jeudi 11 août 2022

 

Communiqué de l'INSEE BFC

 

En Bourgogne-Franche-Comté, on dénombre 12 069 naissances domiciliées au cours du 1er semestre 2021, soit 535 naissances de moins qu'à la même époque en 2020. Cela représente une baisse de 4,2 %.

Ce fléchissement des naissances est un peu plus marqué qu’en moyenne en France, - 3,7 %. La région fut une des plus fortement touchées par la première vague de Covid-19 avec l’Île-de-France, le Grand Est et les Hauts-de-France.

En janvier et février 2021, des naissances beaucoup moins nombreuses qu'habituellement


Le déficit de naissances est important au tout début de l'année 2021. Celles survenues en janvier et février en Bourgogne-Franche-Comté sont en retrait de, respectivement, 17 et 12 % par rapport à 2020. Elles correspondent aux conceptions d’avril et mai 2020 qui ont été bien moins nombreuses qu'habituellement puisqu’il s’agissait de la période du premier confinement de la pandémie de la Covid-19.


Face une crise sanitaire à l'avenir incertain, des couples ont probablement annulé voire reporté leur projet de parentalité. D'ailleurs, la confiance des ménages français envers la situation économique s'est alors fortement repliée.

Une reprise des naissances en mars et avril 2021


En Bourgogne-Franche-Comté, les mois de mars et avril 2021 se caractérisent par une reprise des naissances, et probablement donc une concrétisation des grossesses qui avaient été reportées.

Les naissances augmentent en mars de 2,1 % par rapport à 2020. Celles d’avril bondissent de 6,3 %. Les conceptions ont donc été nombreuses, neuf mois plus tôt, en juin et juillet 2020, c’est-à-dire pendant la période de déconfinement progressif et la fin de la première vague de l’épidémie de la Covid-19.

Ce retour à une vie plus normale à l’été 2020 est également perceptible au niveau économique : les Bourguignons-Francs-Comtois consomment davantage, concrétisent notamment des achats qu’ils avaient reportés avec le premier confinement. Le montant des transactions en carte bancaire (achats internet exclus) qui étaient, au début d’avril 2020, 60 % en dessous de son niveau de 2019 est, en juillet 2020, 10 % au-dessus. Elles sont également portées par l’essor du « sans contact », qui permet de régler des achats tout en limitant le risque d’une transmission virale. Néanmoins, la confiance des ménages français en l’avenir économique se redresse finalement peu à cette date.

À la fin de l’été 2020, la situation sanitaire se dégrade à nouveau. Neuf mois plus tard, en Bourgogne-Franche-Comté, les mois de mai et juin 2021 comptent, respectivement 1,9 % et 3,0 % de naissances de moins que l’année d’avant.

Le déficit des naissances est élevé dans l’Yonne, le Territoire de Belfort et la Côte-d’Or


Au 1er semestre 2021, les naissances sont en fort retrait dans l’Yonne, - 8,7 % par rapport au 1er semestre 2020. Viennent ensuite le Territoire de Belfort, - 6,3 %, et la Côte-d’Or, - 6,1 %.

Durant cette période, la Côte-d’Or n’a connu aucun mois de reprise des naissances. Le nombre mensuel de naissances est souvent inférieur au niveau de l’an passé, ou au mieux tout juste comparable. Dans le Territoire de Belfort, la reprise des naissances en avril, + 11 % par rapport à 2020, et en juin, + 5 %, ne compense pas le déficit des naissances des autres mois.

Trois autres départements de la région connaissent un déficit de naissances mais moins marqué. Le Jura compte 4,4 % de naissances en moins par rapport au 1er semestre 2020. Viennent ensuite le Doubs, - 3,5 %, et la Saône-et-Loire, - 2,1 %. Dans le Jura et la Saône-et-Loire, la forte baisse des deux premiers mois de l’année, respectivement - 25 % et - 17 %, est en partie rattrapée par une hausse marquée des naissances entre mars et mai, respectivement + 13 % et + 7 %.

Les deux autres départements de la région comptent, au 1er semestre 2021, pratiquement le même nombre de naissances qu’en 2020. La Haute-Saône et surtout la Nièvre sont à peine en dessous, respectivement - 1,1 et - 0,1 %. Dans ces départements, le déficit de naissances du début d’année fut plus modéré, et la reprise fut forte en avril en Haute-Saône, + 15 %, et en mai dans la Nièvre, + 14 %.

 

 

 





BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Appel à projets de la Fondation Orange pour l’inclusion numérique des jeunes

Les associations d’insertion peuvent déposer leurs projets autour du numérique jusqu’au 18 septembre.

BOURGOGNE : Les douaniers saisissent 7,76 kg de cocaïne à Brognon

La brigade des douanes de Dijon a réalisé une nouvelle interception de produits stupéfiants.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Près de 90 000 personnes vivent dans une structure collective

Internats scolaires, casernes militaires, maisons de retraite... 3,2% de la population de la Bourgogne-Franche-Comté vit dans une communauté selon une enquête de l'INSEE.

BOURGOGNE : On pourra voir l'ISS ce dimanche soir

Rendez-vous à la tombée de la nuit

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Un nouveau pont rail à Chagny, sur la ligne SNCF Dijon-Nevers-Tours-Montchanin-Paray le Monial

SNCF Réseau, gestionnaire du réseau ferré national, réalise des travaux de remplacement du pont ferroviaire franchissant la Dheune à Chagny pour un montant de 5,2 M financés par SNCF Réseau.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Le nombre de demandeurs d'emploi baisse de 15,2% au deuxième trimestre 2022

Sur un an glissant, le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A au deuxième trimestre 2022 s'inscrit en baisse de 15,2%. Il augmente de 0,6% par rapport au trimestre précédent.

CANICULE : Les solutions pour aider les oiseaux à supporter la vague de chaleur

La Ligue de protection des oiseaux de Bourgogne-Franche-Comté donne «les gestes simples» pour aider les oiseaux, les petits mammifères et les insectes qui eux aussi ont chaud et soif.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Marie-Guite Dufay se félicite des retombées du plan européen pour l’hydrogène propre

Un projet important d'intérêt européen commun (PIIEC) intitulé «Hy2Tech», portant sur l’hydrogène décarboné, a été approuvé le 15 juillet par la Commission européenne, pour un montant de financements publics à hauteur de 5,4 milliards d'euros concernant quinze États membres.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Lente progression de l’emploi dans la région au 1er trimestre 2022

L'INSEE analyse que la croissance de l’emploi régional repose surtout sur le secteur marchand hors intérim.

BOURGOGNE-FRANCHE COMTÉ : Le Tour de France a traversé la région, et le département de Saône-et-Loire était à l'affiche

Partie de Dole dans le Jura ce samedi midi, l'édition 2022 du Tour de France a fait un passage dans la région Bourgogne-Franche-Comté avant de se rendre en Suisse direction Lausanne, en passant par les monts du Jura.

BISON FUTÉ : Un samedi rouge sur les routes

Et même noir en région Auvergne-Rhône-Alpes dans le sens des départs !

BAC 2022 : 86,40 % de réussite à l'issue du 1er groupe d'épreuves dans l'académie de Dijon

Tous bacs confondus, ce taux est en net recul par rapport aux années 2021 et 2020, mais bien supérieur à celui de 2019. Tous les chiffres de cette première session. 

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Les plaisirs de l'eau sous contrôle

Plus de 82 % des sites d'excellente qualité

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : La baisse de la natalité se poursuit

La population régionale diminue depuis 2015. Le déficit naturel poursuit sa dégradation et figure parmi les plus élevés de France métropolitaine. Les détails de l'enquête de l'INSEE.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Forte chaleur attendue entre jeudi et samedi

Une vague de chaleur arrive ce mercredi. L'ARS rappelle les gestes simples mais essentiels pour prévenir les effets de la chaleur.