vendredi 18 juin 2021

 

Le Département a mis en place récemment le « Vacci’bus 71 », un dispositif de vaccination mobile accessible aux personnes de plus de 70 ans à mobilité réduite.

Depuis le 6 avril, une équipe composée d’un médecin et d’un infirmier du Centre de santé départemental se déplace dans les communes étant à plus de 15 minutes ou 20 km d’un centre vaccinal dans le département de la Saône-et-Loire.

 

L’objectif de cette vaccination par le Centre de santé départemental est d’aller au plus près des habitants les plus âgés qui éprouvent des difficultés à se rendre dans un centre de vaccination (trop de kilomètres, problèmes de handicap...). Les personnes âgées de plus de 70 ans avec une mobilité réduite sont concernées avec un critère d’éligibilité : pas de test PCR positif depuis 6 mois. Les communes identifiées ont été invitées à transmettre une liste des personnes de plus de 70 ans prioritaires afin d’organiser 70 rendez-vous par jour selon un planning fourni par le Centre de santé départemental.

 

Ce jeudi, le vacci'bus a fait étape à la Chapelle-de-Guinchay, devant la salle du Pressoir. 68 personnes ont pu être vaccinées. Les rendez-vous étaient programmés grâce aux appels de centre Bulle de vie. « En deux jours, nous avons appelé toutes les personnes de la commune de plus de 70 ans. La majorité était déjà vaccinée. Nous avons donc élargi au personne de plus de 60 ans, qui ont finalement représenté 80% des rendez-vous de cet après-midi » indiquait Marie Simplexe, directrice du centre social, présente cet après-midi.

 

« Les vaccins Cominarty du laboratoire Pfizer/BioNTech sont fournis par l’État. Ce service, déployé au cœur des territoires, reflète un véritable travail de collaboration entre les communes et le Département » a souligné le député Benjamin Dirx, présent cet après-midi.

Et d'ajouter : « Aucune dose n'a été jetée dans notre département, tout a été utilisé. Je salue l’adaptation des petites communes, qui ont fait preuve d'une agilité exemplaire dans l’organisation. Les élus référents ont fait le taxi pour conduire les personnes au vacci'bus. Saluons aussi la collaboration avec le réseau Tréma. Bref, tout le monde s'y est mis pour assurer la réussite de cette opération. Ce sera bientôt le tour des actifs. Nous y pensons déjà et réfléchissons à la meilleure organisation. »

 

La deuxième dose à La Chapelle est prévue le 17 juin.

Le vacci'bus fera étape également à St-Amour le 12 mai.

Il était à Lugny le 29 avril

 

Le maire Hervé Carreau et le conseiller départemental Jean-François Cognard

 

Une partie salle d'attente et une partie attente après vaccination

SAÔNE-ET-LOIRE : Lancement des premiers rendez-vous « 100 % inclusion » d’Handisertion

Mardi, trois demandeurs d’emploi suivis par Handisertion et Cap Emploi 71 ont participé au lancement du projet 100 % inclusion avec un après-midi de simulation d’entretiens de recrutement et d’échanges.

HÔPITAL DE MÂCON : Un scanner dernière génération vient d'arriver

Des examens plus rapides, des diagnostics plus précis, des patients moins exposés aux rayons X… Le plateau d’imagerie médicale se dote d’un équipement qui va améliorer le suivi des patients et le travail du personnel médical…

MÂCON : Inédit, La "Mâconcyclette", une visite guidée hors les murs !

La saison estivale de l'office de tourisme se dote cette année d'une nouvelle visite originale à vélo autour de Mâcon.

MÂCON : Le port de plaisance passe en Pavillon bleu

« Le Pavillon bleu », écolabel international fondé en 1985, récompense les plages et les ports de plaisance engagés dans une démarche durable. Il y a quelques jours, l'association Teragir a accordé pour la première fois ce célèbre pavillon bleu au port de plaisance de Mâcon.

Championnat de France du dessert : La finale régionale à Mâcon, au lycée Dumaine, le 24 juin

Elle se déroulera sous la présidence de Stéphane Mangin, chef pâtissier au restaurant Georges Blanc à Vonnas

COVID-19 : 28 classes fermées en Saône-et-Loire

Le nombre de classes fermées est divisé par 2 dans l'académie

CRÊCHES-CHAINTRÉ : Aux Bouchardes, encore des passages dangereux pour les personnes handicapées

« Un vrai parcours du combattant » témoigne Maryline Barillot, qui a demandé à s'exprimer sur macon-infos.

HÔPITAL DE MÂCON : Les psychologues en colère

« Les collègues psychologues étaient mobilisés ce jeudi » indique la CGT dans un communiqué. « Une mobilisation bien suivie localement puisque plus de 50% des psychologues ont débrayé tout en assurant leurs missions d'accompagnement et de soins des patients de l'hôpital. »