Manifestation littéraire dédiée aux sciences humaines et sociales et aux débats d'idées en milieu rural, l'édition 2021 de la Manufacture d'idées a pour thématique les lignes de possibles. Un festival consacré exclusivement aux questions du vivant liées à l'écologie.

Une trentaine d'invités internationaux, anthropologue, philosophe, cinéaste... va se croiser pendant cinq jours invitant le public à des moments de partages informels ponctués par des performances artistiques.

Trois mille livres, ceux des intervenants, tous auteurs, sont exposés sur l'espace librairie tenu par le Cadran lunaire. Une trentaine de bénévoles est à pied d'oeuvre pour assurer le bon déroulement du festival.

L'association La Manufacture d'Idées compte plus de 500 adhérent(e)s. Géraldine Courtois, sa présidente, précise que les soirées de jeudi et vendredi sont déjà complètes avec 350 personnes, capacité maximale de la jauge sanitaire. Il reste encore quelques places en journée samedi et dimanche. Les repas ne sont plus disponibles pour les festivaliers.

Trois invité(e)s ont ouvert le festival mercredi sur le thème tisser des liens. Vinciane Despret, philosophe, Marion Neumann, cinéaste allemande et Tomas Saceno, artiste plasticien argentin.

Réservation en ligne sur : www.lamanufacturedidees.org ou par téléphone au 06 79 88 99 45.

Retour en images sur cette première journée.

M.A.

 

Photos : M.A.

Emmanuel Favre (directeur), Vinciane, Marion, Tomas & Stéphane Zangara (interprète)

 

 

Tomas cherche les araignées

Géraldine (en jaune) avec quelques bénévoles