...pour « éviter à la France la douleur d'un deuxième quinquennat Macron ou le danger d'un premier quinquennat Le Pen ».

 

À Clamecy, ce samedi 4 septembre, Arnaud Montebourg, ancien président du Conseil général de Saône-et-Loire, a posé la première pierre d'un «rassemblement populaire» en déclarant sa candidature à la présidentielle de 2022 en dehors du cadre des partis politiques traditionnels. Selon le Bourguignon, «il y a urgence à remonter la France».

Cliquez ici pour lire la suite sur infos-dijon