mercredi 20 octobre 2021

L’auteur de ces appels comparaissait ce lundi, dans le cadre de la comparution immédiate, devant le tribunal correctionnel de Mâcon pour appels malveillants réitérés entre le mois de mars 2020 et juillet 2021.

 

Il le répétera à l’envi, très sûr de lui, c’était pour avoir des nouvelles de ses trois enfants. Il est en prison à Varennes-le-Grand depuis 3 ans pour violences conjugales et un casier judiciaire long comme Le Bras. 18 mentions. Ça commence dès l’enfance, en 2006, avec des violences sur ascendant. Puis les choses vont s’enchainer pour cet homme qui a aujourd’hui 31 ans. Conduite sans permis, refus d’obtempérer, outrage, rébellion, conduite en état d’ivresse, dégradation, menaces de mort, dégradation, violence sur conjoint… la liste est longue.

Il a pour lui, s’il on peut dire, d’avoir été maltraité dans son enfance par sa famille biologique et par sa famille d’accueil. Une mauvaise étoile en démarrant dans la vie, et les conséquences peuvent être destructrices. Michel H. n’a pas échappé à la spirale infernale qui l’a mené en prison.

Une obsession semble l’animer aujourd’hui, ses enfants, quitte à harceler sa compagne, habitante de Bourbon-Lancy, d’appels téléphoniques, jusqu’à 16 par jour ! Tous n’aboutissent pas bien sûr, sa compagne l’a bloqué. Néanmoins, excédée, elle a porté plainte fin août.   

En prison il est, en prison il restera. Le tribunal le condamne à 24 mois dont 8 mois avec suris probatoire d’une durée de 3 ans avec mandat de dépôt. À sa sortie, il devra porter un bracelet anti-rapprochement.  

R.B.

 

 

 

 

MÂCON : La préfecture condamne les runs en zone industrielle

Un rassemblement illicite de près de 300 voitures a été constaté samedi soir. 

MÂCON : Il percute volontairement la voiture des policiers municipaux et les insulte

Situation assez rare au tribunal ce lundi 27 septembre : le prévenu, jugé au cours d’une comparution immédiate, a nié quasiment tous les faits qui lui étaient reprochés…

TRIBUNAL DE MÂCON : 1 200 appels téléphoniques passés depuis la prison en 6 mois à sa compagne

L’auteur de ces appels comparaissait ce lundi, dans le cadre de la comparution immédiate, devant le tribunal correctionnel de Mâcon pour appels malveillants réitérés entre le mois de mars 2020 et juillet 2021.

MÂCON : Il frappe sa compagne de 18 ans, maman de son fils, et lui mord la joue jusqu’à la défigurer

« Si les voisins n’appellent pas la police, ça se termine comment votre histoire ? » demande la juge. Récit d’une scène de barbarie samedi dernier à Mâcon, pour laquelle l’auteur a été jugé ce lundi après-midi.

NAVOUR-SUR-GROSNE : à plus de 70km/h au dessus de la vitesse autorisée pour traverser le village

Excès de grande vitesse constaté aussi ce week end sur la RCEA, à hauteur de Milliy-Lamartine.

MÂCON : Trois piétons percutés par une voiture devant le club 400

L'un d'eux était en arrêt cardio-respiratoire à l'arrivée des secours.

LYON : Il tentait de rentrer chez lui par le balcon

Un drame s'est déroulé dans le 7ème arrondissement dans la nuit du 30 au 31 juillet.

AUTOROUTE A6 : 2 morts dans un accident entre Vinzelles et St-Symphorien d'Ancelles

Jusqu'à 10,5 km de bouchon se sont constitués dans le sens Paris-Lyon. ACTUALISÉ À 12h00 : Les interventions sont terminées et toutes les voies sont ouvertes. La circulation reste difficile. L’important bouchon de 7 km tend à se résorber entre Vinzelles et St-Symphorien-d'Ancelles, au km 400.

MÂCON : Un ado se défenestre du 5ème étage

Non, il n'est pas mort et n'est pas quadragénaire... Actualisé à 17h45.

LAIZÉ - CHALON : La gendarmerie de Mâcon interpelle les auteurs d’un vol avec violences en réunion et d’escroqueries

Le 3 mai 2021, sur fond d’une transaction de produits stupéfiants, le « client » donne rendez-vous à son « fournisseur »...

MÂCON : Drôle de pêche quai des Marans

PECHE AIMANT MACON MAI20195.jpg
Habitué des lieux, un pêcheur à l’aimant ne s’attendait certainement pas à pareille trouvaille ce lundi matin !...

ATTAQUES DE LOUP : 89 ovins tués et 104 animaux blessés en Clunisois

Le point de situation n°2 de la préfecture