Isabelle Corsin, adjointe au Maire et responsable de la commission culture, pouvait être heureuse sur le coup des 23h, vendredi soir lorsque la fête se termina. Une réussite ! Des centaines de Prisséens se sont pressés au parc municipal, après de longs mois d'isolement.

L'école élémentaire de Prissé, entamait la soirée avec deux classes de CE1 et CE2 autours de scènettes et de chants. C'était aussi l'occasion, pour les parents de l'amicale laïque, d'honorer le départ à la retraite de Madame Toutan. Un olivier, gage de longévité, lui a été offert et une ovation souligna ce moment emprunt d'émotion.

Après ce spectacle, la buvette tenue par l'association des parents d'élèves de l'amicale Laïque, fut prise d'assaut tout en respectant les règles sanitaires, les consommateurs étant assis par table de six.

A 19h20, un duo Mère Fils "Maminouche", créé pour la circonstance interpréta deux chants. Puis le "quintette des grand's vignes" apportant une touche instruments à vents. L'animation effectuée par "Teddy" de la Coda à Prissé, permis de faire le lien entre les différents artistes. Le Rap, avec NEUCH avait aussi sa place, permettant de faire de cette soirée un moment inter-générationnelle. Les deux rappeurs occupèrent l'espace scénique avec l'enthousiasme du public.

Enfin, Thomas LAMBERT, seul au percussions (batterie, synthétiseur et objets) sut partager avec le public l'univers de "Pépère et ses amis imaginaires".

L'association ADMR de Prissé avait également déployé ses Kakémono pour le recrutement de personnels et la recherche de bénévoles.

Une soirée d'après confinement durant laquelle, le Maire de Prissé Pierre Desroches, ses Adjoints Isabelle Corsin, André Dewert et ses Conseillers municipaux, Christine Lemoigne, Christine Felix et Agnès Revol, étaient heureux de cette initiative à laquelle les Prisséens ont répondus présents.