FONDtr2

 

 

 

Le principal des « festivités » se déroulera au Creusot dimanche. Mais les journaux de l'époque rappellent que c'est bien à Mâcon que la campagne de François Mitterrand a été lancée au début du mois de février 1981, à l'issue des États généraux du cadre de vie organisés par le Parti socialiste au Palais des congrès.

 

Le candidat Mitterrand était alors reçu par le maire PS Michel-Antoine Rognard. Une conférence de presse avait réuni les caciques locaux du parti dont Pierre Joxe, député de la Bresse bourguignonne et fondateur de la fête de la Rose à Frangy-en-Bresse, qui deviendra ministre, et André Billardon, originaire du Creusot, président du conseil général, et qui deviendra également ministre.

 

Ce moment Mitterrand à Mâcon a pris la forme d'une petite exposition des coupures de presse. L'événement avait été couvert par les trois journaux de l'époque Le Dauphiné, Le Progrès et le Courrier de Saône-et-Loire.

 

« Nous avons voulu nous aussi marquer la date en nous réunissant autour de cette petite exposition préparée par Nicole Richard, son mari, et Michel-Antoine Rognard, aux premières loges à cette époque. Une date qui n'appartient pas à mon souvenir évidemment, j'ai 23 ans, mais appartient à ma mythologie. » Léopold Comtet, actuel secrétaire de section du PS de Mâcon.

« Ce jour de février 81 rappelle aussi que le socialisme qui gagne cette année-là, c'est une méthode et un message. La méthode : le rassemblement ; le message : une promesse à tenir, celle de la justice écologique et sociale. Les États généraux du cadre de vie montraient déjà la voie de l'écologie. En effet, qu'est-ce que l'écologie sinon une réflexion sur notre cadre de vie. Le PS à l'époque inventait déjà la sociale écologie. »

 

L'intervenant scientifique de ces États généraux était Haroun Tazieff, anti-nucléaire, assis aux côtés d'André Billardon et de Jean-Pierre Chevènement, élus de terres pro-nucléaires. Tout un programme...

 

 

Léopold Comtet, secrétaire de section du PS à Mâcon depuis le mois de mars. Il est étudiant en master 2 de droit public, économique et financier. « La gauche a gagné quand elle était unie, et à chaque fois, la victoire s'est accompagné de conquêtes sociales. En 81, c'est la retraite à 60 ans, la semaine de 39h, la 5ème semaine de congés payés, l'augmentation des allocations familiales, le remboursement de l'IVG. Il faut continuer à travailler dans ce sens. »

La section compte aujourd'hui une trentaine d'adhérents à jour de cotisation. Le PS a des candidats aux élections départementales de juin sur Mâcon 1 et 2.

 

Rodolphe Bretin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jean-Paul Gollin, photographe de François Mitterrand

et auteur de l'exposition qui lui est consacrée

et qui sera montrée au château de la Verrerie au Creusot dimanche