Communiqué

Le 8 octobre 2021, le Conseil municipal de Cluny, réuni par sa maire Marie Fauvet, délibérera pour engager sa Ville dans la candidature UNESCO Cluny et les sites clunisiens européens, en présence de Rémy Rebeyrotte, le président de la Fédération Européenne des Sites Clunisiens, qui coordonne la démarche, de Jean-Luc Delpeuch, président de la Communauté de communes du Clunisois, de Philippe Bélaval, le président du Centre des Monuments Nationaux-Abbaye de Cluny, et des élus des grandes collectivités publiques partenaires que sont, entre autres, la région Bourgogne-Franche-Comté et le département de Saône-et-Loire.

L’engagement officiel de Cluny, qui intervient après celui d’une vingtaine de sites en Europe, dont celui de Charlieu qui a ouvert le ban le 9 juillet dernier, n’est pas dû au hasard : il permet de refléter en quoi les rapports organiques entretenus, hier et aujourd’hui, entre la cité-abbatiale et ses antennes européennes sont la véritable raison d’être de cette candidature en série.

Les différentes manières de collaborer autour du patrimoine dans le Clunisois seront présentées comme exemple aux 200 représentants des sites européens invités les 8 et 9 octobre. D’autres exemples de valorisation du patrimoine, parmi les sites déjà candidats, compléteront l’inventaire méthodologique qui guidera la constitution des comités UNESCO, partout en Europe, au sein desquels les sites de chaque territoire se réuniront pour défendre ensemble leur candidature.

Dans les prochains mois, le Bureau de la candidature, piloté par la FESC, poursuivra le travail avec chacun d’entre eux, dans l’objectif de constituer une première liste dès juin 2022... pour une inscription sur les listes indicatives nationales dès 2024 - étape capitale avant l’inscription sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO.