Depuis plus de 30 ans, Bruno Gorassini créé à sa façon, selon une technique singulière, affinée au fil des œuvres et des années d’expérience, avec assez de persévérance dans la pratique pour créer son style propre.

L’artiste affectionne la technique de la peinture à l’huile au couteau, par petites touches, travaillées « dans le frais », afin d’obtenir les mélanges et les textures. Sentir l’odeur de l’huile, toucher cette matière, la mélanger, la lisser avec le pinceau ou le couteau provoquent chez lui des émotions intenses qui le poussent toujours à la recherche du résultat pour donner vie à ses toiles.

Authentique dans le figuratif, il ne recherche pas l’éclat dans la couleur, juste le vrai à travers les ombres et les lumières. La peinture est aliénante et le temps est suspendu.

« Pour un peu de tendresse, je t’offrirais le temps… ». Cette chanson de Jacques Brel évoque pour lui la nécessité du temps dans le travail artistique. Mais au bout du compte, la joie, la douceur et l’apaisement se présentent comme un aboutissement à la création pour en partager le fruit avec le regard des autres.

L’exposition est visible à la salle François Martin jusqu’au dimanche 18 juillet du mardi au vendredi de 12 h 30 h à 18 h, le samedi de 10 h à 12 h 30 et de 15 h à 18 h. Bruno Gorassini sera présent le dimanche 18 juillet de 11 h à 16 h.