mardi 22 juin 2021

 

Les deux binômes titulaires et suppléants de la liste nommée « Changeons d'air ! » se sont présentés cet après-midi au cours d'une conférence de presse. Mise à jour : ce qu'ils vont défendre

 

Les candidats, issus des partis EELV, LFI, PCF et GRS (Gauche républicaine et socialiste), ainsi que des citoyens issus de la société civile, sont :

 

Pour le canton de Mâcon 1, les titulaires

Claire Miséréré (EELV), 65 ans, retraitée du secteur médico-social, ancienne directrice du Pôle d'intervention sociale (PEP 71), administratrice du Centre d'information sur les droits des femmes et des familles (CIDFF 71) ;

Emmanuel Jallageas (GRS - MRC), 56 ans, employé de commerce, administrateur de la MJC des Blanchettes, trésorier de l'association Mémoires en Mâconnais et membre d'Agir pour la laïcité et les valeurs républicaines.

 

Les suppléants :

Peggy Fouilland (non encartée), 45 ans infirmière psychiatrique ; Bernard Cois (non encarté), 65 ans, ancien cadre du secteur public et associatif, ancien directeur du CLEM et directeur général adjoint de l'OPAC 71.

 

Bernard Cois, Emmanuel Jallageas, Claire Miséréré, Peggy Fouilland

 

 

 

Pour le canton de Mâcon 2, les titulaires

Olivier Leprevost (LFI), 58 ans, responsable des services techniques et membre du conseil d'administration du lycée Alexandre Dumaine ;

Céline Vinauger (PCF), 52 ans, éducatrice au foyer de l'enfance de Mâcon, membre de l’association Femmes solidaires.

 

Les suppléants :

Philippe Henri (EELV), 62 ans, ingénieur en génie logiciel ; Élise Sanchez (non encartée), 31 ans, professeure de Français et membre du conseil d'administration du collège St-Exupéry. Également musicienne et bénévole à la Cave à musique.

 

Elise Sanchez, Olivier Leprevost, Céline Vinauger, Philippe Henri

 

 

 


Ce qu’ils vont défendre

Au cours des présentations individuelles, chacun et chacune a pu s’exprimer sur les raisons de son engagement, faisant émerger une volonté collective de « changer d’air ! », mais aussi de « changer d’ère » (NDLR : Le nom des listes d'union de la gauche est « Changeons d'air ! »).

Avec cette gauche au Département, « la vraie gauche » précisait Emmanuel Jallageas, ce changement viendra en partie avec le soutien à l’agriculture locale et bio. « Les projets dans les cartons de la majorité actuelle, Eclat et Center Park, représentent tout ce qu’il ne faut pas faire. Pourquoi, car ils prennent la place de surfaces agricoles dont nous avons un urgent besoin » a expliqué Bernard Cois.

Et Claire Miséréré de renchérir sur ce sujet : « En Saône-et-Loire, l’agriculture biologique représente 6% de l’ensemble de l’agriculture. C’est dérisoire. Une grosse part est faite par la viticulture. Oui, il faut que l’agriculture locale et bio devienne la première dans ce département. Dans le même temps, Il faut dire aux éleveurs qu’ils n’auront bientôt plus de clients, car les jeunes mangent de moins en moins de viande. Moi-même, je suis végétarienne. C’est une tendance lourde, qui ne va faire que grandir. Il faut aider les éleveurs à sortir de ce système néfaste, les aider à se reconvertir. »

Autres combats, celui de la jeunesse : « Elle a besoin d’une politique transversale, car elle est cruellement attaquée par un capitalisme qui empoissonne tout. » ; celui de l’égalité des territoires et la fin de la notabilité des mandats : « Ce n’est pas acceptable que certains profitent pleinement d’internet et d’autres pas. La « bétonnisation » n’est pas non plus une solution. Quand Jean-Patrick Courtois veut faire une ZAC aux Quatre pilles, il fait fausse route car la priorité est de préserver les terres pour l’agriculture agricoles. » « Par ailleurs j’estime que la politique n’est pas un métier » a déclaré Emmanuel Jallageas. « Ce sont les gens qui travaillent partout qui sont les mieux à même de savoir ce qui est bon pour eux » ; celui de la psychiatrie ; de la justice sociale ; de la lutte contre le gaspillage alimentaire ; de l’urgence climatique. 

L’ensemble de ces sujets seront déclinés dans un programme en préparation.

Bon point néanmoins pour le centre départemental de santé. « C’était une proposition du Front de gauche » a souligné Bernard Cois, « reprise par la droite. Ma foi c’est une très bonne chose. Cela montre ce que peut faire la puissance publique. »

 

Pas d’accord à l’échelle départementale pour une candidature commune des partis de gauche. Des propositions ont été faites au PS, qui sont restées sans suite a indiqué Emmanuel Jallageas. 

R.B.   

 

 

 

 

REGIONALES - Stéphanie Modde : «Nous travaillons à une alliance avec les listes de gauche»

Stéphanie Modde évoque également « le scandale de l'inorganisation de ces élections » 

ELECTIONS DEPARTEMENTALES : Victoire écrasante du président sortant André Accary à Paray-le-Monial

Les binômes de la majorité départementale remportent largement ce 1er tour avec 41,76 % des voix sur l'ensemble du département.

RÉGIONALES : Marie-Guite Dufay termine sa campagne par Igé, Mâcon et Chânes

Oenotourisme à Igé et à Chânes, économie sociale et solidaire à Mâcon, à la cave à musique, tel fut le point final d'une campagne qui lui a fait parcourir 9 000 km.

RÉGIONALES : Gilles Platret entame la dernière ligne droite de la campagne à Mâcon

Gilles Platret était venu en Mâconnais, à Prissé, en avril dernier, au lendemain de l’épisode de gel pour soutenir les viticulteurs du territoire. Deux mois après, le candidat Les Républicains était de retour en Bourgogne du Sud ce dimanche, dans la cité lamartinienne cette fois.

DÉPARTEMENTALES : Patrick Monin et Catherine Bouley (canton d'Hurigny) déroulent leur programme à Laizé

Les candidats soutenus par EELV, Gauche républicaine et socialiste et le PCF ont tenu réunion publique vendredi soir au poney club de Laizé. Devant une petite assemblée, ils ont déroulé leur programme, très écologiste.

MÂCON : Le PS 71 soutient la mobilisation contre les idées d'extrême droite

A l'appel de plusieurs organisations et syndicats, un rassemblement est organisé ce samedi à 15 heures sur l'esplanade Lamartine.

DÉPARTEMENTALES : Recrutement de professionnels de l'enfance, préservation des surfaces agricoles, territoire zéro chômeur avec «Changeons d'air !»

Les candidats.es de gauche soutenus par GRS, EELV, LFI et PCF ont donné rendez-vous ce mercredi à Mâcon en proximité de la future zone des Quatre pilles, à côté du quartier des Saugeraies, pour une conférence presse. Des propos entre critiques et propositions alternatives, avec un final en flèches acérées.

RÉGIONALES : Claire Mallard (Écologistes et solidaires ! BFC) à la pêche aux initiatives à Mâcon

La tête de liste EELV pour la Saône-et-Loire était à Mâcon cet après-midi pour mener campagne d'une façon relativement originale.

DÉPARTEMENTALES : LREM annonce son soutien à des candidats.es dans 16 cantons

ACTUALISÉ - La République en Marche de Saône-et-Loire précise n'avoir donné aucune investiture…

RÉGIONALES - Bastien Faudot : « Avec Le Temps des cerises, la ligne politique est claire »

En randonnée dans toute la région à l'occasion de la campagne électorale pour les élections régionales, la liste Le Temps des cerises a bouclé son périple par Mâcon et Vergisson ce dimanche.