dimanche 26 juin 2022

Communiqué :

Voici un premier tour qui invite au questionnement. Pour des élections qui proposent de choisir des élus de proximité, le peu d’engouement de nos concitoyens à aller voter donne une impression de gros sondage…

L’observateur constate la débâcle de LREM, et notamment des ministres qui sont allés distribuer des tracts sur les marchés au lieu de faire leur boulot. Ainsi le candidat soutenu par M. Dupond Moretti n’atteint pas les 10 %. Une gifle de plus…

Les piètres résultats du PS et de LFI confirment la chute de la gauche. Tous les espoirs des adhérents du RN et d’EELV sont déçus. Il semble que pour cette première partie épargne un petit peu la droite et le centre mou…

Il reste un deuxième tour en espérant que l’abstention de dimanche dernier, 67 % un chiffre record, ne se renouvellera pas.

Il faut que ceux qui s’intéressent au sort du Peuple Français se posent les bonnes questions et agissent pour changer cette situation.

Il semble qu’il y ait deux raisons pour que le taux de participation soit tombé aussi bas :

  • La mille-feuille administrative n’intéresse pas les Français. Remplacer nos 22 régions par 14 super régions fut encore une énorme maladresse. M. Hollande, voulant copier ces Allemands qu’il semble tant admirer, n’a fait qu’éloigner plus encore les électeurs de leurs élus. Une fois encore l’ignorance de l’Histoire conduisit vers des choix ineptes.
  • Voter pour des partis qui refusent de prendre en compte leurs aspirations ou qui prennent plaisir à leur pourrir la vie, n’intéresse nullement les Français.

L’imbroglio territorial rend en effet très difficile la compréhension de qui fait quoi dans ce pays. Ainsi le département est responsable des collèges et la Région des lycées, les routes locales relèvent d’un programme départemental mais c’est la Région qui a la responsabilité des transports… Il y a beaucoup d’incohérence dans cette répartition.

Et puis c’est la sécurité qui est devenue la principale préoccupation des Français juste avant le chômage devenu péniblement endémique.

Nous verrons ce qu’il va se passer au deuxième tour, mais les Français ont, une fois de plus démontré qu’ils ont perdu confiance dans les partis traditionnels. La démocratie participative chère à Ségolène Royal ne les motive pas. Ce qu’ils souhaitent c’est voter pour des hommes et des femmes qui comprennent leurs attentes et leurs souffrances et qui sauront au cours d’un mandat améliorer leurs conditions de vie, de travail, d’éducation et de sécurité. Des personnalités qui feront ce pour quoi ils ont été élus, ce pour quoi ils sont payés. Ils se fichent de la droite ou de la gauche, ils veulent une politique économique et sociale qui les pousse à retrouver la fierté d’être Français. Ce n’est pas avec des gens qui ont passé leur vie à faire de la politique qu’ils seront satisfaits mais avec des personnalités qui ont travaillé et qui vivent comme eux, proches de leurs difficultés et qui comprennent leurs aspirations.

L’Appel au Peuple et son potentiel humain dispose de personnalités et d’un programme crédible pour répondre à leurs attentes. A ce parti de profiter de l’opportunité.

François HARARI, secrétaire général de l’Appel au Peuple

 

LEGISLATIVES EN SAÔNE-ET-LOIRE : Les résultats circonscription par circonscription

Jusqu'à 56,47 % d'abstention, sur la circonscription de Chalon-sur-Saône ! Le département compte 5 circonscriptions. 4 sortants ont été réélus.es hier.

LÉGISLATIVES - Benjamin Dirx : « Je serai le député de l'ensemble des citoyens de la circonscription »

Il a annoncé un premier projet de loi sur lequel les députés vont se prononcer très rapidement : le projet de loi anti-inflation

LÉGISLATIVES : 15 mesures incontournables de Femmes solidaires 71 pour l’égalité femme-homme

« Nous, Femmes Solidaires de Saône et Loire, association féministe, laïque, universaliste et abolitionniste de la prostitution, demandons aux candidat-e-s aux élections législatives des 12 et 19 juin de s’engager dans le combat pour l’égalité entre les femmes et les hommes. »

LÉGISLATIVES EN MÂCONNAIS-CLUNISOIS : L'association P.R.E.S.E.N.C.E. de Loché interpelle les candidats sur la révision du PLU

Actualisé - L'association est vent debout contre le projet de révision du PLU de Mâcon, dont Loché est une commune associée et donc directement concernée. Philippe Radal, son président, et Jean-Paul Marchal, membre du Bureau, ont interpellé les candidats aux législatives par une lettre qui leur a été adressée et dont voici le contenu :

POLITIQUE : Jean-Philippe Belville (LR) passe dans l'opposition au conseil municipal de Mâcon

Conseiller municipal de la Majorité depuis 2020, il explique sa décision dans un communiqué.

POLITIQUE - Législatives en Mâconnais-Clunisois : « Le Rubicon a été traversé » estime J.-P. Belville (LR)

Le délégué de circonscription Les Républicains réagit au soutien annoncé de Jean-Patrick Courtois à Benjamin Dirx aux prochaines législatives

LÉGISLATIVES : 6 propositions, 2 questions de la part de l'association Agir pour la laïcité

L'association adresse une lettre ouverte à tous les candidats.es de Saône-et-Loire

LÉGISLATIVES EN MÂCONNAIS-CLUNISOIS : Vous reprendrez bien un peu de campagne

A trois semaines du premier tour des législatives, macon-infos a suivi les candidats en campagne à Mâcon ce samedi. A voir également, la liste provisoire de l'ensemble des candidats pour la 1ère circonscription.

Législatives en Mâconnais-Clunisois : Aurélien Dutremble (RN) lance officiellement sa campagne

C'est aux côtés de Rachel Drevet, sa suppléante, qu'il va conduire sa première campagne législatives. « Nous sommes les candidats de la vérité » a-t'il affirmé au cours d'une rencontre ce jeudi après-midi, assumant le « seul contre tous ».

LÉGISLATIVES EN MÂCONNAIS-CLUNISOIS : Valérie Gaudillère, suppléante de Christophe Juvanon (Les Républicains)

Le candidat LR de la première circonscription de Saône-et-Loire a également présenté ses soutiens et dévoilé son programme.

POLITIQUE - Législatives : La NUPES, union de la gauche, une réalité aussi pour le Mâconnais-Clunisois

Mieux vaut tard que jamais dit l’adage. J.-L. Mélenchon, arrivé 3ème à la présidentielle, a pris le pari de devenir Premier ministre grâce à un succès de l’Union populaire écologique et sociale aux prochaines législatives, union de la gauche dont le candidat est Patrick Monin sur la 1ère circonscription. Celui-ci lançait sa campagne vendredi à la salle Pavillon.

POLITIQUE - Législatives en Mâconnais-Clunisois : Benjamin Dirx (LREM) fait valoir son bilan

Lors d’un entretien accordé à macon-infos, l’actuel député de la 1ère circonscription de Saône et Loire a affirmé sa volonté de poursuivre les efforts entrepris et menés lors du quinquennat d’Emmanuel Macron.

LÉGISLATIVES : Les Républicains de la 1re circonscription en ordre de bataille pour la défense du Mâconnais

Mardi, Jean-Philippe Belville, délégué LR de la 1re circonscription du Mâconnais Clunisois, avait donné rendez-vous à ses adhérents et militants pour donner le coup d’envoi des élections législatives. Et ce, dans la suite des investitures décidées le week-end dernier par les instances nationales du parti.

POLITIQUE - Législatives en Mâconnais-Clunisois : Ce sera Patrick Monin (EELV) pour l'Union populaire écologiste et sociale

Le maire d'Azé aura Catherine Amaro (LFI), conseillère municipale à Mâcon, pour suppléante.

POLITIQUE - Législatives : Quatre investitutures pour la Majorité présidentielle en Saône-et-Loire

Pour l'heure, 450 candidats.es sont investis par la Majorité présidentielle en France. Olivier Véran a été investi aussi, tout comme Jean-Michel Blanquer, Gérald Darmanin, Elisabeth Borne... mais pas en Saône-et-Loire bien sûr.

POLITIQUE : Les Départements de France veulent une meilleure collaboration avec l'État

Par la voix de son président François Sauvadet, élu de Bourgogne, l'association d'élus rappelle que, dans un pays fracturé, les Départements sont aussi les « garants de l'équilibre ville-campagne »