mercredi 4 août 2021

 

L’appel national du syndicat F.O. (Force Ouvrière) pour cesser le travail dans les enseignes AUCHAN de France, les deux supermarchés de Mâcon et Tournus l’auront bien suivi en ce vendredi 18 juin.


« Les revendications lancées lors du 18 mai dernier n’ayant pas été suivies d’effets, c’est donc une nouvelle journée qui a été organisée » estime le syndicat appelant à la mobilisation.

Le matin a commencé par un débrayage à Tournus entre 9 et 11 heures, celui de Mâcon s’est étendu de 10 heures à treize heures. L’après-midi aura aussi été étalé.

Avec des horaires de travail sur une journée complète qui commence dès 4 heures du matin, difficile de donner une estimation du nombre de participants parmi tous les emplois des magasins. Il faudra attendre quelques jours avant de pouvoir donner un pourcentage de participants à cette journée d’actions, même si le syndicat tablait sur un chiffre de 50% de mobilisation au niveau national.

 

Franck Martunaud, délégué syndical F.O. Auchan pour Mâcon et Tournus, n’aura jamais vu autant de magasins impactés par ce mouvement : Dardilly, Tournus, Saint-Etienne, Saint-Priest, Strasbourg, Belfort, Nancy, Metz … la liste s’allongeait au fur et à mesure de la journée.

« Un vrai ras-le-bol pour les salariés d’Auchan : les augmentations de salaire qui sont chaque fois inférieures à l’inflation, le SMIC rattrapant celles-ci chaque 1er janvier ; Des conditions de travail qui se sont dégradées, il y a eu trois plans sociaux en deux ans, ce qui est énorme, des gens qui sont partis et qui n’ont pas été remplacés, aujourd’hui AUCHAN a une véritable stratégie de ne pas remplacer les salariés qui partent.

Des plans sociaux qui ont été multipliés auxquels s’ajoute le projet “caisse“.
AUCHAN le dit à demi-mot, 50% des caisses traditionnelles vont disparaitre ce sont donc 50% des emplois qui vont disparaitre, peut-être sans licenciement mais sans remplacement des salariés qui vont partir à la retraite ou pour d’autres projets…
Grille de salaires collée au SMIC, temps partiels, postes avec peu de qualifications, tous les gens ont pourtant le droit de travailler.

Les clients ne sont pas demandeurs d’avoir des caisses automatiques, d’avoir un service après-vente qui soit complétement digitalisé, ce qu’ils veulent, c’est une présence humaine. Pour AUCHAN ce n’est pas le critère, cela fait longtemps qu’il ne pense plus client, il ne pense qu’économie, c’est devenu une entreprise économique pour faire des profits, ne faire que des profits. »

La prime COVID…

« En 2020 le groupe AUCHAN avait fait une grande campagne de publicité en disant qu’il allait être le premier à donner la prime de 1000 euros pour tous. Sauf qu’à l’arrivée cela n’a pas été 1000 euros pour tous, 1000 pour certains et beaucoup moins pour beaucoup d’autres et cela a posé un problème d’équité, les temps partiels pénalisés.

Cette année 2021 … zéro ! Les salariés ont travaillé dans des conditions plus dures, les horaires adaptés à la fermeture à 18 ou 19 heures (couvre-feu), travail plus matinal pour remplir les rayons, pleins d’efforts assurés pour une reconnaissance zéro, non acceptable aujourd’hui…

Le projet d’automatisation des caisses est estimé à 100 millions d’euros avec un retour d’investissement qui se ferait en 3 ans et principalement sur les frais de personnels des lignes de caisses traditionnelles. Et on demande aux salariés de plus en plus de polyvalence, on demande aux caissières d’aller remplir les rayons, aux gens qui remplissent les rayons de vite aller en caisse lorsqu’il y a beaucoup de monde qui attend aux caisses…
C’est usant, c’est fatiguant, plein de salariés sont à bout. »

 

 

MsP

 

 

Photo © Michel Pelletier

 

SAÔNE-ET-LOIRE : Pour la Fête de l’agriculture, les JA « retournent Bourbon » !

Elle aura lieu début septembre, sous le nom de Terres de Jade

LYON : Il tentait de rentrer chez lui par le balcon

Un drame s'est déroulé dans le 7ème arrondissement dans la nuit du 30 au 31 juillet.

ROMANÈCHE-THORINS : Contrôle inopiné du pass sanitaire à Touroparc zoo

Le directeur de cabinet du préfet est arrivé à Touroparc jeudi en début d'après-midi, accompagné des gendarmes de la compagnie de Mâcon, de la brigade territoriale de La Chapelle-de-Guinchay, et du PSIG. But de la visite : un contrôle pédagogique des pass sanitaires. À lire aussi, la réaction de Thomas Gervais, directeur du parc zoologique.

SAÔNE-ET-LOIRE : 24 pompiers, dont 14 du département, en renfort dans le Sud

La colonne Bravo est partie ce matin du centre de secours de Mâcon.

PIERRECLOS : Le Comptoir de campagne a 1 an !

Pierreclos devient Petite ville de demain.

MÂCON : Prox’aventures, ou quand la police se rapproche des jeunes

L'association de policiers Raid aventure est passée par Mâcon pour des ateliers de découverte installés au parc des Blanchettes lundi après-midi.

CRÊCHES-SUR-SAÔNE - Roger Thévenot : « une faute a été commise lors de l’émargement des assesseurs sans intention de nuire et sans préjudice pour la personne »

Le droit de réponse du maire de Crêches suite aux accusations d'Alain Houdinet, chef de l'opposition au conseil municipal.

SAÔNE-ET-LOIRE : Nettoyage, sécurisation et, parfois, fermeture des voies vertes et bleues suite aux intempéries

Les violents orages qui se sont abattus sur la Saône-et-Loire dès vendredi soir ont provoqué de gros dégâts sur l’ensemble du département, notamment à hauteur des voies vertes de trois secteurs. Celui du Charolais Brionnais, déjà touché en juin du côté de Marcigny, est particulièrement concerné.

GASTRONOMIE : Marie-Guite Dufay rend hommage à Michel Lorain

Le chef historique du restaurant la Côte Saint-Jacques à Joigny avait atteint, en 1986, les trois étoiles du Guide Michelin. Il est décédé le 22 juillet dernier à l'âge de 87 ans.

MÂCON : « Pass sanitaire ? Passera pas ! » clament les manifestants

Sous la pluie, ils se seront retrouvés place St-Pierre pour clamer leur refus du PASS sanitaire samedi matin à Mâcon. Opposés au PASS tout court, opposés à l'obligation vaccinale anti-COVID, réunis sous un même cri “LIBERTÉ”. Une manifestation qui s'est déroulée dans de nombreuses villes en France ce 24 juillet. À voir aussi, notre vidéo.

MÂCON : Un ado se défenestre du 5ème étage

Non, il n'est pas mort et n'est pas quadragénaire... Actualisé à 17h45.

CHARNAY : La route de Davayé fermée à la circulation à partir de lundi

Et pour une semaine pour des travaux sur le réseau d’eau et d’assainissement…