dimanche 28 novembre 2021

Communiqué :

A l’occasion de la première Commission permanente de la nouvelle assemblée régionale, les Bourguignons et les Francs-Comtois pourront apprécier les conséquences de la nouvelle gouvernance de Marie-Guite Dufay, tenue par les extrémistes Verts. En effet, à l’examen attentif de près de 1 500 pages de délibérations, qui ne sont toujours pas accessibles à la presse, nous voyons fleurir les subventions et les cadeaux destinés au parti d’extrême gauche Europe Écologie Les Verts.             

A l’heure où les éleveurs de Bourgogne Franche-Comté subissent des attaques de loups dévastatrices contre leurs élevages et notamment dans le Clunisois qui a perdu plus de 200 bêtes depuis avril dernier, Marie-Guite Dufay fait le choix de soutenir les grands prédateurs. En effet, la présidente socialiste de la Région propose de voter une subvention de 6 000 euros pour un festival de l’association « Pôle Grands prédateurs », association de défense du loup et du lynx. Au-delà du délire financier que consiste un tel projet qui sera financé à 77% par le contribuable via la Région, l’Etat, la ville et l’agglomération de Lons-le-Saunier, cette subvention apparaît comme une trahison envers nos éleveurs.

S’il faut bien évidemment défendre la biodiversité, nous nous devons de protéger en priorité les femmes et les hommes qui font vivre la ruralité en nous assurant une alimentation saine et de qualité. Malheureusement, aujourd'hui, la vie d'un agneau vaut moins que la vie d'un loup. Rappelons que le loup gris commun ainsi que le lynx boréal ne sont aucunement des espèces menacées selon les listes de l’Union internationale pour la conservation de la nature. En revanche, nos agriculteurs sont menacés de disparition ensevelis sous les normes, les réglementations et souffrant de la concurrence déloyale des traites de libre-échange.  

Le Rassemblement National de Bourgogne Franche-Comté s’oppose catégoriquement à cette subvention et présentera un vœu à l’occasion de l’Assemblée plénière en soutien aux éleveurs confrontés à une cohabitation impossible avec le loup. Le Rassemblement National appelle à un vrai programme régional de soutien pour prendre en charge la mise en place de protections face aux prédateurs. Nous en appelons aussi à l’État pour sécuriser juridiquement le droit des éleveurs à procéder à des tirs de défense et à une politique de régulation des grands prédateurs qui menacent les cheptels.  

Fidèles à leurs engagements de campagne et à la défense de la ruralité, les élus RN au Conseil régional se battront sans relâche pour défendre les éleveurs face à la minorité extrémiste et dogmatique qui contrôle désormais l’exécutif de notre région.

Julien Odoul, Président du groupe RN au Conseil régional
Valérie Deloge, Conseillère régionale RN de Saône-et-Loire et éleveuse de moutons

 

 

 

POLITIQUE : La sénatrice du 71 Marie Mercier solidaire des communes face à la stagnation de la DGF

« Le projet de loi de Finances 2022 qui sera bientôt examiné au Sénat ne répond pas aux difficultés structurelles » déclare-t-elle dans un communiqué

PRÉSIDENTIELLE : Pour la GRS, c'est Arnaud Montebourg

Après avoir débattu lors de conférences régionales, les adhérents.es de la Gauche Républicaine et Socialiste ont départagé les candidatures de Jean-Luc Mélenchon, Arnaud Montebourg, Yannick Jadot et Fabien Roussel, dont les noms ont été parrainés par au moins un membre du collectif d’animation national de la GRS.

200 millions d'€ sur 3 ans pour 5 000 équipements sportifs de proximité

Le député de la 1ère circonscription Benjamin Dirx, rapporteur spécial du budget sport, salue cette annonce présidentielle en matière de financement des équipements sportifs. « Elles sont dans la continuité de l’engagement de la majorité pour le sport, notamment en prévision des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. »

POLITIQUE – Conseil municipal de Mâcon : Un vœu partagé mais qui tombe à l'eau...

Lundi soir en clôture du Conseil municipal, l'opposition a proposé au conseil d'adopter un vœu portant sur la crise climatique et intitulé « Répondre ensemble à l'urgence environnementale ». D'accord sur le fond, la majorité l'a néanmoins rejeté pour le principe.

COVID-19 : Quatre soignantes appellent à l'aide les citoyennes et les citoyens pour sauver la santé et l'hôpital

À la veille de l'obligation vaccinale pour les soignants, quatre d'entre elles ont pris la plume pour exprimer leur incompréhension, leurs doutes et leur colère bien légitimes devant ce qui va advenir ce 15 septembre. « Bonjour à vous tous qui serez peut-être un jour patients ou qui l’êtes, aidez-nous à préserver la santé et l’hôpital !

POLITIQUE : Arnaud Montebourg candidat à la présidentielle...

...pour « éviter à la France la douleur d'un deuxième quinquennat Macron ou le danger d'un premier quinquennat Le Pen ».