FONDtr2

 

 

Une lettre a été adressée en ce sens au préfet, transmise également aux députés.es et sénateurs.trices du département.

 

Monsieur le Préfet.

 

Notre profession a accueilli avec soulagement les propositions du président de la République de réouverture prochaine des restaurants, bars.

 

Nous sommes malgré ces bonnes nouvelles, stupéfaits de voir les discothèques totalement exclues de cette réouverture et avec aucune visibilité sur la saison touristique qui démarre.

 

Parmi toutes les règles de protection sanitaires annoncées, nous sommes étonnés de ne voir aucune mesure prenant en compte la protection sanitaire des salariés de nos professions.

Si l’on qualifie de nombreux métiers comme prioritaires car ayant un contact proche avec le public, comment peut-on ignorer que les bars et restaurants seront les seuls lieux à être en contact direct avec des clients sans masques ?

De plus, de par la nature même de notre métier, nos salariés en service et en plonge auront en main les couverts, assiettes et verres souillés par les clients…

C’est pourquoi, je vous demande de considérer comme prioritaires à l’échelon départemental, les salariés de nos métiers et leur donner l’accès en priorité à la vaccination.

 

Notre organisation professionnelle se chargera ensuite de mettre en place une communication auprès du public visant à informer celui-ci que le personnel est vacciné.

Nous pourrons ainsi d’une part :

  • Afficher la volonté d’accueillir nos clients dans les conditions sanitaires les plus rassurantes soient elles.

Et d’autre part,

  • Offrir à nos salariés la sécurité à laquelle ils ont droit dans l’exercice de leur métier, nous permettant de recruter dans les meilleures conditions.

 

 

Je vous remercie de l’attention que vous porterez à cette demande et me tiens à la disposition de vos services.

 

Dans cette attente, veuillez agréer, monsieur le Préfet, l’expression de mes sentiments respectueux.

 

Patrick Revoyre, président de l'UMIH 71