FONDtr2

 

 

 

Le Département a mis en place récemment le « Vacci’bus 71 », un dispositif de vaccination mobile accessible aux personnes de plus de 70 ans à mobilité réduite.

Depuis le 6 avril, une équipe composée d’un médecin et d’un infirmier du Centre de santé départemental se déplace dans les communes étant à plus de 15 minutes ou 20 km d’un centre vaccinal dans le département de la Saône-et-Loire.

 

L’objectif de cette vaccination par le Centre de santé départemental est d’aller au plus près des habitants les plus âgés qui éprouvent des difficultés à se rendre dans un centre de vaccination (trop de kilomètres, problèmes de handicap...). Les personnes âgées de plus de 70 ans avec une mobilité réduite sont concernées avec un critère d’éligibilité : pas de test PCR positif depuis 6 mois. Les communes identifiées ont été invitées à transmettre une liste des personnes de plus de 70 ans prioritaires afin d’organiser 70 rendez-vous par jour selon un planning fourni par le Centre de santé départemental.

 

Ce jeudi, le vacci'bus a fait étape à la Chapelle-de-Guinchay, devant la salle du Pressoir. 68 personnes ont pu être vaccinées. Les rendez-vous étaient programmés grâce aux appels de centre Bulle de vie. « En deux jours, nous avons appelé toutes les personnes de la commune de plus de 70 ans. La majorité était déjà vaccinée. Nous avons donc élargi au personne de plus de 60 ans, qui ont finalement représenté 80% des rendez-vous de cet après-midi » indiquait Marie Simplexe, directrice du centre social, présente cet après-midi.

 

« Les vaccins Cominarty du laboratoire Pfizer/BioNTech sont fournis par l’État. Ce service, déployé au cœur des territoires, reflète un véritable travail de collaboration entre les communes et le Département » a souligné le député Benjamin Dirx, présent cet après-midi.

Et d'ajouter : « Aucune dose n'a été jetée dans notre département, tout a été utilisé. Je salue l’adaptation des petites communes, qui ont fait preuve d'une agilité exemplaire dans l’organisation. Les élus référents ont fait le taxi pour conduire les personnes au vacci'bus. Saluons aussi la collaboration avec le réseau Tréma. Bref, tout le monde s'y est mis pour assurer la réussite de cette opération. Ce sera bientôt le tour des actifs. Nous y pensons déjà et réfléchissons à la meilleure organisation. »

 

La deuxième dose à La Chapelle est prévue le 17 juin.

Le vacci'bus fera étape également à St-Amour le 12 mai.

Il était à Lugny le 29 avril

 

Le maire Hervé Carreau et le conseiller départemental Jean-François Cognard

 

Une partie salle d'attente et une partie attente après vaccination