candidats.es dans 16 cantons

ACTUALISÉ - La République en Marche de Saône-et-Loire précise n'avoir donné aucune investiture…

RÉGIONALES - Bastien Faudot : « Avec Le Temps des cerises, la ligne politique est claire »

En randonnée dans toute la région à l'occasion de la campagne électorale pour les élections régionales, la liste Le Temps des cerises a bouclé son périple par Mâcon et Vergisson ce dimanche.

ÉLECTIONS DÉPARTEMENTALES : Les Républicains réaffirment leur soutien à Jean-Patrick Courtois et Christine Robin pour Mâcon 1

Le secrétaire départemental des Républicains clarifie la situation pour le canton de Mâcon 1 dans un communiqué compte tenu de la candidature du binôme Véronique Xavière Bonneau et Laurent Voisin, également adhérents aux Républicains. 

ÉLECTIONS DÉPARTEMENTALES – André Accary : « Une équipe rassemblée, un vrai bilan, et des projets »

Le président sortant du Conseil départemental a rassemblé ses troupes ce samedi matin à Pierreclos pour présenter le programme de l'Union pour l'Avenir de la Saône-et-Loire, Majorité départementale. Santé, protection, préservation du cadre de vie, attractivité et préparation de l'avenir en sont les cinq piliers.

EXPRESSION POLITIQUE : Les raisons d'une démission, par Stéphane Guiguet

Le vice-président du conseil régional démissionnaire revient, dans un communiqué, sur les raisons de sa décision. Ses « amis » politiques en prennent pour leur grade, au sens propre du terme...

EXPRESSION POLITIQUE : «X-Press Pearl, nos déchets font des désastres» alerte Sophie Modde

La candidate des écologistes pour la Région Bourgogne - Franche-Comté s'engage à faire de l'économie circulaire, du ré-emploi et de l'éco-conception une priorité

REGIONALES : Pour Gilles Platret, «les loups oui, mais pas dans les zones d’élevage !»

Le candidat LR était à Flagy, au nord de Cluny, cet après-midi, à la rencontre des éleveurs victimes des attaques de loup.