Communiqué :

 

Rapport préliminaire du GIEC (Groupe International d’Experts pour le Climat) du 23 juin 2021 :

« La vie sur terre peut se remettre d’un changement climatique majeur en évoluant vers de nouvelles espèces et en créant de nouveaux écosystèmes. L’humanité ne le peut pas »

« Le pire est à venir, avec des implications sur la vie de nos enfants et nos petits-enfants bien plus que sur la nôtre »

« Nous avons besoin d’une transformation radicale des processus et des comportements à tous les niveaux : individus, communautés, entreprises, institutions et gouvernement »

« Nous devons redéfinir notre mode de vie et de consommation »

2°C de hausse des températures exposent 80 millions d’hommes et de femmes à la famine, 400 millions à des pénuries d’eau, les condamnant à l’exode migratoire.

Le climat change sous nos yeux : gel, inondations, canicules mais que proposent les politiques locales et nationales actuelles ? Des rustines sur un radeau pneumatique en plein naufrage.

Nous souhaitons faire entrer l’écologie au conseil départemental car la prise de conscience de l’urgence climatique doit avoir lieu dans tous les échelons du pouvoir.

Les élus qui méprisent ouvertement les questions écologiques doivent laisser la place à ceux qui souhaitent représenter les jeunes qui marchent pour le climat. C’est le devoir des élus de notre siècle. En fin de mandat, nous ne souhaiterons que céder notre place à une relève plus jeune pour continuer notre combat.

Nous formulons des propositions à notre niveau  www.facebook.com/EELV.cantonvert.LaChapelledeGuinchay

Faites-nous aussi des propositions que nous saurons relayer au niveau départemental.

Et surtout tout engagez-vous pour l’avenir de vos enfants : VOTEZ ou SOYEZ CANDIDATS pour défendre l’écologie !

 

LA NATURE EST LÀ QUI T’INVITE ET QUI T’AIME.

PLONGE–TOI DANS SON SEIN QU’ELLE T’OUVRE TOUJOURS.

Alphonse de LAMARTINE, militant écologiste mâconnais (1790/1869)