FONDtr2

 

 

C'est ce qu'est venu dire la ministre déléguée à l’Égalité entre les femmes et les hommes, à la Diversité et à l’Égalité des chances ce jeudi à La Roche Vineuse, à la rencontre des Entrepren'heureuses. 

Élisabeth Moreno était en Saône-et-Loire ce jeudi matin, à la Roche Vineuse en fin de matinée, pour rencontrer et échanger avec des entrepreneuses.

Séverine Lasserre, gestionnaire de l’Eco-Gîte, a présenté le site Ecogit'Actions avant de laisser la parole à Martine Moreau, coach et médiatrice de l'association Les Entrepren’heureuses, ainsi qu'à Marielle Teyre-Kirat, pour les Eco Logies.

Les présentations ont été suivies d’un échange sur l’entrepreneuriat féminin avec la ministre, issue elle-même de l'entreprise. Pour la ministre, l'égalité homme/femme est une oeuvre de terrain, pas seulement de ministère. Son propos : 

« C'est une joie d'être à vos côtés. L'égalité est au cœur de nos principes républicains. Hélas, avec la crise, il y a de plus en plus d'inégalités, mais la question est : comment faire pour nous relever de cette situation inédite pour notre humanité et notre économie. Dans les entreprises, il y a des aventures humaines exceptionnelles. Les créatrices et créateurs d'entreprises sont des êtres humains qui veulent répondre à un besoin. Il y a tellement de bonheur à entreprendre, à créer, innover, inventer, travailler avec l'autre, découvrir ensemble. Qui a-t-il de plus précieux que le développement humain ?

À 45 ans vous avez tellement à donner, accumulé tant d'expériences. Les femmes sont sublimes à cet âge. L'entrepreneuriat est une voie d'épanouissement, y compris à cet âge.

Et pour reconstruire le monde et relancer l'économie post-covid, nous allons avoir besoin de tous les talents. Ce que vous faîtes est précieux. Vous avez parlé de solidarité, d'esprit collaboratif, et je crois que les questions que je porte à mon ministère ne peuvent pas être traitées uniquement par mon ministère. Tout comme le président de la République faisant de l'égalité entre les femmes et les hommes une grande cause du quinquennat, il ne suffit pas qu'il la décrète pour que ça se fasse, parce qu'il faut toute une société pour changer de culture, de mentalité et nous sommes dans un moment où cette transformation doit se faire utilement, avec vous.

À la place qui est la mienne, j'ai besoin des députés pour voter les lois en cours sur l'émancipation économique. Au delà, les femmes doivent prendre leur destin en main. Je crois que nous n'y arriverons pas sans les collectivités locales et territoriales. Je crois également au travail des associations parce que sur le terrain, la proximité ne se fait qu'avec les associations.

Je voudrais faire le tour de France et aller parler avec toutes les femmes et leur dire oui, vous pouvez le faire. Il y a pléthore de dispositifs méconnus des femmes. Elles ont besoin de vous, associations, pour les accompagner, les porter, leur donner du courage et de la confiance. Les 40% d'augmentation budgétaire que j'ai arraché comme une lionne, j'ai décidé de les mettre entièrement à la disposition des associations pour vous aider à déployer vos ailes.

Nous avons lancé, il y a quelques semaines, un projet national dédié à des associations comme les vôtres, pour aider les femmes à créer des entreprises afin qu'elles puissent s'insérer économiquement, et à faire remonter des bonnes pratiques pour les déployer au niveau national. Le Président de la République a bien compris que la question du mentorat est essentielle. Il a décidé de passer de 25 000 mentors à 100 000 mentors d'ici la fin de l'année. Ces cordées sont précieuses pour les personnes qui donnent et celles qui reçoivent.

Un appel à projet a aussi été lancé depuis quelques semaines, de 30 millions pour déployer le mentorat sur tout le territoire. Nous sommes à vos côtés parce que nous avons besoin de retrouver un peu d'espoir après cette année terrible, et de convaincre les femmes qu'elles sont compétentes et qu'elles disposent de tous les moyens pour réussir. C'est un travail réalisé ensemble au quotidien, et je ne vous oublie pas. Nous sommes aussi la moitié de la solution. C'est un vrai travail d'équipe. C'est ensemble que nous rendrons cette égalité entre les femmes et les hommes réelle et complète. Cette question rassemble plus qu'elle ne divise. Nous avons besoin les uns des autres pour réussir. »

Elisabeth Moreno

Recueillis par Maryse Amélineau

 

Photos : M.A.

Elisabeth Moreno entourée par le Député Benjamin Dirx et le Préfet Julien Charles

Sophie Parent, Séverine Lasserre, Martine Moreau & Marielle Teyre-Kirat

 

Le Préfet de Saône et Loire Julien Charles, les députés Benjamin Dirx et Rémy Rebeyrotte, le maire de la commune, Caroline Teran, déléguée régionale aux droits des femmes, Nathalie Bonnot, déléguée départementale aux droits des femmes, Florence Battard, conseillère départementale, étaient également présents à l’Eco-Gîte.