mercredi 20 octobre 2021

 

Gilles Botti et Emeline Favre, responsable des coopérateurs aux Vignerons des Terres secrètes, nous accueillent dans les vignes sur les hauts de Chevagny-les-Chevrières, à la limite de la Roche Vineuse, sur une parcelle en « Mâcon village ».

C’est la dernière récolte pour Gilles Botti, entré en 1983 dans le métier de viticulteur, après avoir été pépiniériste paysagiste. Il confiera son exploitation prochainement à trois jeunes viticulteurs. L’un va ainsi consolider son exploitation, l’autre vient d’avoir un BTS et débute dans la profession, le dernier travaille avec son père.

C’est une véritable transmission. Chaque cep, ou presque, est connu de Gilles. Le temps passé dans ses rangs de vigne lui a appris l’exigence du travail pour dame nature. Il a chéri ses hectares de vigne, qui souvent lui ont bien rendu en quantité et en qualité. Pour cette dernière récolte, la qualité sera là, mais pas la quantité, du fait des aléas climatiques (gel puis grêle).

Son exploitation, il l’a démarrée avec 2 hectares, aujourd’hui elle en compte 32. Il complète son activité viticole/vinicole par la culture du cassis.

Lorsqu’il regarde dans le rétroviseur, Gilles ne regrette pas son changement professionnel en 1983. Pour lui, être coopérateur, c’est « un confort et une qualité de vie, avec un esprit de solidarité » qu’il a apprécié et qu’il appréciera encore : « Si on me demande, j’interviendrai, mais seulement si on me demande ». On reconnait là la modestie de l’homme de la terre qu'il fut pendant de nombreuses années, et administrateur du groupement de coopérateurs de Prissé, Sologny, et Verzé.

Dans ce cadre coopératif, il a, sans compter, accompagné les changements et améliorations de cette cave coopérative. « On a fait un travail qualitatif sur nos produits, en faisant du parcellaire, en travaillant sur les domaines ». Il souligne le fait que ce noble métier l’est aussi parce que l’on travaille un produit de convivialité.

Gilles, avec les yeux un peu humides, évoque le travail avec ses trois salariés. Trois personnes éminemment impliqués dans le travail de viticulture, trois salariés, irréprochables et professionnels.

Que fera t’il après ? Des voyages avec son épouse Françoise, du bricolage et… « si on m’appelle… pour des coups de mains ». Coups de main qu’Emeline Favre saura saisir.

Bonne retraite Gilles Botti !

Jean-Marc Dumas

 

HÔPITAL DE MÂCON : Le médecin chef de service des Urgences maltraité par les autorités de tutelle

Il a été réquisitionné au début du mois par le préfet pour effectuer un service de 24h à Paray-Le-Monial après une semaine d'activité intense à Mâcon. Ce sont des policiers qui lui ont transmis l'ordre de réquisition ! À lire aussi, la réaction de deux urgentistes qui ont mal vécu l'épisode et s'interrogent sur l'avenir de la qualité des soins.

ST-AMBREUIL : 18ème foire aux plantes rares ce week end au château de La Ferté

Publi-info - Pour la 2ème année consécutive, en raison du covid, la manifestation qui a lieu au printemps en temps normal, a été reportée au week-end des 23 et 24 octobre.

MÂCON : Faites la différence en intégrant une Prépa au Lycée Notre Dame Ozanm

Publi-info - Prépa Sciences Po dès la classe de 1ère ! ACTUALISÉ : Prépa PASS dès les vacances de la Toussaint pour les élèves de terminale.

MÂCON : Contrôles coup de poing au carrefour de l'Europe hier soir

Depuis quelques semaines la police de Mâcon opère dans toute la région de Mâcon pour des contrôles routiers aidée en cela par 15 motards de la CRS de Strasbourg venus en renfort.

PHOTOS : Pleins feux sur la cérémonie des Trophées du sport à Mâcon

De nombreux sportifs ont une nouvelle fois été récompensés par la ville pour leur titres individuels et collectifs. Malgré une année difficile à cause du contexte sanitaire, les associations et le sport mâconnais ont continué de briller sur les scènes régionale et nationale…

MÂCON : Une ministre aux Jardins de Cocagne

Fin de déplacement en Saône-et-Loire aux Jardins de Cocagne de Mâcon cet après-midi pour Brigitte Klinkert, où elle a passé plus d'une heure, annonçant un objectif de 0 illettrés à la sortie des structures d'insertion.

MÂCON - Lycée René Cassin : Un hommage à Samuel Paty en présence du maire et des autorités

Catherine Rochas, proviseure par intérim du lycée Cassin, a accueilli ce vendredi matin Julien Charles, préfet de Saône-et-Loire, Fabien Ben, directeur académique des services de l‘Éducation nationale - DASEN, Benjamin Dirx, député et Jean-Patrick Courtois, maire de Mâcon.

MÂCON : La ministre déléguée à l'emploi et à l'insertion est passée par Eco'Cook cet après-midi

Brigitte Klinkert, inconnue du grand public, est ministre déléguée auprès de la ministre du Travail, de l'Emploi et de l'Insertion, chargée de l'Insertion. Elle était en déplacement en Saône-et-Loire ce vendredi, à Mâcon cet après-midi.

MÂCON : 18 pavillons à loyers modérés inaugurés dans la ZAC Grand Sud

L’OPH MÂCONhabitat a lancé la construction de 18 pavillons sur cette ZAC au dernier trimestre 2019. L'opération est terminée. Eric Maréchal, président de l'office, et Jean-Patrick Courtois, maire de Mâcon et président de MBA, ont inauguré l'ensemble ce matin.

LA CHAPELLE-DE-GUINCHAY : Cuisine en rose avec le président de la Ligue contre le cancer

C’est une opération originale qui, dans le cadre d’Octobre rose, a réuni ce jeudi les centres sociaux de Cluny et de La Chapelle-de-Guinchay autour d’un repas partagé dans les locaux de Bulle de Vie, à La Chapelle.

MÂCON - Semaine du goût : Le collège Saint-Exupéry récompensé par le Département

Pendant la semaine du goût, organisée du 11 au 17 octobre, le Département de Saône-et-Loire propose de la viande de bœuf de Charolles AOP au menu des déjeuners des collégiens.