samedi 18 septembre 2021

Le 16 juillet a lieu la Journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l’Etat français et d’hommage aux « Justes » de France, instaurée par décret du 5 mars 1993. Cette date ne doit rien au hasard. En effet, le 16 Juillet 1942 s’est jouée l’une des pages les plus sombres de l’histoire de France : la Rafle du Vel’ d’Hiv’ durant laquelle 13152 hommes, femmes et enfants ont été arrêtés sur ordre du gouvernement de Vichy, complice de l’occupant nazi.

Ce dimanche matin, une cérémonie commémorant cette journée nationale s’est déroulée à Mâcon, rue du 28 Juin 1944, devant l’immeuble où le docteur Israël fut assassiné par la milice lyonnaise le 27 avril 1944. Orchestrée par Jean-Claude Bernardet, délégué départemental du Souvenir français, la cérémonie s’est déroulée en présence de Mario Benzazon, président de l’Association culturelle israélite, du Préfet Julien Charles et du député Benjamin Dirx. Ne pouvant être présent, le maire de Mâcon, Jean-Patrick Courtois était représenté par Eric Maréchal, adjoint au maire en charge des relations avec les associations patriotiques.

Dans leurs allocutions successives, MM. Benzazon, Maréchal et Charles, ont rappelé les évènements dramatiques du 16 juillet 1942, ainsi que l’obscurantisme et l’inhumanité de l’occupant nazi et de ses supplétifs vichystes. Mais ils ont aussi évoqué la lumière jaillie des actes de milliers d’anonymes qui ont osé désobéir et qui « ont sauvé, aidé, caché, accueilli, protégé, accompagné, souvent au péril de leur vie, des enfants, des femmes, des hommes et des familles. Tant et tant furent sauvés de la rafle des innocents par ces étincelles d’humanité » (Julien Charles citant Geneviève Darrieussecq, ministre déléguée chargée de la Mémoire et des Anciens combattants). Tous ont également fait le lien entre les crimes des barbares nazis et ceux plus récents « des fanatiques islamistes des années 2000 qui vont sévir à travers l’Europe pour tuer du Koufar (impie) (…). Leur point commun : la haine immémoriale des enfants d’Israël qui, comme un flot tumultueux irrépressible, trouvera toujours un exutoire où se déverser. » (M. Benzazon). « Le racisme, le rejet de l’autre ne doivent trouver aucune place dans notre société fondée sur des valeurs d’ouverture et d’humanisme. Il est de notre devoir de les combattre sans relâche en prenant le relais de ceux, qui dans l’obscurité, ont préservé la lumière de nos valeurs », conclut M. Maréchal.

David Delecroix

Mario Benzazon

de g. à dr. : Eric Maréchal, Benjamin Dirx et Julien Charles

Eric Maréchal

Julien Charles

PEUGEOT NOMBLOT MÂCON fête la rentrée avec des offres inédites pour ses portes ouvertes du 17 au 19 septembre

Publi-info - L’ensemble de l’équipe commerciale est prête pour vous accueillir

RALLYE AÏCHA DES GAZELLES : Gaspar et les Graines de dune sur la ligne de départ

C’est (enfin) l’heure de la grande aventure pour l’équipage 186 ! Samedi, après trois reports, Claire et Barbara partiront de Nice, direction le Maroc, le désert et les dunes africaines pour neuf jours de course…

La Saône-et-Loire accueillera le 130e Congrès national des sapeurs-pompiers de France en septembre 2024

Il aura lieu à Mâcon. Il rassemblera 400 exposants, 5 000 congressistes et 50 000 visiteurs.

MÂCON : L’obligation vaccinale des soignants ne « pass » pas !

Depuis ce mercredi matin 9 h, les abords du siège départemental de l’ARS (Agence Régionale de Santé) de Mâcon sont occupés par des citoyens et des personnels de santé qui fustigent l’obligation de vaccination des soignants en vigueur, entrée en vigueur aujourd’hui minuit.

MÂCON : Un nouveau service DGFiP qui accueille 35 agents volontaires

35 agents volontaires de la Direction générale des Finances publiques, initialement localisés à Paris ou dans les grandes métropoles, sont installés depuis le 1er septembre à la cité administrative à Mâcon, dans les nouveaux locaux du service bancaire de la DGFiP créé suite à la rénovation du bâtiment. Olivier Dussopt, ministre des Comptes publics, a inauguré les lieux ce matin.

MÂCON : Le Repair Café Val de Saône, une boîte à outil et des idées de génie pour réparer et récupérer !

Le Repair Café Val de Saône fondé par Martine Dumas, sa présidente, il y a un an, s'est inscrit dans le cadre du festival des solutions écologiques proposé par la Région Bourgogne Franche-Comté.