Pierre Boxberger est retraité de l'Education Nationale depuis 2010.

Il a été enseignant, maître-formateur, conseiller pédagogique à Mâcon et dans les communes environnantes.

La mise à distance de ses missions, lors de la retraite, lui a permis d'écrire.

Son premier écrit, L'Ecole impossible ?, est un recueil de constats et de propositions sur l'école, les programmes, la formation des enseignants.

L'envie de continuer à écrire était née ! Il enchaîne l'écriture de différentes nouvelles « pour le plaisir d'écrire » déclare-t-il.

Vient ensuite un roman Aux disparus du quai de la pêcherie paru en 2013 aux éditions l'Harmattan.

Suite à un voyage en Pologne, c'est le roman Lola ou le contrat de méfiance qui voit le jour. Ce roman évoque une rencontre sur fond de Shoa et d'attentats terroristes de 2015. Deux être bousculés par la vie unissent leur destin par un contrat particulier.

En 2020, c'est le roman Solipsisme qui endosse les représentations du monde vu par l'auteur enfant qui est édité.

Son dernier roman, Sulfureux et pas très bien pensant comme le dit Pierre Boxberger, paraîtra lundi 4 octobre chez MVO Editions, roman onirique, fantastique dans lequel le personnage se veut prophète.

Différents prix ont été remis à Pierre Boxberger pour ses nouvelles : Festival d'Attignat, salon du Touquet, de Metz… Elles font l'objet d'un recueil les rassemblant sous le titre L'art de la chute publié aux éditions du Lys Bleu .

 

Une rencontre riche avec cet auteur à découvrir dimanche à la journée littéraire de Lugny « livres en campagne ». Ce salon met en avant des auteurs locaux offrant des lectures de textes, poèmes.

Les ouvrages de Pierre Boxberger sont disponibles dans toute librairie sur commande et sur les sites de vente en ligne.

 

P.M.