mercredi 20 octobre 2021

 

André Accary, président du Département de Saône-et-Loire, Frédéric Brochot, vice-président chargé de l’agriculture et de la viticulture, Jean-Patrick Courtois, président de l'agglomération (MBA), Jérôme Chevalier, vice-président MBA chargé de la viticulture, et Christine Robin, vice-présidente chargée de l’insertion sociale et de l’emploi se sont rendus mardi matin au Domaine Nadine Ferrand à Charnay.

À cette occasion, les élu(e)s ont rencontré la propriétaire des lieux et les vendangeurs pour faire un point sur deux sujets : le plan départemental pour faire face aux conséquences du gel au printemps dernier, et dont les mesures seront détaillées lors de l’assemblée départementale du 30 septembre prochain, et le dispositif vendanges/RSA.

« Les vendanges sont très compliquées avec le temps, avec le volume, et on n'arrive pas à trouver de vendangeurs », a confié Nadine Ferrand avant l'arrivée des élu(e)s. « La pénurie de main d'oeuvre nous oblige à tout ramasser à la main. Les vendanges ont commencé lundi avec 16 personnes en moins. Aujourd'hui, nous sommes trente. Et demain, on ne sait pas. Toutes mes parcelles ont été atteintes par le gel sur Charnay et sur Pouilly Fuissé par la grêle. Il faut que la vendange se tienne, c'est cela notre inquiétude. »

André Accary a souligné cette visite symbolique en pleine période de vendanges et rappelé que le Département a mis en place deux actions très fortes en adoptant le principe en mai dernier.

« Je voudrais aussi rappeler la troisième année consécutive du plan RSA. Nous accompagnons des bénéficiaires sans perte d'indemnités avec un plan vendange afin de les inciter à reprendre une activité. »

Christine Robin a indiqué qu'en 2020, sur 3 000 vendangeurs, 603 bénéficiaires du RSA ont profité de cette action du Département (soit 20% du total des demandeurs d'emploi) : « Le revenu des vendanges n'est pas pris en compte dans le calcul de leur droits au RSA. C'est un revenu supplémentaire. Les personnes intéressées par les vendanges ne doivent pas hésiter à se tourner vers Pôle Emploi ou à se rendre directement auprès des viticulteurs. Plusieurs secteurs sont en tension, le bâtiment, l'aide à domicile. Nous sommes en pleine réflexion pour trouver des solutions. »

Le Domaine Nadine Ferrand

Nadine Ferrand perpétue depuis 1984 la tradition familiale vigneronne. 11,5 hectares au coeur de l’appellation Pouilly Fuissé.

Les appellations du domaine : Pouilly Fuissé, St Véran, Mâcon Solutré Pouilly, Mâcon Villages, Mâcon Blanc et Crémant de Bourgogne. Elle dispose par ailleurs de parcelles Pouilly Fuissé qui passeront en 1er cru cette année.

Un dispositif de soutien aux viticulteurs pour faire face aux épisodes de gel

Pour faire suite à l’épisode de gel exceptionnel survenu au mois d’avril dernier, qui a touché l’ensemble des exploitations du territoire, le Département de Saône et Loire a voté un plan de soutien au monde viticole, maraicher et arboricole, lors de l’Assemblée départementale du 20 mai 2021.

Ce plan de soutien départemental comprend plusieurs interventions pour accompagner l’ensemble des filières durement touchées : Depuis le mois de mai, aides à la replantation ou coplantation de ceps de vignes adaptés aux nouvelles conditions pédoclimatiques et arrachages pour cause de maladie telles que la flavescence dorée ou la maladie du bois noir.

Un dispositif exceptionnel de soutien aux exploitations sinistrées au cours de cette année. Il prend la forme d’une avance remboursable. Une enveloppe de 3 millions d’euros a été votée pour cette aide lors de l’Assemblée départementale du 20 mai 2021.

Modalités d'avance remboursable présentées à l'Assemblée Départementale

Pour rappel, cette avance départementale vient en complément des aides gouvernementales (fonds de calamités agricoles, exonération des taxes foncières sur le foncier non bâti, fonds d’urgence, prise en charge de cotisations sociales…).

L’ensemble des exploitations viticoles, arboricoles et de maraichage présentes sur le territoire de Saône-et- Loire pourront être éligibles à ce dispositif. Ce sont potentiellement 1 600 exploitants viticoles et environ une centaine de maraîchers et/ou arboriculteurs qui sont concernés.

Le détail : ce dispositif proposera une avance individuelle de 10 000 € remboursable sur 10 ans pour les exploitations dont l’activité principale est au minimum de 50 % en viticulture, ou en maraichage, ou en arboriculture, et qui ont subi une perte d’au moins 40% de leur récolte sur l’année 2021, et dont le revenu disponible moyen sur les trois dernières années est inférieur à 2 fois le SMIC.

Mesure spécifique pour les jeunes agriculteurs : Les jeunes exploitations de ces secteurs étant les plus fragiles face à ces aléas de récolte, le Département souhaite soutenir plus fortement les Jeunes Agriculteurs (JA). Cette avance pourra s’élever à 20 000 € pour les JA qui en feront la demande, en contrepartie d’une souscription à l’assurance multirisque climatique des récoltes.

Le dispositif RSA/Vendanges

Il s’agit d’un dispositif de neutralisation des revenus issus des vendanges pour les bénéficiaires du Revenu de solidarité active (RSA).

Selon les dispositions législatives et réglementaires, les revenus issus, notamment, des vendanges, sont pris en compte dans le calcul du droit au Revenu de solidarité active (RSA). Néanmoins, le Président du Département a souhaité neutraliser ces revenus d’activités ponctuels pour permettre, d’une part, d’encourager l’activité professionnelle des bénéficiaires du RSA et, d’autre part, de répondre plus facilement aux besoins en personnel de cette filière économique.

Les revenus perçus dans ce cadre ne sont ainsi pas pris en compte, dans le calcul du droit, par les organismes payeurs que sont la Caisse d’allocations familiales (CAF) et la Caisse régionale de la Mutualité sociale agricole (CRMSA).

Ce dispositif exceptionnel est reconduit chaque année et déclenché par le biais d’un courrier du Président à l’attention des organismes payeurs et de Pôle emploi.

Le lien avec Pôle emploi est important afin que les bénéficiaires du RSA puissent être positionnés sur les offres d’emploi correspondantes.

M.A.

 

Photos © M.A.

Les vendangeurs

 

Avec les élus

Nadine Ferrand (au centre) & les élu(e)s 

Une visite du Domaine

 

HÔPITAL DE MÂCON : Le médecin chef de service des Urgences maltraité par les autorités de tutelle

Il a été réquisitionné au début du mois par le préfet pour effectuer un service de 24h à Paray-Le-Monial après une semaine d'activité intense à Mâcon. Ce sont des policiers qui lui ont transmis l'ordre de réquisition ! À lire aussi, la réaction de deux urgentistes qui ont mal vécu l'épisode et s'interrogent sur l'avenir de la qualité des soins.

ST-AMBREUIL : 18ème foire aux plantes rares ce week end au château de La Ferté

Publi-info - Pour la 2ème année consécutive, en raison du covid, la manifestation qui a lieu au printemps en temps normal, a été reportée au week-end des 23 et 24 octobre.

MÂCON : Faites la différence en intégrant une Prépa au Lycée Notre Dame Ozanm

Publi-info - Prépa Sciences Po dès la classe de 1ère ! ACTUALISÉ : Prépa PASS dès les vacances de la Toussaint pour les élèves de terminale.

MÂCON : Contrôles coup de poing au carrefour de l'Europe hier soir

Depuis quelques semaines la police de Mâcon opère dans toute la région de Mâcon pour des contrôles routiers aidée en cela par 15 motards de la CRS de Strasbourg venus en renfort.

PHOTOS : Pleins feux sur la cérémonie des Trophées du sport à Mâcon

De nombreux sportifs ont une nouvelle fois été récompensés par la ville pour leur titres individuels et collectifs. Malgré une année difficile à cause du contexte sanitaire, les associations et le sport mâconnais ont continué de briller sur les scènes régionale et nationale…

MÂCON : Une ministre aux Jardins de Cocagne

Fin de déplacement en Saône-et-Loire aux Jardins de Cocagne de Mâcon cet après-midi pour Brigitte Klinkert, où elle a passé plus d'une heure, annonçant un objectif de 0 illettrés à la sortie des structures d'insertion.

MÂCON - Lycée René Cassin : Un hommage à Samuel Paty en présence du maire et des autorités

Catherine Rochas, proviseure par intérim du lycée Cassin, a accueilli ce vendredi matin Julien Charles, préfet de Saône-et-Loire, Fabien Ben, directeur académique des services de l‘Éducation nationale - DASEN, Benjamin Dirx, député et Jean-Patrick Courtois, maire de Mâcon.

MÂCON : La ministre déléguée à l'emploi et à l'insertion est passée par Eco'Cook cet après-midi

Brigitte Klinkert, inconnue du grand public, est ministre déléguée auprès de la ministre du Travail, de l'Emploi et de l'Insertion, chargée de l'Insertion. Elle était en déplacement en Saône-et-Loire ce vendredi, à Mâcon cet après-midi.

MÂCON : 18 pavillons à loyers modérés inaugurés dans la ZAC Grand Sud

L’OPH MÂCONhabitat a lancé la construction de 18 pavillons sur cette ZAC au dernier trimestre 2019. L'opération est terminée. Eric Maréchal, président de l'office, et Jean-Patrick Courtois, maire de Mâcon et président de MBA, ont inauguré l'ensemble ce matin.

LA CHAPELLE-DE-GUINCHAY : Cuisine en rose avec le président de la Ligue contre le cancer

C’est une opération originale qui, dans le cadre d’Octobre rose, a réuni ce jeudi les centres sociaux de Cluny et de La Chapelle-de-Guinchay autour d’un repas partagé dans les locaux de Bulle de Vie, à La Chapelle.

MÂCON - Semaine du goût : Le collège Saint-Exupéry récompensé par le Département

Pendant la semaine du goût, organisée du 11 au 17 octobre, le Département de Saône-et-Loire propose de la viande de bœuf de Charolles AOP au menu des déjeuners des collégiens.