samedi 16 octobre 2021

          

Articles

Communiqué :

 

Dans l’absolu, les commissions du conseil municipal devraient être des réunions où les élus de la majorité présentent au débat les dossiers qu’ils soumettront ultérieurement au vote du conseil.

En effet, en démocratie représentative, on pourrait penser qu’une commission est le lieu idéal où l’approche d’un dossier devrait pouvoir être discuté afin de permettre, dans le cadre d’un véritable dialogue constructif, l’émergence d’idées, de propositions nouvelles dans l’intérêt de l’ensemble des habitants de la commune.

En réalité, ce n’est pas le cas aujourd’hui. Nous découvrons en commissions des projets entièrement ficelés ne laissant aucune marge de manœuvre pour les amender.

De plus, nous ne disposons pas au préalable, ni sur table, de document, sauf cas rarissime pouvant nous aider à la prise de décision, Nous écoutons ce que la majorité veut bien nous dire sans pouvoir faire émerger un regard complémentaire plus proche de l’expression diversifiée de la population,

Cette façon de faire n’ouvre pas la possibilité d’un véritable débat démocratique,

Or, nous les membres du conseil municipal n’appartenant pas au groupe majoritaire élu en 2020, qu’on le veuille ou non nous représentons 1224 votes sur 2313 suffrages exprimés et sommes légitimes à parler au nom de la population,

En définitif, ces dossiers sont tout simplement soumis en l’état au vote du conseil municipal qui ne devient qu’une simple chambre d’enregistrement malgré nos interventions qui, là aussi, ne font pas bouger la position initiale d’un iota.

 

Les élus de « Charnay au cœur », « Partageons demain », « Charnay Autrement »