CANTONHURIGNY.jpg

Les candidats de l'UASL (opposition actuelle), candidats et remplaçants,ont reçu la presse hier soir Chez Eric à Prissé.

Conseiller général sortant, Gérard Colon a souhaité lancer sa campagne à Prissé. Pourquoi Prissé (2eme ville la plus grande du canton) ? « Car j'habite ici et la commune a été rattachée à ce canton. Auparavant, elle dépendait du canton de Mâcon Sud. C'est donc une nouveauté qui méritait qu'on commence ici. » Rendez-vous était donc donné à 18h au bar-restaurant Chez Eric, dans le bourg de Prissé, « un endroit chaleureux où l'on mange bien. Nous voulons aussi donner un caractère de grande proximité à notre campagne. Ce bar-restaurant est un endroit qui correspond très bien à ce principe. »

 

Le programme de l'équipe sera dévoilé après la dernière session du Conseil général qui doit se dérouléele 20 février.

En attentant, Michelle Jugnet (maire de Sologny, ancienne salariée de la MSA – UMP), remplaçante, Patrick Desroches (jeune maire de Viré, directeur informatique – divers droite), Marie-Thérèse Drevet (maire de Monbellet, ancienne salariée d'une cave coopérative – divers droite), et Gérard Colon, (ancien chef d'entreprise, adjoint au maire de Mâcon, conseiller général UMP-UASL) se donnent l'objectif d'aller à la rencontre de chaque maire de leur canton en organisant une réunion publique sur chaque commune, 28 au total. Un programme chargé qu'ils assument évidemment totalement : « Oui, nous voulons connaître les problèmes et les potentiels de chaque commune en détail. C'est ça la proximité et la solidarité. Les communes rurales ont besoin du Conseil Départemental et inversement. Pour l'heure, le collectivité n'est pas suffisamment présente, privilégiant une politique du spectacle et du marketing, qui n'est pas la vocation du Département. Je pensenotamment aux Franco-Gourmandes et à la fameuse marque de Saône-et-Loire. Franchement, est-ce vraiment utile ?... Par ailleurs, nous sommes trop brimés depuis trop longtemps. Un conseiller général est un élu territorial au sens le plus noble du terme, ce n'est pas une élection politique. Or, la philosophie de la majorité en place est clientéliste, ce n'est pas acceptable de gérer comme ça. »

Marti-Thérèse Drevet a fait savoir sa volonté également de fédérer les deux anciens cantons Lugny et Mâcon Nord autour d'un enjeu économique très important, la viticulture. En effet, 5 caves coopératives sont implantées sur ce nouveau canton d'Hurigny. En avant toute !

1ere réunion publique le 10 février à Milly-Lamartine

Rodolphe Bretin

 

Les 28 communes

du canton d'Hurigny

CARTECANTONHURIGNY.jpg

 CANTONHURIGNY2.jpg

Patrick Desroches, Marie-Thérèse Drevet, Gérard Colon et Michelle Jugnet

 

 

CARTECANTONSSAONEETLOIRE.jpg