lundi 8 août 2022

Communiqué :

 

Partage des places entre gauche et droite au Conseil régional :  la vieille politique ressurgit après le désastre démocratique

 

Ce lundi 19 juillet, la commission des finances du Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté s'est installée avec l'élection de son président et de son bureau. Traditionnellement, pour répondre à l'impératif de transparence, la présidence de la commission chargée d'examiner le budget de la collectivité revient à l'opposition. Partant du constat que le groupe Rassemblement National et celui de la droite et du centre ont le même poids démocratique dans l'hémicycle avec 18 élus chacun, Julien Odoul a demandé à Marie-Guite Dufay de prendre en compte cette égalité en organisant une co-présidence avec un élu LR et un élu RN ou une présidence tournante avec un changement à la tête de la commission à mi-mandat. 

Par sectarisme pavlovien, la présidente socialiste de la Région a balayé d'un revers de main cette requête fondamentalement juste et pleinement démocratique. En effet, la présidente sortante et reconduite mécaniquement avec seulement 14,7 % des inscrits, a préféré écarter le RN du contrôle budgétaire en donnant la consigne à ses élus de voter pour le LR Gilles Platret. Cette parodie de démocratie est le résultat d'un accord piteux entre l'exécutif de gauche et le groupe de droite pour se répartir les postes dans les commissions thématiques. 

Dans le cadre de ces tractations d'arrière salle, les élus de droite sont même allés jusqu'à voter pour le président communiste de la commission culture. La soumission ultime pour un plat de lentilles...

Début juillet lors de l’installation du Conseil régional, Marie-Guite Dufay la main sur le cœur promettait pourtant une nouvelle gouvernance de la collectivité, une présidence ouverte loin de « la vieille politique ». De toute évidence, les vertueuses intentions ont déjà fané et les vieilles habitudes indigestes reprennent leurs droits.

Quant à Gilles Platret, il dévoile au grand jour son positionnement de pacotille et perd la crédibilité de façade qu'il lui restait pour incarner l'opposition. Trahissant ses électeurs une nouvelle fois, le maire de Chalon-sur-Saône s'engage ouvertement sur la voie de la cogestion avec la gauche et l'extrême gauche.

Loin de ces pratiques répulsives, le groupe Rassemblement National incarnera au sein de l'assemblée régionale la seule et unique opposition à une caste moyenâgeuse et déconnectée du besoin de représentativité des Bourguignons et des Francs-Comtois.

 

EXPRESSION CITOYENNE : « L’avortement est un droit constitutionnel » rappelle Femmes solidaires

« Les femmes du monde entier ne le savent que trop bien : un droit n’est jamais acquis en patriarcat, il n’est jamais que le fruit d’un rapport de force. Les Américaines en font actuellement la brutale expérience :

LEGISLATIVES EN SAÔNE-ET-LOIRE : Les résultats circonscription par circonscription

Jusqu'à 56,47 % d'abstention, sur la circonscription de Chalon-sur-Saône ! Le département compte 5 circonscriptions. 4 sortants ont été réélus.es hier.

LÉGISLATIVES - Benjamin Dirx : « Je serai le député de l'ensemble des citoyens de la circonscription »

Il a annoncé un premier projet de loi sur lequel les députés vont se prononcer très rapidement : le projet de loi anti-inflation

LÉGISLATIVES : 15 mesures incontournables de Femmes solidaires 71 pour l’égalité femme-homme

« Nous, Femmes Solidaires de Saône et Loire, association féministe, laïque, universaliste et abolitionniste de la prostitution, demandons aux candidat-e-s aux élections législatives des 12 et 19 juin de s’engager dans le combat pour l’égalité entre les femmes et les hommes. »

LÉGISLATIVES EN MÂCONNAIS-CLUNISOIS : L'association P.R.E.S.E.N.C.E. de Loché interpelle les candidats sur la révision du PLU

Actualisé - L'association est vent debout contre le projet de révision du PLU de Mâcon, dont Loché est une commune associée et donc directement concernée. Philippe Radal, son président, et Jean-Paul Marchal, membre du Bureau, ont interpellé les candidats aux législatives par une lettre qui leur a été adressée et dont voici le contenu :

POLITIQUE : Jean-Philippe Belville (LR) passe dans l'opposition au conseil municipal de Mâcon

Conseiller municipal de la Majorité depuis 2020, il explique sa décision dans un communiqué.

POLITIQUE - Législatives en Mâconnais-Clunisois : « Le Rubicon a été traversé » estime J.-P. Belville (LR)

Le délégué de circonscription Les Républicains réagit au soutien annoncé de Jean-Patrick Courtois à Benjamin Dirx aux prochaines législatives

LÉGISLATIVES : 6 propositions, 2 questions de la part de l'association Agir pour la laïcité

L'association adresse une lettre ouverte à tous les candidats.es de Saône-et-Loire

LÉGISLATIVES EN MÂCONNAIS-CLUNISOIS : Vous reprendrez bien un peu de campagne

A trois semaines du premier tour des législatives, macon-infos a suivi les candidats en campagne à Mâcon ce samedi. A voir également, la liste provisoire de l'ensemble des candidats pour la 1ère circonscription.

Législatives en Mâconnais-Clunisois : Aurélien Dutremble (RN) lance officiellement sa campagne

C'est aux côtés de Rachel Drevet, sa suppléante, qu'il va conduire sa première campagne législatives. « Nous sommes les candidats de la vérité » a-t'il affirmé au cours d'une rencontre ce jeudi après-midi, assumant le « seul contre tous ».