FONDtr2

 

 

 

C'est une liste dissidente de la majorité sortante que celle conduite par Bastien Faudot, Belforien et ancien du MRC de Jean-Pierre Chevènement, aujourd'hui GRS (Gauche Républicaine et Socialiste).

 

Ses troupes en Saône-et-Loire seront conduites par Denis Lamard, Bressan de 48 ans, conseiller régional sortant délégué à la jeunesse et à la vie associative, tête de liste Saône-et-Loire, et Valérie Guy, seconde sur la liste, Mâconnaise d'origine (Bourgvilain), ancienne directrice du Grand site de Solutré, ex-cadre au pôle ingénierie de l'Agence départementale du Tourisme, ancienne directrice de l'office du tourisme de Tournus, puis directrice de la citadelle de Besançon. Bref, à 58 ans, une carrière en parfait accord avec une des compétences de la Région, vous l'aurez compris : le Tourisme

 

« Mon action sera de mettre du liant dans ces sites d’exception, reconnus nationalement et internationalement » a-t-elle complété. « J'ai profondément aimé ce que j'ai fait tant à Solutré autour du Grand site de France,qu'à la citadelle de Besançon, aimé travailler autour des valeurs de l'UNESCO. À travers ces deux sites, nous avons toujours rejoint l'intérêt supérieur de la région avec des gens très différents. C'est ce que je veux reproduire en politique. Ce qui pêche aujourd'hui, c'est la coordination et le manque des moyens des offices du tourisme. Beaucoup de territoires sont délaissés. Je travaillerai avec l'idée de la solidarité vertueuse. Oui, je rêve d'une Région qui travaille de près avec les Départements. »

 

Les différences sont pré-existantes à cette liste, qui est une coalition de neuf partis et formations politiques de gauche*, dont LFI, GRS et Génération.s, de Benoît Hamon.

Notez que 7 sortants de la majorité régionale sont sur cette liste Le Temps des cerises.

Pourquoi la dissidence ? « Parce que trop de proximité avec le Macronisme. Nous, on affiche clairement la couleur » répond Denis Lamard, ex-directeur de cabinet d'un dénommé... Arnaud Montebourg, viré du gouvernement Hollande et remplacé par... Emmanuel Macron ! Il suffit de lire le dernier livre de Montebourg, L'Engagement, pour comprendre que ces gens-là ne sont pas compatibles, a priori...

Pour autant, Denis Lamard ne le cache pas, « au 2ème tour, s'il faut rallier la présidente sortante, nous le ferons. Ce qui reste essentiel, c'est de ne pas laisser la Région à la droite, ou pire. On veut faire gagner la gauche, c'est le plus important. »

À suivre.

Rodolphe Bretin

 

*L'alliance de gauche "Le Temps des cerises" regroupe neuf partis : Génération.s, la France insoumise, la Gauche républicaine et socialiste, Ensemble !, Nouvelle Donne, Place publique, le Parti pour une écologie populaire et sociale, la Gauche démocratique et sociale et les Radicaux de gauche.