Réunis ce mercredi soir en conseil communautaire, à l’espace La Verchère à Charnay, les élus de MBA ont adopté la nouvelle grille tarifaire du pôle aquatique. Cette nouvelle grille prévoit de réduire le nombre de tarifs de 52 à 37 en proposant notamment un tarif unique pour les résidents et les non résidents MBA.

L’objectif est triple. « D’abord développer l’attractivité du centre aquatique en attirant de nouveaux usagers au delà du périmètre MBA (en 2019, le pôle a enregistré 17 500 entrées en moins par rapport à 2018), souligne Jacques Doussot, vice-président de Mâconnais-Beaujolais-Agglomération. Ensuite simplifier les démarches administratives des usagers résidant sur le territoire de MBA qui n’auront plus à produire de justificatif de domicile. Enfin, offrir une meilleure lisibilité des prestations proposées par le Pôle aquatique et permettre ainsi la modernisation des systèmes de paiement de MBA. »

Ainsi, le tarif des entrées individuelles ne changera pas « pour rester compétitif par rapports aux piscines de Chalon et Bourg ».  En revanche, les autres tarifs augmenteront de 2 % arrondis à l’euro supérieur. « Cette augmentation est un non sens sachant que l’agglomération affiche aujourd’hui un excédent de 3,5 M€ », réagit Eve Comtet-Sorabella. Réponse de Jacques Doussot : « On n’augmente pas les tarifs, on les harmonise, on les simplifie. Il y a certes une légère augmentation sur certains tarifs, mais d’autres baissent substantiellement. Et nous restons très attractifs en étant jusqu’à deux fois moins chers qu’ailleurs, à Chalon et à Bourg par exemple ! »

Ce dossier a également permis de faire le point sur les travaux du centre aquatique. Le chantier du toit rétractable est toujours à l’arrêt. Après le passage d’un expert, « il en ressort des désordres techniques, notamment du système de treuil. Le module se rétracte correctement, mais il faut revoir la conception, explique Jacques Dousot. Une prochaine réunion est prévue en septembre. En attendant, le chantier est en suspens. »

L’élu a également annoncé le départ à la retraite de Patrice Plagnard. Un nouveau directeur arrivera le 18 août. Par ailleurs, un gros travail est actuellement réalisé sur le dispositif « Savoir nager » ayant souffert de la crise sanitaire, pour rattraper le retard et permettre aux enfants de savoir nager.  

D. C.

Photo d'accueil : Maryse Amélineau