mercredi 20 octobre 2021

C’est parti pour quatre semaines de préparation ! Ce mardi soir, les Prisséens ont retrouvé les parquets avec un groupe inchangé et l’envie de confirmer les belles promesses de l’automne dernier… Rencontre avec le coach Frédéric Brouillaud à l’aube de cette nouvelle saison qui débutera le 11 septembre…

Après ces deux dernières saisons avortées, on imagine votre enthousiasme à l’idée de retrouver les parquets ?

C’est clair ! Il y a aussi et surtout cette envie de retrouver un rythme de compétition. On a eu la chance de pouvoir continuer à s’entrainer deux fois par semaine la saison dernière, mais sans championnat, ni compétition ce n’est pas la même chose. Cela dénature les choses. Et puis forcément, comme avant toute nouvelle saison, il y a toujours cette excitation de reprendre l’entrainement, les retrouvailles avec le groupe, cette envie de revivre quelque chose de plus classique, mais qui nous manque terriblement.

Physiquement, comment est votre groupe avant cette reprise ?

On ne repart pas de zéro, ni dans l’inconnu parce qu’on a continué à s’entraîner, mais sur ces séances il n’y avait pas la même dépense énergétique liée à un vrai match. On va donc être vigilants par rapport à cela, on va mettre l’accent sur une préparation physique pour pas avoir une reprise trop agressive. Il nous faut surtout retrouver cette exigence de la compétition. Ce qu’on a perdu depuis six mois finalement pendant lesquels on avait une petite routine. Mes maîtres mots pour cette reprise et la saison seront : simplicité, rigueur et intensité ! C’est ce que j’attends de mes joueurs. On a un groupe étoffé de qualité, tout le monde a un rôle à jouer, mais il va falloir travailler.

Avec l’avantage d’avoir un groupe qui se connaît puisqu’il est reconduit à 100 % !

En effet, à part l’arrêt de Philippe Haquet et le retour de blessure de Slobodan Pejovic, on repart avec les mêmes. C’est quelque chose d’assez rare dans un club. On a déjà des liens, on se connaît, c’est quand même un gros poids en moins au niveau de la préparation. Cette cohésion acquise, on va pouvoir mettre l’accent sur la prépa physique parce que pour tout ce qui est collectif ou technico tactique, on a déjà une bonne base avec la continuité de cet effectif. Il y a des ajustements à faire, des choses à affiner et à développer, mais je préfère cela et retrouver l’exigence des séances que d’avoir tout un groupe à reconstruire. C’est un vrai gain de temps.

Le début de saison dernière laissait présager de belles choses, est-ce aussi une raison d’être optimiste ?

On a en effet réalisé un beau début de saison avec le regret d’avoir arrêté si tôt. On était bien partis donc ça donne des idées à tout le monde. On a vu la qualité du groupe, mais c’est encore fragile il faut que l'on arrive à se construire dans l’adversité, s’atteler à redonner une dynamique. Les garçons vivent bien ensemble, c’est une qualité. Cependant, il faut être très méfiants en N2, une division semi amateur dans laquelle on va rencontrer des équipes avec de vraies ambitions et de vrais projets pour rejoindre la division supérieure. On marche sur un petit fil, il va falloir faire en sorte d’être plus stable. Mais je suis très satisfait du groupe et de son état d’esprit.

Quel sera l’objectif de l’ESPM ?

Il faut être assez lucide on va avoir en face de nous des clubs comme Charleville, Metz ou encore Lons. On ne joue pas dans la même cour. Après, on a construit un effectif de manière intelligente. À nous d’assurer le maintien le plus rapidement possible. Mon autre objectif est de gagner plus de matchs que d’en perdre. Dans une poule avec aussi peu d’équipes, si on gagne plus que l’on ne perd, on est déjà sûr d’être dans la partie haute. C’est ce qui manque à Prissé depuis une dizaine d’années, il y a eu très peu de résultats positifs en terme de balance victoires/défaites. Réussir cela sera déjà une satisfaction.

Propos recueillis par Delphine Cresson

 

Le groupe prisséen : Aymeric Benon, Slobodan Pejovic, Aziz Dia, Thibault Chevigny, Antoine Maillet, David Haziza, Mathis Thévenon, Damien Belabre, Mathieu Constant, Théo Nehlig et Kevin Mbelo

Le programme des matchs amicaux : le 20 août à 20 h 30 à Prissé contre Beaujolais Basket, le 21 août à 18 h à Prissé contre Nuit Saint Georges, les 27 et 28 août, tournoi à Beaujolais et le 4 septembre à La Ravoire

 

Le mot du président jean-Philippe Lachaize : « On est tous contents de se revoir. L'intersaison a été calme, les joueurs avaient envie de faire une année ensemble, on a suivi leur souhait car sur un plan sportif, le début de saison dernière était bien enclenchée avec une belle force collective et une cohésion évidente. On espère capitaliser là dessus. En terme d'objectifs, j'aurais du mal à vous donner un chiffre en terme de classement aujourd'hui. Ce que l'on veut c'est que la salle de Prissé vibre à nouveau, que la citadelle de Prissé soit imprenable, qu'à chaque fois que l'on joue ici, on soit irréprochables, qu'on n'ait aucun regret. Par rapport à ce que vous nous avez montrés, on est capables d'être dans le top 5 - top 6 du championnat C'est tout à fait raisonnable et jouable. Il faut que les équipes adverses sachent que cela va être difficile de venir jouer à Prissé.

Sur le plan du club en général, l'année a été difficile pour tout le monde, on est aujourd'hui à la recherche active de bénévoles. Par votre enthousiasme et ce que vous allez montrer, des gens vont avoir envie de consacrer du temps au club et de venis nous aider au quotidien. En ce qui concerne les partenaires, nous avons rencontré 80 % d'entre eux, tous repartent dans les mêmes conditions qu'auparavant. C'est une force, notre ancrage dans le territoire. Ils aiment le club, ils étaient là l'an dernier, ils le seront encore cette saison ! »

 

BASKET : Lorsqu’il y a d’Angers, pas de quartier, Anjou, feu !!

Le match vu par le speaker. La délicieuse chronique de Rémy Mathurieu, à dévorer d'un bloc

BASKET : Première victoire de la saison pour le CBBS

Dans un dernier quart temps de folie, les filles de Charnay s’imposent pour la première fois cette saison, face à Angers, ce samedi soir.

BASKET (LFB) : Gi Davis et le CBBS, c'est déjà la séparation

Après Shay Colley, la joueuse canadienne retournée en Nouvelle-Ecosse par manque d'air du pays, c'est au tour de l'américaine G'Mrice Davis de quitter les terres charnaysiennes. Caliya Robinson lui succède.

BASKET - CBBS vs ESBVA : Villeneuve avait plus d'une corde à son Ascq dans son bAsquet

Le match vu par le speaker - la chronique de Rémy Mathuriau, à dévorer d'un bloc… et sans modération !

BASKET (NM2) : La passe de trois pour Prissé

Après deux victoires pour ses deux premiers matchs, l’ESPM enchaine et confirme qu’il faudra compter sur lui cette saison. Contre Récy Saint Martin ce samedi soir, les Tangos ont été mis en difficulté, mais n’ont jamais tremblé…

BASKET (NM2) : L’ESPM retrouve le championnat et son public

Samedi, les Prisséens accueilleront Hotzheim dans une salle des sports qui attend ce moment avec impatience. Depuis longtemps, trop longtemps. Le 16 octobre 2020 exactement, onze mois sans compétition… Rencontre avec Jean-Philippe Lachaize, président, avant cette nouvelle saison.

BASKET (LFB) - CBBS : 4 matchs de préparation pour les Pinkies

A voir aussi, le calendrier du championnat 2021-2022. 1ère rencontre le 02 octobre.

BASKET (NM2) : L'ESPM mise sur la stabilité

C’est parti pour quatre semaines de préparation ! Ce mardi soir, les Prisséens ont retrouvé les parquets avec un groupe inchangé et l’envie de confirmer les belles promesses de l’automne dernier… Rencontre avec le coach Frédéric Brouillaud à l’aube de cette nouvelle saison qui débutera le 11 septembre…

BASKET - Elan Chalon : C'est fini pour le président Dominique Juillot

L’emblématique président de l’Elan Chalon s’est confié ce mardi matin en conférence de presse.

BASKET (LFB) : Sixtine Macquet, de Charnay aux terres bretonnes

Après trois saisons au CBBS, une belle progression et de jolis souvenirs, la joueuse quitte son club de cœur pour une nouvelle aventure, à l’autre bout de la France. À 21 ans, la poste 4-5 rejoint en effet le Finistère et l’équipe du Landerneau Bretagne Basket. Entretien.

BASKET - CBBS vs Charleville : Les Flammes sans flamme lorsque les Pinkies s’enflamment

Le match vu par le speaker - la chronique de Rémy Mathuriau, à dévorer d'un bloc… et sans modération !

BASKET (LFB) : La remontada des Pinkies pour la der de la saison

On savait que les Charnaysiennes avaient de la ressource… Elles l’ont encore montrée ce soir face à Charleville pour clore cette saison éprouvante de la plus belle des manières…