mardi 22 juin 2021

Rendez-vous était pris ce samedi à quelques mètres du siège du Conseil départemental à Mâcon pour la présentation à la presse des candidats Rassemblement National aux élections départementales qui se tiendront les 20 et 27 juin prochains.

 

Des candidats dans les 29 cantons de Saône-et-Loire

Aurélien Dutremble, délégué départemental du Rassemblement National de Saône-et-Loire et candidat sur le canton de Mâcon-1 se réjouit de la forte présence des listes RN sur la Saône-et-Loire : « Pour la première fois, nous sommes présents dans les 29 cantons de Saône-et-Loire, ce qui montre l’attachement des Français et des Saône-et-Loiriens à notre mouvement et surtout la volonté qu’on prenne le pouvoir dans toutes les instances. Nous allons continuer à nous ancrer. On s’y engage, nous sommes prêts pour le faire, avec une forte présence et des compétences. Nous avons effectué un gros travail de fond et c’est pour ça que nous avons des candidats, dont 80% de novices. Ils ne tombent pas du ciel ! »

« Notre seul adversaire sur le département, c’est “Les Républicains En Marche”. On peut voir que les candidats LR, la droite de compromission, n’avancent pas leur étiquette politique. Ils n’assument même pas ce qu’ils sont. Ils font des compromis avec des gens de gauche. Le clivage gauche-droite est fini. Aujourd’hui, il y a d’un côté les mondialistes avec LREM et de l’autre nous, les Nationaux, qui aimons notre pays et qui avons envie de le sortir de tout ce marasme. » indique M. Dutremble avant d’apporter une précision qui a son importance dans ces temps de normalisation du parti de Marine Le Pen : « Nous ne sommes pas d’extrême droite. Personne chez nous n’est d’extrême droite. »

 

Un programme « résolument national »

Avant la présentation des candidats, M. Dutremble expose quelques points du programme du RN, un programme qu’il qualifie de « résolument national » à 10 mois de l’élection présidentielle :

  • Sur la question des Mineurs non accompagnés (MNA), M. Dutremble remet en question « le financement à hauteur de 7 millions d’euros de ces 500 personnes, dont 70%, selon un rapport du Sénat de 2017, ne sont pas mineures, alors que dans le même temps, le département soutient à hauteur de 900 000 € la Maison départementale des personnes à handicaps. On voit leur préférence. Notre préférence ira évidemment du côté social et des personnes à handicap. »
  • La sécurité des collèges et de leur environnement, pour éviter « que certains enfants ne se laissent emporter par les gros trafiquants de drogue ».
  • La fraude sociale et notamment la fraude au RSA, de compétence départementale.

M. Dutremble promet également que « chaque euros dépensé par le Département de Saône-et-Loire sera un euro pour la qualité de vie des Français et des Saône-et-Loiriens ».

 

 

Présentation des binômes

 

Pour le canton Mâcon-1 (Mâcon-nord, Charnay-lès-Mâcon et Sancé) :

Aurélien Dutremble, 42 ans, fonctionnaire territorial, délégué départemental du RN en Saône-et-Loire et conseiller municipal d’opposition à Mâcon.

Dominique Ciclet de Charnay-lès-Mâcon, 66 ans, retraitée mais toujours en activité dans les transports scolaires. Autrefois proche de la gauche mâconnaise, elle a rejoint le RN il y a une dizaine d’années. Il s’agit de sa première participation à une élection en tant que candidate, motivée par l’envie « de retrouver ma France d’avant, une France plus gentille, plus calme et où les retraités n’étaient pas obligés de travailler pour s’en sortir. »

 

Pour le canton Mâcon-2 (Mâcon-sud et Varennes-lès-Mâcon) :

Didier Bize de Mâcon, 49 ans, chef d’entreprise. Déjà présent en 4ème position sur la liste de M. Dutremble lors des dernières élections municipales, M. Bize est encarté au RN depuis quelques années.

Sa candidature est motivée par l’envie de s’engager face « à une France qui se délite et à l’insécurité qui règne dans nos villes, y compris à Mâcon. » « Quand vous prenez l’apéritif en famille un vendredi soir et que vous entendez des coups de mortier, vous demandez ce que font les pouvoirs publics. Je me suis dit que le simple fait de voter ne suffisait plus, il fallait que je prenne plus de responsabilités, avant que les militaires ne le fassent » précise le candidat.

 

Marie Thouin, 54 ans, AESH (Accompagnante d’Elèves en Situation de Handicap). Mme Thouin a adhéré au RN l’année dernière après l’assassinat de Samuel Paty. Il s’agit de sa première participation à un scrutin. Son engagement politique est motivé notamment par « le refus de LREM d’engager des discussions pour améliorer le statut des AESH, dans l’intérêt des enfants. »

Mme Thouin ne réside pas sur le canton, mais dans le Brionnais, ce à quoi Aurélien Dutremble réagit : « Ne soyez pas surpris, nous sommes dans une élection départementale. Qui a voulu que les élections se transforment en départementales ? Ce sont les socialistes sous François Hollande. Les dernières élections cantonales ont eu lieu en 2008, là c’était important d’avoir des candidats du cru. L’important c’est de gérer un département, pas un canton. »

 

David Delecroix

 

Aurélien Dutremble et Dominique Ciclet (Mâcon-1)

Didier Bize et Marie Thouin (Mâcon-2)

 

 

REGIONALES - Stéphanie Modde : «Nous travaillons à une alliance avec les listes de gauche»

Stéphanie Modde évoque également « le scandale de l'inorganisation de ces élections » 

ELECTIONS DEPARTEMENTALES : Victoire écrasante du président sortant André Accary à Paray-le-Monial

Les binômes de la majorité départementale remportent largement ce 1er tour avec 41,76 % des voix sur l'ensemble du département.

RÉGIONALES : Marie-Guite Dufay termine sa campagne par Igé, Mâcon et Chânes

Oenotourisme à Igé et à Chânes, économie sociale et solidaire à Mâcon, à la cave à musique, tel fut le point final d'une campagne qui lui a fait parcourir 9 000 km.

RÉGIONALES : Gilles Platret entame la dernière ligne droite de la campagne à Mâcon

Gilles Platret était venu en Mâconnais, à Prissé, en avril dernier, au lendemain de l’épisode de gel pour soutenir les viticulteurs du territoire. Deux mois après, le candidat Les Républicains était de retour en Bourgogne du Sud ce dimanche, dans la cité lamartinienne cette fois.

DÉPARTEMENTALES : Patrick Monin et Catherine Bouley (canton d'Hurigny) déroulent leur programme à Laizé

Les candidats soutenus par EELV, Gauche républicaine et socialiste et le PCF ont tenu réunion publique vendredi soir au poney club de Laizé. Devant une petite assemblée, ils ont déroulé leur programme, très écologiste.

MÂCON : Le PS 71 soutient la mobilisation contre les idées d'extrême droite

A l'appel de plusieurs organisations et syndicats, un rassemblement est organisé ce samedi à 15 heures sur l'esplanade Lamartine.

DÉPARTEMENTALES : Recrutement de professionnels de l'enfance, préservation des surfaces agricoles, territoire zéro chômeur avec «Changeons d'air !»

Les candidats.es de gauche soutenus par GRS, EELV, LFI et PCF ont donné rendez-vous ce mercredi à Mâcon en proximité de la future zone des Quatre pilles, à côté du quartier des Saugeraies, pour une conférence presse. Des propos entre critiques et propositions alternatives, avec un final en flèches acérées.

RÉGIONALES : Claire Mallard (Écologistes et solidaires ! BFC) à la pêche aux initiatives à Mâcon

La tête de liste EELV pour la Saône-et-Loire était à Mâcon cet après-midi pour mener campagne d'une façon relativement originale.

DÉPARTEMENTALES : LREM annonce son soutien à des candidats.es dans 16 cantons

ACTUALISÉ - La République en Marche de Saône-et-Loire précise n'avoir donné aucune investiture…

RÉGIONALES - Bastien Faudot : « Avec Le Temps des cerises, la ligne politique est claire »

En randonnée dans toute la région à l'occasion de la campagne électorale pour les élections régionales, la liste Le Temps des cerises a bouclé son périple par Mâcon et Vergisson ce dimanche.