Communiqué :

Ce lundi 26 avril, Nathalie Albert-Moretti, rectrice de l’académie de Dijon, et Stefanie Hubig ministre de l’éducation du land Rhénanie-Palatinat, ont signé une convention pour développer le partenariat entre l’académie de Dijon et la Rhénanie-Palatinat, en présence de Jean-François Chanet, recteur de la région académique Bourgogne-Franche-Comté, des présidents de l’université Gutenberg de Mayence et de l’université de Bourgogne, et de Bernhard Schaupp, directeur de la maison Rhénanie Palatinat.

Cette convention ouvre un nouveau champ partenarial entre les deux régions : elle consacre le fonctionnement d’un programme binational franco-allemand de formation des enseignants entre la Rhénanie-Palatinat et l’académie de Dijon. Portée par l’université Gutenberg de Mayence et par l’université de Bourgogne, elle permettra un parcours de formation, pour les étudiants, visant à acquérir la culture de l’autre, la réflexion interculturelle et la maîtrise du bilinguisme. La mobilité est ici pensée au cœur du parcours de formation : une innovation majeure dans la formation des futurs enseignants.

La finalité de ce programme est d’offrir aux étudiants la possibilité d’accéder à une double certification, simultanée, conduisant à la titularisation et permettant d’enseigner dans des établissements secondaires en France ou en Allemagne.

Ce nouvel élan partenarial a été conçu au profit d’un enseignement de qualité, de parcours de formation plus ambitieux et de parcours de carrière plus riches pour nos enseignants.

Les liens qui unissent l’académie de Dijon et la Rhénanie-Palatinat sont forts. Le partenariat prend son origine dans un jumelage très ancien et particulièrement actif entre Dijon et Mayence : la présence d’un institut représentant la région partenaire dans ces deux villes (Maison Rhénanie-Palatinat à Dijon et Maison de la Bourgogne à Mayence) témoigne de cet engagement réciproque.

De nombreuses actions en faveur des élèves et étudiants, existent entre les établissements de Rhénanie-Palatinat et de l’académie de Dijon :

La mise en place des dispositifs Romain Rolland (mobilités individuelles de deux semaines pour des élèves de 4e) et Anna Seghers (mobilités individuelles d’une semaine pour des élèves de 2de) sont des atouts pour développer la mobilité internationale dans notre académie.

L’organisation de séminaires franco-allemands à destination des élèves germanistes, des enseignants, des responsables d’établissements et plus largement des personnels de l’académie ou encore le dispositif Mobiklasse sont autant d’initiatives pour :

  • Favoriser l’apprentissage du français et de l’allemand ;
  • Promouvoir les rencontres et des échanges (élèves, enseignants, chefs d’établissement) ;
  • Développer les échanges de pratiques, l’élaboration de stratégies communes en matière de mobilité ;
  • Faire de la mobilité, un moyen de renforcer l’employabilité des jeunes